PUBLICIDAD

Marruecos

Le Maroc reprend le service militaire obligatoire

Tous les jeunes de 19 à 25 ans éligibles pourront s'inscrire du 13 décembre au 10 février 2022
ejercito marruecos

PHOTO/ARCHIVO  -   Brigades marocaines

Après l'interruption due à la pandémie de coronavirus, le Maroc va rétablir le service militaire obligatoire. C'est ce qu'a annoncé le ministère de l'Intérieur dans un décret annonçant la période de recrutement, qui s'étendra du 13 décembre au 10 février 2022.  

Tous les jeunes âgés de 19 à 25 ans au 16 mai 2022 qui remplissent les conditions requises doivent remplir un formulaire pour s'inscrire au recensement ; d'autre part, les garçons et les filles qui n'ont pas été appelés et qui souhaitent effectuer leur service militaire peuvent également, à partir du 13 décembre, remplir le formulaire via un site Internet mis à disposition par le gouvernement marocain. Cette possibilité est également offerte à "la communauté marocaine résidant à l'étranger, inscrite sur les registres consulaires, qui souhaite effectuer son service militaire", selon le ministère de l'Intérieur.  

AFP/ WILLIAM WEST - Carro de combate principal M1A1 Abrams disparando a un objetivo durante una demostración de fuego real. Rabat ha adquirido 200 de ellos recientemente
AFP/ WILLIAM WEST - Char de combat principal M1A1 Abrams tirant sur une cible lors d'une démonstration de tir réel. Rabat a récemment acquis 200 d'entre eux

Les jeunes ayant un handicap physique ou un casier judiciaire de plus de 6 mois de prison sont exemptés du service militaire. Il en va de même pour ceux qui étudient ou qui ont une famille à charge. Selon l'agence de presse EFE, le gouvernement alaouite a stipulé un "salaire" mensuel compris entre 1 050 dirhams (environ 96 euros) pour les soldats de rang et 2 100 dirhams (environ 195 euros) pour les officiers

Le service militaire a été introduit pour la première fois en 1966 par décret royal, mais il a été suspendu dans les années 1980 en raison des difficultés économiques du pays. Par la suite, comme le rapporte le quotidien arabe Aawsat, le service militaire a repris sous le gouvernement d'Abdul Rahman Al-Yousifi jusqu'en 2006, date à laquelle l'ancien Premier ministre Driss Yetou l'a supprimé.   

 AFP/FADEL SENNA  -   El general de división marroquí Belkhir el-Farouk
AFP/FADEL SENNA -  Général de division marocain Belkhir el-Farouk

Le Parlement a adopté une nouvelle loi en 2018 qui la ramène, mais la pandémie de coronavirus a bloqué le processus de formation. Cependant, il y a quelques semaines, Abdelatif Loudiyi, le ministre marocain de la défense, a révélé l'intention de Rabat de relancer le service militaire. Loudiyi a annoncé que l'armée allait créer quatre nouveaux centres pour former 20 000 jeunes hommes dans les villes de Bensliman, Sidi Yahia Gharb, Benguerir et Tan Tan. 

"Les forces armées royales sont prêtes à reprendre le service militaire dans les meilleures conditions", a-t-il déclaré. Il a également souligné que les forces armées, suivant les instructions du roi Mohammed VI, "attachent une grande importance au service militaire". Pour Loudiyi, cette formation militaire offre "des opportunités d'intégration professionnelle et sociale" aux jeunes Marocains.  

PHOTO/AFP  -   El Secretario de Defensa de EE.UU. Mark Esper (L) firmó un acuerdo de cooperación militar con el Ministro Delegado de Defensa Nacional de Marruecos Abdellatif Loudiyi (R) el 2 de octubre de 2020, en la capital Rabat.
PHOTO/AFP -Le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper (G), a signé un accord de coopération militaire avec le ministre marocain délégué à la Défense nationale, Abdellatif Loudiyi (D), le 2 octobre 2020, dans la capitale Rabat.

Le domaine militaire et de la défense est essentiel pour le Maroc. En plus de sceller des accords dans ce secteur avec plusieurs pays tels qu'Israël, les États-Unis et le Royaume-Uni, le Royaume a décidé en octobre dernier d'augmenter son budget de défense. Pour la première fois, il dépassera les 50 milliards de dirhams (près de 5 milliards d'euros) destinés à l'armement.