PUBLICIDAD

Iberdrola

Le Maroc séduit les hommes d'affaires espagnols à Dakhla

Le gouvernement marocain lance un important forum d'investissement avec 150 hommes d'affaires espagnols dans la ville saharienne de Dakhla
empresarios-españoles-dajla

PHOTO/GUILLERMO LÓPEZ-ATALAYAR  -  

La ville de Dakhla accueille la première édition du forum d'investissement Espagne-Maroc. Il s'agit d'un événement important organisé par le ministère marocain de l'Industrie et du Commerce en collaboration avec les autorités de la région de Dakhla, avec des hommes d'affaires espagnols comme invités.

La normalisation des relations entre l'Espagne et le Maroc, et les avancées progressives du gouvernement marocain dans la reconnaissance internationale de la région qu'il contrôle et administre de facto, portent leurs premiers fruits avec cet événement, qui vise à séduire les entreprises espagnoles pour qu'elles s'aventurent dans une région en constante évolution, avec de grandes opportunités et un besoin du "bon savoir" des entreprises espagnoles. 

L'événement de lancement, organisé au centre de conférence de Dakhla, a réuni les autorités locales et la société civile. Le représentant du Wali, délégué du gouvernement dans la région ; Yanja Khattat, président de la région de Dakhla ; le ministre de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour et Chakib Alj, président de la CGEM, le syndicat patronal marocain, ont présenté le forum du côté nord-africain. María José Tato, femme d'affaires et organisatrice du forum, a pris la parole au nom de la partie espagnole.

Le représentant du Wali de Dakhla, premier à prendre la parole, a donné le ton de l'événement. Il a souligné la nouvelle situation politique entre les gouvernements d'Espagne et du Maroc, qui permet le renforcement et l'approfondissement des relations économiques entre les sociétés civiles des deux pays, sous la tutelle et l'impulsion des autorités. Le représentant du Wali a tenu à rappeler que l'un des principaux atouts de la région de Dakhla réside dans sa position géographique, une ressource clé dans la pénétration du marché africain pour ceux qui misent sur la région. "Nous avons l'opportunité de travailler pour le bénéfice économique de nos deux royaumes", a conclu le représentant du gouvernement central, mettant en avant une situation "gagnant-gagnant" pour l'Espagne et le Maroc au Sahara. 

empresarios españoles dajla
PHOTO/GUILLERMO LÓPEZ-ATALAYAR

Le représentant du gouvernement central a inscrit le succès de Dakhla dans la nouvelle politique de développement lancée par la Maison royale marocaine, grâce à laquelle Dakhla bénéficie d'une enveloppe de 85 milliards de dirhams par an pour développer la région et ses infrastructures.

Son discours a été suivi par celui du président de la région de Dakhla, l'équivalent d'un président autonome espagnol, un pouvoir que le Maroc a progressivement mis en place tout au long de son administration du territoire et élu par les urnes.

Dans un espagnol parfait, Yanja Khattat a salué la tenue de ce forum comme un "signe clair et fort de la volonté de travailler ensemble dans la coopération, le partenariat et le bon voisinage". Ce forum est un signal très fort pour les investissements nationaux et internationaux, en particulier pour les Espagnols".

empresarios españoles dajla
PHOTO/GUILLERMO LÓPEZ-ATALAYAR

Le ministre de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a été la dernière autorité à s'exprimer dans un message vidéo dans lequel il a loué les grandes opportunités offertes par la région, en termes d'énergie, de tourisme et de pêche. Mezzour a rassuré les entreprises espagnoles présentes en leur rappelant les grands efforts de croissance que l'État marocain déploie dans la région, matérialisés par un grand port industriel qui fait de Dakhla une porte d'entrée sur le marché africain, et qui est renforcé par la construction de nouvelles routes reliant la ville côtière à l'intérieur du continent. Mezzour a également souligné le rôle important que Dakhla peut jouer en matière d'énergies renouvelables, notamment l'hydrogène vert, qui dispose à Dakhla d'un lieu réunissant toutes les conditions pour être produit de manière plus que compétitive : soleil, eau et air. "J'invite tous les investisseurs à profiter de cette opportunité", a conclu le ministre, également en espagnol. 

empresarios españoles dajla
PHOTO/GUILLERMO LÓPEZ-ATALAYAR

María José Tato, organisatrice du forum et représentante de la délégation espagnole d'entrepreneurs, était chargée de transmettre un message de confiance aux entrepreneurs. De son point de vue d'entrepreneuse, elle a voulu faire comprendre aux hommes et femmes d'affaires présents dans la salle de réunion qu'investir à Dakhla est un investissement sûr.

"Ma première aventure en tant qu'entrepreneuse au Maroc a été marquée par le scepticisme", a commencé María José Tato. "Je ne savais pas ce que j'allais trouver, s'il y aurait une sécurité juridique... Et avec le temps, j'ai fini par me sentir chez moi. Il y a ici une grande volonté de collaborer avec les entreprises espagnoles, beaucoup d'optimisme et une grande envie de travailler", a-t-elle poursuivi sur un ton motivant pour les entrepreneurs.

empresarios españoles dajla
PHOTO/GUILLERMO LÓPEZ-ATALAYAR

Tato a voulu préciser trois points : la sécurité juridique qui existe dans la région, offerte par l'administration gouvernementale marocaine. Le dynamisme constant de la région, qui, grâce aux investissements de l'État, connaît un développement constant. Et enfin, les grandes opportunités qu'offre Dakhla.

L'événement, qui aura lieu les 21 et 22 juin, se concentrera sur les six principaux points d'attractivité pour les investissements dont bénéficie Dakhla. Le gouvernement marocain s'est clairement engagé à promouvoir la pêche, l'agriculture, le tourisme, les énergies renouvelables et la logistique