PUBLICIDAD

Iberdrola

Le roi Mohammed VI appelle à la protection du patrimoine culturel

La directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay, a souligné l'engagement du Maroc en faveur de la culture et du patrimoine lors de la réunion du Comité intergouvernemental de l'organisation à Rabat
mohamed-vi-rey-marruecos

PHOTO/FILE  -   Le roi du Maroc, Mohamed VI, a appelé à la préservation et à la protection du patrimoine culturel de tous les pays

Lors du 12e Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'humanité - un événement qui s'est tenu à Rabat en présence de la directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay - le roi du Maroc, Mohammed VI, a appelé à la préservation et à la protection du patrimoine culturel de tous les pays. Le monarque a souligné la nécessité de "lutter" contre les tentatives d'atteinte illégale au patrimoine et aux civilisations, selon Al-Arab.

Le comité, qui se réunit actuellement dans la capitale marocaine jusqu'au 3 décembre, est composé de 24 représentants choisis parmi les 180 pays signataires de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. 

Le choix du Maroc comme lieu de cette réunion, la première en deux ans en raison de la pandémie de coronavirus, n'est pas un hasard. Selon l'UNESCO, le Royaume "a joué un rôle actif dans l'adoption de la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel avant même sa ratification, puisqu'il a participé activement à la rédaction du document". A cet égard, l'UNESCO a souligné que le Maroc dispose de 12 éléments inscrits dans la Convention. 

Rabat a été choisie en raison de la richesse culturelle de la ville, qui est considérée comme un centre culturel mondial. La capitale marocaine a été choisie comme siège de la culture africaine et du monde islamique pour l'année 2022. Le roi Mohammed VI a souligné l'importance de sa situation géographique, qui a fait d'elle, dans le passé, le centre de plusieurs civilisations et cultures, telles que phénicienne, romaine, islamique, andalouse et européenne. Il convient de noter que Rabat est inscrite au patrimoine mondial depuis 2012

Au cours de la réunion, le directeur de l'agence des Nations unies spécialisée dans la culture, l'éducation et la science a fait l'éloge du monarque marocain, soulignant "son engagement en faveur de la culture et de l'action multilatérale au service de la paix", selon le North African Post. Pour cela, Azoulay, qui est d'origine marocaine, a exprimé ses remerciements "les plus sincères" au roi. "La préservation du patrimoine doit beaucoup à l'engagement de Sa Majesté le Roi Mohammed VI", a-t-elle ajouté. 

Mohammed VI, pour sa part, a appelé à "rechercher des moyens plus efficaces pour éduquer les jeunes à l'importance du patrimoine et à son entretien". En ce qui concerne le patrimoine, le monarque a souligné "ses multiples affluents culturels et ses liens historiques qui remontent loin dans l'histoire".

Il a également souligné la nécessité de "numériser" ce riche patrimoine culturel, conformément à l'époque et aux défis actuels. Cela permettrait également de garantir "l'intérêt des enfants pour l'héritage culturel laissé par nos ancêtres". "Il est nécessaire de suivre le rythme des transformations numériques et de s'engager à fournir un contenu numérique de valeur", a-t-il ajouté. 

Pour le roi, cette réunion représente une occasion pour les délégations des pays participants, les experts et les acteurs du patrimoine culturel de proposer "des recommandations valables visant à la conservation et à l'entretien du patrimoine culturel immatériel, en présentant également des conclusions qui aideront à son développement et à son avancement".

En ce qui concerne les objectifs de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, Mohamed VI a indiqué qu'elle est devenue un aspect central des relations internationales. Il a également rappelé que le Maroc est engagé dans la protection du patrimoine culturel, un aspect dans lequel il joue un rôle important. 

Profitant de la réunion de l'UNESCO au Maroc, Mohammed VI a annoncé la création d'un centre national du patrimoine culturel dont la mission sera de "mettre en valeur les réalisations dans ce domaine". Le centre assurera le suivi du patrimoine national dans les différentes régions du Royaume, améliorera les capacités des professionnels à mettre en œuvre des mesures de conservation, éduquera les jeunes, présentera l'importance du patrimoine culturel et travaillera à l'élaboration des rapports de nomination du pays. 

Rabat a signé toutes les conventions internationales ratifiées par l'UNESCO, adaptant parfois sa législation nationale à ces accords. Le Royaume a également participé à plusieurs programmes liés à la préservation du patrimoine et a contribué au Fonds pour le patrimoine culturel immatériel.