PUBLICIDAD

Iberdrola

Le MSP souligne positivement la volonté du gouvernement espagnol de faire pression pour une solution pacifique au Sahara Occidental

La Commission politique permanente du Mouvement sahraoui pour la paix a souligné la position du ministre espagnol des Affaires étrangères qui a souligné la nécessité d'une solution urgente au conflit sahraoui
Camp de réfugiés de Boudjdour à Tindouf, dans le sud de l'Algérie.

PHOTO/REUTERS  -   Camp de réfugiés de Boudjdour à Tindouf, dans le sud de l'Algérie

Le Mouvement Sahraoui pour la Paix (MSP) a exprimé sa satisfaction pour l'intention du gouvernement espagnol de promouvoir une solution pacifique au Sahara Occidental. Lors de sa dernière visite à Washington, José Manuel Albares, ministre espagnol des affaires étrangères, a rencontré Antony Blinken, secrétaire d'État américain, et tous deux ont convenu de joindre leurs efforts pour résoudre le conflit sahraoui après des décennies d'impasse. 

Le Maroc ne bénéficie pas d'un soutien plus important de la part de l'Espagne pour sa proposition de solution au conflit basée sur une large autonomie pour le Sahara occidental sous souveraineté marocaine, qui a reçu un soutien international important, notamment des États-Unis, des Émirats arabes unis, de l'Allemagne et du Royaume-Uni. 

Tout cela face à l'initiative du Front Polisario, qui préconise l'organisation d'un référendum sur l'indépendance du peuple sahraoui. Celle-ci bénéficie d'un soutien moindre, y compris celui de l'Algérie, le grand rival du royaume alaouite au Maghreb. 

La déclaration du Mouvement Sahraoui pour la Paix est reproduite ci-dessous :

Après avoir évalué les déclarations du ministre espagnol des Affaires étrangères, de l'UE et de la Coopération, José Manuel Albares, suite à sa récente visite à Washington et la réunion avec son homologue américain sur la nécessité d'une solution urgente au problème du Sahara occidental, la Commission politique permanente du Mouvement sahraoui pour la paix (MSP) a exprimé sa satisfaction quant à la position exprimée par le chef de la diplomatie espagnole sur la question du Sahara occidental, qui reflète une nouvelle volonté en vue d'exercer le protagonisme approprié de la part de l'Espagne dans la solution du problème de son ancienne colonie. 

Le MSP considère que la nouvelle position exprimée par le ministre Albares, qu'il apprécie hautement, renforce les espoirs et les véritables désirs du peuple sahraoui de tourner la page de la guerre et de l'exil et, par conséquent, est conforme à la responsabilité historique et morale de l'Espagne par rapport à un problème qui a fait souffrir des générations de Sahraouis et a nui à la stabilité et à l'intégration du Maghreb arabe. 

PHOTO/Ministerio de Asuntos Exteriores de España - Encuentro entre José Manuel Albares, ministro de Asuntos Exteriores español, y Antony Blinken, secretario de Estados norteamericano, en Washington
PHOTO/Ministère des Affaires étrangères de l'Espagne - Réunion entre José Manuel Albares, ministre espagnol des Affaires étrangères, et Antony Blinken, secrétaire d'État américain, à Washington, DC

Le MSP considère également que la décision d'associer les Etats-Unis à un effort commun pour promouvoir une solution pacifique est un pas louable dans la bonne direction et constitue un encouragement remarquable à la mission que vient de lancer le nouvel envoyé personnel du Secrétaire général des Nations Unies, Staffan de Mistura. 

Tout en exprimant sa volonté d'encourager et de contribuer à toute initiative espagnole visant à offrir une issue honorable et juste pour mettre fin aux souffrances du peuple sahraoui, la Commission politique permanente du MSP réitère une fois de plus son soutien et sa coopération aux efforts de l'envoyé de l'ONU, Staffan de Mistura, pour faire respecter le cessez-le-feu et reprendre le processus politique interrompu à Genève en mai 2019.

Enfin, la Commission politique permanente du PSM appelle tous les Sahraouis, où qu'ils soient et quelles que soient leurs sensibilités politiques ou idéologiques, à prendre courage, en ces circonstances graves et décisives, en rejoignant massivement le projet de paix et de coexistence et la voie d'une solution juste et honorable que le Mouvement promeut pour sortir du tunnel dans lequel ils sont enfermés depuis un demi-siècle.