Les dirigeants du monde entier se réunissent au Forum économique mondial de Davos 

Pandémie, crise sociale, catastrophes climatiques et cyber-attaques sont les principaux thèmes du Forum économique mondial 
Los líderes mundiales se reúnen en el Foro Económico Mundial de Davos 

 -  

Alors que la pandémie COVID-19 continue de faire des victimes et de perturber les économies, laissant des millions de personnes sans emploi ni ressources, le continent asiatique revient en force à cette édition 2021, qui se déroule du lundi au vendredi sous le thème "Une année charnière pour reconstruire la confiance".   

Une crise sociale sur fond de pandémie, d'effondrement financier, de conflits armés et de changement climatique : voilà ce qui inquiète l'élite économique mondiale. 

Pour la première fois depuis 50 ans, le Forum économique mondial (WEF) se tiendra à Singapour en mai prochain au lieu de la Suisse, ont annoncé lundi ses organisateurs, en évoquant la situation sanitaire, l'ancienne colonie britannique semblant être "le meilleur endroit" pour assurer la sécurité de ses participants.   

Avec la pandémie COVID-19, les organisateurs de cet événement, qui réunit habituellement les principaux décideurs politiques et économiques dans l'élégante station de ski de Davos, avaient déjà reporté la date, du 13 au 16 mai, et non en janvier comme d'habitude, mais aussi son lieu, sur les rives du lac des Quatre-Cantons. 

Ces dernières années, le Forum de Davos a été rejoint par des leaders sociaux, des environnementalistes et des représentants de la culture, qui ont trouvé dans cette plateforme un nouvel espace pour faire entendre leurs messages.  

Le pouvoir de rassemblement du Forum de Davos est évident une année de plus dans la liste des dirigeants politiques qui ont accepté de s'adresser au monde par le biais de cet événement. Le président de la Chine, Xi Jinping, sera l'invité d'honneur qui inaugurera le premier Forum économique de Davos virtuel, qui se tiendra la semaine prochaine, aux mêmes dates que l'édition habituelle de ce sommet des dirigeants et dont la version en face à face a été déplacée au mois de mai à Singapour. 

L'Europe sera représentée par le Président français Emmanuel Macron, la Chancelière allemande Angela Merkel et la Présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.  

La nouvelle administration Biden a entrepris de ramener les États-Unis dans le jeu multilatéral mondial et a choisi d'être représentée par son envoyé spécial pour le changement climatique, John Kerry, qui détaillera les plans du président Joe Biden dans ce domaine. 

Dans cette perspective, le président de la Colombie, Iván Duque, et le vice-président du Brésil, Hamilton Mourao, parleront des possibilités de financement de la transition de l'Amazonie vers une économie durable, dont elle est si éloignée aujourd'hui. D'autres discussions porteront sur l'objectif d'émissions zéro et d'énergie propre. 

L'Asie, région où le coronavirus SRAS-CoV-2 serait transmis pour la première fois, sera, avec l'Europe, la région la mieux représentée au niveau des chefs d'État et de gouvernement, avec les chefs de gouvernement de l'Inde, du Japon et de la Corée du Sud parmi les participants. 

La "Grande Reset" promue par le Forum de Davos depuis juin 2020 est une somme de pratiques et de réformes à mettre en œuvre au niveau mondial pour créer un nouveau pacte économique, environnemental et social face à la crise sanitaire.  

Ce projet vise à créer un monde futur meilleur : "Il s'agit de rendre le monde moins divisible, moins polluant, moins destructeur, plus inclusif, plus équitable et plus juste que le monde dans lequel nous vivions avant la pandémie. Ne rien faire, ou trop peu, c'est aller aveuglément vers des inégalités sociales toujours plus grandes, des déséquilibres économiques, des injustices et des dégradations environnementales", explique l'organisation sur son site web.  

L'ambition du Forum économique mondial est que les débats produisent des recettes pour une réponse efficace à la crise économique, sans perdre de vue que les solutions proposées doivent être socialement et environnementalement durables. 

L'Agenda de Davos sera suivi par 1 200 dirigeants d'entreprises, de la société civile et des politiciens de haut niveau, à qui cette plateforme a été offerte pour présenter leur vision de la manière de mettre fin à la pandémie et d'accélérer la reprise économique.