Le Mouvement sahraoui pour la paix demande l'implication de l'Union européenne

Demande instamment à l'institution européenne d'œuvrer pour la paix au Sahara occidental 
Camp de réfugiés de Boudjdour à Tindouf, sud de l'Algérie

PHOTO/REUTERS  -   Camp de réfugiés de Boudjdour à Tindouf, sud de l'Algérie

Le Mouvement Sahraoui pour la Paix (MSP) a demandé l'intervention de l'Union Européenne (UE) en faveur de la paix au Sahara Occidental à travers une lettre envoyée à Josep Borrell, haut représentant communautaire pour les Affaires Etrangères et la Politique de Sécurité. 

Le premier secrétaire du MSP, Hach Ahmed Bericalla, a informé l'UE sur la constitution de l'organisation, en soulignant qu'il s'agit d'une «nouvelle force politique indépendante qui, représentant des secteurs importants de la population sahraouie, aspire à être un autre point de référence et à contribuer à la solution du conflit au Sahara occidental ».

Le MSP, selon la lettre, «est engagé dans une solution pacifique au problème du Sahara occidental et entend exercer une influence positive à partir d'une approche réaliste». « En tant qu'enfants de ce peuple, qui a tant souffert au cours des 50 dernières années, nous avons décidé de chercher notre propre voie », peut-on lire dans la lettre, qui souligne également le fait qu'ils ne peuvent pas rester les bras croisés et se résigner à « un sombre destin pour notre peuple ». « Nous avons décidé de nous rebeller contre le destin, de nous battre pour trouver une issue et de construire un avenir meilleur pour notre peuple », a souligné Hach Ahmed.  
 

El alto representante de la Unión Europea para Asuntos Exteriores y Política de Seguridad, Josep Borrell
PHOTO/Zucchi-Enzo/Consejo Europeo - El alto representante de la Unión Europea para Asuntos Exteriores y Política de Seguridad, Josep Borrell

Il a également noté que le MSP estime que l'UE, en raison de ses liens avec l'Afrique du Nord-Ouest, pourrait encourager et soutenir une voie fondée sur le pragmatisme et le bon sens. Le Premier secrétaire du Mouvement a indiqué qu'ils sont « convaincus qu'avec une plus grande implication de l'UE, la solution « possible » est possible et, par conséquent, impérative et ne peut être reportée ». 

Le MSP est une nouvelle plateforme sahraouie, récemment créée, qui se distingue du Front Polisario et qui rompt avec son modèle totalitaire, dénonçant l'esprit de lucre que les dirigeants du Polisario ont toujours eu, dans la recherche de la diversité politique, du multipartisme, du développement, de la modernité et de la pleine entrée dans le XXIe siècle, avec la volonté de trouver une solution au conflit du Sahara par le dialogue.