PUBLICIDAD

Iberdrola

Le premier navire chargé de blé quitte le port ukrainien

Depuis l'ouverture de la route d'exportation, convenue par Moscou et Kiev avec la médiation de la Turquie et des Nations unies, quatorze cargos sont partis vers divers ports avec différentes cargaisons
trigo-ucrania-puertos-guerra-rusia-barco

AFP/DANIEL MIHAILESCU  -   Image d'un navire chargé

L'exportation de blé ukrainien, un produit dont la pénurie menace de provoquer une famine en Afrique et au Moyen-Orient, a repris ce vendredi, deux semaines après l'ouverture du corridor permettant d'exporter des céréales depuis des ports bloqués depuis le début de l'invasion russe en février.

Le Sormovskiy, battant pavillon du Belize, avec une cargaison de 3 050 tonnes de blé, a quitté le port ukrainien de Chornomorsk pour Tekirdag en Turquie, a annoncé le gouvernement turc.

Depuis l'ouverture, le 1er août, de la route d'exportation, convenue en juillet entre Moscou et Kiev, avec la médiation de la Turquie et des Nations unies, quatorze cargos sont partis vers des ports turcs, européens et asiatiques.

Jusqu'à présent, quelque 367 000 tonnes de maïs, 56 000 tonnes de produits de tournesol et 11 000 tonnes de soja ont quitté l'Ukraine, mais seulement 3 050 tonnes de blé.

L'ONU a fait pression pour un accord visant à ouvrir le blocus des ports ukrainiens, déclenché par l'invasion russe, mettant en garde contre le risque de famine et d'instabilité politique dans de nombreux pays, notamment en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, qui dépendent fortement du blé russe et ukrainien.

Le Centre commun de coordination (CCC) d'Istanbul, créé pour contrôler le respect de l'accord, a expliqué que la faible quantité de blé exportée jusqu'à présent était due au fait que de nombreux navires chargés de maïs attendaient la permission de partir, et que ce n'est qu'après leur départ qu'il y aurait de la place sur les quais pour charger d'autres produits.

atalayar-encuentro-ucrania-rusia-turquia-exportacion-ONU-grano
AFP/BUREAU DE PRESSE DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE TURC - Cette photo prise et publiée le 13 juillet 2022 par le bureau de presse du ministère turc de la Défense montre les délégations militaires des Nations unies (ONU), de la Turquie, de l'Ukraine et de la Russie lors de leur réunion quadripartite à Istanbul.

Parallèlement au Sormovskiy, le cargo Star Laura, transportant 60 000 tonnes de maïs et destiné à l'Iran, a quitté le port ukrainien de Yuzhny, a indiqué le JCC dans un communiqué aujourd'hui.

Une équipe d'inspecteurs à Istanbul vérifie les cargaisons de tous les navires au départ et à destination de l'Ukraine pour certifier qu'ils ne transportent pas d'armes.

Plus tôt dans la journée, le CCC inspectera le cargo Sara, battant pavillon des Palaos, et le navire Efe, battant pavillon du Vanuatu, tous deux à destination d'Odessa et transportant des liquides ou des huiles.