Les Émirats ouvrent un consulat à Laâyoune

Le ministre marocain des Affaires étrangères a inauguré le mercredi 4 novembre 2020 à Laâyoune le consulat du pays arabe
Le ministre des Affaires étrangères du Maroc, Nasser Bourita (à gauche), et l'ambassadeur des Emirats arabes unis au Maroc, Al-Asri Saeed Ahmed Aldhaheri (à droite), inaugurent le consulat des Emirats arabes unis à Laayoune, principale ville de la région contestée du Sahara occidental, le 4 novembre 2020

AFP/FADEL SENNA  -   Le ministre des Affaires étrangères du Maroc, Nasser Bourita (à gauche), et l'ambassadeur des Emirats arabes unis au Maroc, Al-Asri Saeed Ahmed Aldhaheri (à droite), inaugurent le consulat des Emirats arabes unis à Laayoune, principale ville de la région contestée du Sahara occidental, le 4 novembre 2020

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, accompagné de l'ambassadeur des Émirats arabes unis à Rabat, Al-Asri Saeed Ahmed Aldhaheri, a inauguré, mercredi 4 novembre 2020, le consulat des Émirats arabes unis à Laâyoune. 

Les Émirats arabes unis deviennent ainsi le premier pays arabe non africain à avoir ouvert un consulat dans les provinces du sud du Royaume, rappelant que les Émirats rejoignent ainsi les 15 pays africains qui ont déjà ouvert des représentations diplomatiques dans les deux principales villes du Sahara marocain : Laâyoune   et Dakhla, en moins d'un an.

« C'est avec joie et fierté que j'inaugure, avec l'ambassadeur des Émirats arabes unis, ce consulat qui renforcera le partenariat stratégique, politique et économique entre les deux pays », a déclaré Nasser Bourita. « Ce consulat des Émirats arabes unis insufflera une nouvelle dynamique aux investissements des Émirats dans la région », a ajouté le ministre.  

Cette décision reflète la volonté du pays de mettre en place une structure pour défendre, au niveau territorial, les intérêts des deux nations. Le ministre a noté que ce nouveau geste des Emirats n'est pas fortuit, mais la poursuite de relations historiques fortes dont les bases ont été jetées par feu le roi Hassan II et son Altesse le prince Zayed Bin Sultan al-Nahyan pendant plus de trois décennies. 

Nuevo Consulado de Emiratos Árabes Unidos en El Aaiún, la principal ciudad de la región en disputa del Sáhara Occidental de Marruecos, el 4 de noviembre de 2020
AFP/FADEL SENNA - Nouveau consulat des EAU à Laayoune, principale ville de la région contestée du Sahara occidental au Maroc, le 4 novembre 2020

Le roi du Maroc, Mohamed VI, a pour sa part remercié Mohamed bin Zayed al-Nahyan, prince héritier d'Abou Dhabi, « pour cette importante décision historique de soutenir l'unité territoriale du Royaume (Maroc) avec cette partie de son territoire », soulignant ainsi le caractère politique et non seulement consulaire de cette décision, puisqu'il n'y a pas un nombre d'habitants émiratis au Sahara occidental qui justifierait un consulat. Le monarque marocain a également exprimé sa profonde fierté à l'égard de la décision des Émirats arabes unis, « une décision qui incarne sa position ferme dans la défense des droits légitimes et des causes justes du Maroc, et son soutien permanent dans diverses instances régionales et internationales ».

Le consulat est également, au niveau diplomatique, un mécanisme de renforcement de la coopération bilatérale et de développement des échanges commerciaux, économiques, culturels et scientifiques. « Ce flux d'investissements sera réalisé dans les domaines des énergies renouvelables, de l'agriculture, de la pêche, du tourisme et autres », a déclaré Bourita. Un partenariat stratégique qui ouvre de nouveaux horizons à la coopération entre les deux pays dans tous les domaines. 

Les EAU sont aujourd'hui devenus l'un des principaux partenaires économiques du Royaume, ce qui reflète la confiance entre les deux pays et l'intérêt croissant des acteurs économiques émiratis pour les opportunités d'investissement offertes par le Maroc. 
 

El Consulado de EAU es la primera representación árabe en El Aaiún
Le consulat des EAU est la première représentation arabe à Laayoune

De même, Dakhla est aujourd'hui devenue un important pôle économique reliant le Maroc au reste de l'Afrique et une plate-forme de formation des jeunes marocains et africains dans les différents domaines offerts par la région, ainsi qu'un centre diplomatique reflétant le dynamisme des provinces du sud et leur contribution au processus de développement de celles-ci. 

Bourita a également déclaré qu'il était de bon augure que cet événement coïncide avec la célébration par le peuple marocain du 45e anniversaire de la Marche verte et la commémoration par les Émirats arabes unis du « Jour du drapeau », qui symbolise l'unité nationale et renforce le sentiment d'appartenance à la nation.

Dans son intervention, outre l'ouverture du consulat des Émirats arabes unis, le ministre des affaires étrangères a fait référence à la récente résolution 2548 du Conseil de sécurité qui, selon le diplomate, accorde de l'importance au projet d'autonomie, une initiative « crédible et sérieuse », basée sur une solution politique, le compromis et le pragmatisme. 

El ministro de Relaciones Exteriores de Marruecos, Nasser Bourita, en la inauguración del Consulado de Emiratos Árabes Unidos en El Aaiún
Le ministre des Affaires étrangères du Maroc, Nasser Bourita, lors de l'inauguration du consulat des Emirats arabes unis à Laayoune

Taj Eddin al-Husseini, universitaire marocain et expert en relations internationales, a estimé que « l'ouverture de 15 consulats dans la région exprime clairement la reconnaissance par ces pays de la souveraineté du Maroc sur le Sahara », « la souveraineté juridique ou administrative du Maroc sur le Sahara est incontestable, et l'existence de ces consulats est une confirmation de cette souveraineté », a-t-il ajouté. 

Le Maroc a promu ces derniers mois l'ouverture de consulats de différents pays à Laâyoune et Dakhla, une façon de faire bouger la balle dans un conflit qui est bloqué aux Nations Unies, sans qu'aucune des parties au conflit (le Maroc et le Front Polisario) ne montre la moindre volonté de céder sur ses positions.

Cette position constante découle de la préoccupation du Maroc pour l'importance de préserver l'unité territoriale des pays arabes et de sa conviction de la nécessité de renforcer l'unité et de combattre les divisions afin de relever les défis de l'avenir. 

Dans une déclaration vidéo, le Cheikh Abdullah bin Zayed, ministre des Affaires étrangères des EAU, a annoncé que la présence d'Abou Dhabi dans cette région du Maroc est un atout majeur pour le niveau des relations entre les deux pays, afin de passer à un niveau supérieur. 

Le ministre des affaires étrangères des EAU a déclaré que l'inauguration du consulat des EAU à Laâyoune « est simplement la traduction des relations historiques entre les deux pays et d'un partenariat stratégique basé sur les plus hauts niveaux ».