Le Maroc suspend ses vols vers le Royaume-Uni, l'Allemagne et les Pays-Bas

L'augmentation du nombre de cas dans les trois pays européens a entraîné l'interruption des connexions
avion-royal-maroc

PHOTO/REUTERS  -   Boeing 737 de CN-ROP Royal Air Maroc

Après l'annonce de l'assouplissement des mesures contre le COVID-19 en raison de l'amélioration des données à l'intérieur des frontières marocaines, la situation à l'étranger contraint le Royaume à annuler des vols. L'augmentation du nombre de cas au Royaume-Uni, en Allemagne et aux Pays-Bas a incité le Maroc à annuler ses liaisons avec ces trois pays européens pour une durée indéterminée. Cette décision est déjà entrée en vigueur et a été annoncée via le compte Twitter de la compagnie Royal Maroc, qui indique qu'elle est due à "la situation de pandémie", sans donner plus de détails sur la mesure.

Bien que la situation pandémique dans le royaume alaouite se soit considérablement améliorée ces dernières semaines, le ministère de la santé a mis en garde contre le risque d'une nouvelle épidémie qui pourrait faire dérailler des mois de travail. Le ministère met en garde contre "la nécessité d'éviter une éventuelle rechute des cas graves et critiques et des décès liés au COVID-19, qui se sont produits dans plusieurs pays européens". Les Pays-Bas et l'Allemagne sont deux des pays qui ont été le plus gravement touchés par les cas de la nouvelle variante Delta Plus, qui menace de provoquer une nouvelle vague dans toute l'Europe.

marruecos-contagios-covid (1)
PHOTO/AP - Une femme portant un masque pour prévenir la propagation du coronavirus à Rabat, au Maroc.

Le Royaume-Uni a signalé 50 000 nouveaux cas de COVID-19 en seulement 24 heures. Selon les experts britanniques, il existe un risque important que le système de santé s'effondre si des mesures ne sont pas prises au plus vite. Pour l'instant, le gouvernement britannique s'est limité à recommander une troisième dose de rappel à la population, comme cela se fait déjà dans la grande majorité des pays européens. Toutefois, certains estiment que ces mesures ne seraient pas suffisantes et évoquent la possibilité d'un confinement supplémentaire, comme cela se fait déjà à Moscou, où les personnes de plus de 60 ans non vaccinées devront être confinées jusqu'au 25 février au moins.

Le problème fondamental lié aux annulations de vols a été le grand nombre de ressortissants allemands, néerlandais et britanniques dont les vols ont été annulés, les obligeant à rester au Maroc. Le ministère allemand des Affaires étrangères a demandé aux Allemands se trouvant sur le territoire marocain et aux ressortissants marocains se trouvant à l'intérieur des frontières allemandes de contacter leurs agences de voyage. Malgré cela, les citoyens demandent que certains vols exceptionnels pour le travail, la famille ou des affaires urgentes soient autorisés, au moins pour les prochains jours, en raison du peu de temps dont ils disposent pour rentrer dans leur pays.

marruecos-contagios-covid (3)
AFP/FADEL SENNA - Des Marocains portant des masques faciaux à Rabat

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) met en garde contre une augmentation de 7 % des cas de COVID-19 en Europe en une semaine seulement. Bien que le Maroc ait le taux de vaccination le plus élevé d'Afrique, Rabat veut éviter que la nouvelle variante ne fasse des ravages dans le pays. Au début du mois, le Royaume avait déjà suspendu tous les vols avec la Russie - l'un des pays les plus durement touchés par la variante Delta Plus - selon les Russes, suite à une décision des Marocains, qui ont refusé de donner des détails sur cette mesure. Aujourd'hui, l'avancée de la pandémie dans de nombreux pays européens oblige à annuler des connexions pour éviter que la menace du COVID-19 ne mette à nouveau le système de santé marocain en grand danger.