Les Émirats, parmi les premiers pays dans le secteur des télécommunications

Les autorités émiraties ont dynamisé le secteur des TIC, ce qui a permis à l'économie du pays de mieux faire face aux effets de la pandémie
Atalayar_EmiratosTIC

 -  

Les Émirats arabes unis (EAU) ont conclu l'année 2020 en devenant le leader mondial en matière de qualité et d'évolution du secteur des télécommunications, où le pays a conservé la première place parmi les pays arabes, et occupé la deuxième place mondiale seulement derrière la Corée du Sud, selon le rapport sur la compétitivité mondiale présenté par le Forum économique mondial. 

Le rapport reflète les efforts déployés par l'Autorité de régulation des télécommunications et du gouvernement numérique (TDRA) pour mettre en œuvre les directives visant à améliorer le secteur des télécommunications, dans lequel la technologie 5G a joué un rôle clé, les EAU se classant au quatrième rang mondial pour le lancement et l'utilisation des réseaux. La coopération avec les opérateurs de téléphonie mobile a été cruciale dans ce domaine.  

"Nous concluons cette année en soulignant l'importance du secteur des TIC... Le secteur ouvre la voie à l'excellence et au leadership dans tous les secteurs vitaux, ce qui signifie qu'il faut permettre la transformation numérique et faciliter les conditions de fourniture de services et de solutions basés sur l'intelligence artificielle et les grandes données. Nous sommes sur la voie du développement numérique, de la prospérité et de la connaissance, et aujourd'hui nous avançons à un rythme plus rapide en ayant confiance dans une infrastructure numérique très avancée", a déclaré Hamad Obaid al-Mansori, PDG de l'TDRA, selon le rapport de WAM.

Il a ajouté : "Au cours de cette année, des entités gouvernementales et privées, et même des particuliers, ont travaillé dans un esprit d'équipe pour trouver les meilleures idées créatives afin de dessiner l'avenir du pays pour les 50 prochaines années. La plupart de ces idées étaient basées sur les TIC, confirmant l'importance de ce que nous avons réalisé dans le secteur, et nous poussant à en réaliser davantage". 

Le rapport a également examiné les performances des pays durant la pandémie et la manière dont le désengagement social a été la réponse la plus immédiate pour faire face au COVID-19. En conséquence, le secteur des télécommunications et des services numériques a joué et continue de jouer un rôle important dans la capacité des pays à gérer à distance leurs secteurs économiques et à garantir que les affaires peuvent être menées efficacement. L'une des conclusions du rapport du Forum économique mondial est que les économies disposant d'une infrastructure de communication avancée ont été moins touchées que les autres.  

Les cadres réglementaires sont également un aspect déterminant dans l'atténuation des effets de la pandémie, avec des corrélations entre les pays dotés de cadres réglementaires solides et une plus grande réussite dans la gestion de la crise sanitaire et de ses effets. Les Émirats arabes unis occupent la quatrième place dans cette catégorie.  

Le pays est préparé aux changements futurs et pourra facilement s'adapter à différents scénarios car il dispose de la technologie nécessaire pour assurer un rythme de travail naturel et un enseignement à distance.

Les progrès du secteur en cette année difficile démontrent la résilience, le développement et l'efficacité des télécommunications dans le pays arabe. La TDRA a élaboré des plans et des stratégies qui ont renforcé l'infrastructure du secteur et cherche déjà à atteindre les objectifs fixés dans le programme national des EAU, la Vision 2021.  

Les opérateurs de services de télécommunications ont, pour leur part, alloué 36 milliards de dollars US à l'investissement dans les infrastructures, faisant des Émirats l'un des meilleurs au monde en termes de fourniture de services "fibre" et de couverture globale.  

Les Émirats arabes unis sont également en tête d'autres classements, puisqu'ils occupent le premier rang mondial dans 12 indicateurs de compétitivité qui mesurent la qualité et le développement du secteur des télécommunications, et qu'ils figuraient parmi les cinq premiers pays dans 30 indicateurs de compétitivité à la fin de 2020.

Vers l'an 2071

La stratégie du pays du Golfe dans ce secteur est encadrée par un plan à long terme plus vaste, le plan du centenaire 2071, lancé par Mohammed bin Rashid al-Maktourn, vice-président et premier ministre. Ce plan s'étendra sur 5 décennies au-delà de 2021 et définit la feuille de route que le gouvernement devra suivre pour que les générations futures disposent des compétences et des connaissances nécessaires pour faire face aux changements rapides et faire des EAU l'un des meilleurs pays au monde, tout en renforçant la réputation et la puissance douce du pays.  

Une éducation de qualité, notamment dans les domaines des sciences et des technologies avancées, des sciences spatiales, de l'ingénierie et des sciences de la santé, est l'un des piliers du plan, qui s'efforcera également de faire des établissements d'enseignement des centres de recherche internationaux. Le deuxième pilier est l'économie de la connaissance, qui stimulera les investissements dans la recherche scientifique et les secteurs prometteurs tels que les télécommunications. La réalisation d'une société sûre, tolérante, cohésive et éthique fait également partie des objectifs. Le leadership du gouvernement lui-même est la dernière étape des quatre piliers du plan du centenaire de 2071.