PUBLICIDAD

Iberdrola

Les EAU lancent un nouveau code pénal

L'État du Golfe prévoit d'apporter 40 changements juridiques, dont un nouveau code pénal qui entrerait en vigueur en janvier
Le président des Émirats Sheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan sur une photo d'archive.

PHOTO/ARCHIVO  -   Le président des Émirats Sheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan sur une photo d'archive.

Les Émirats arabes unis ont déclaré samedi qu'un nouveau code pénal entrerait en vigueur en janvier, dans le but de faire passer la réforme "la plus radicale" de l'histoire du pays.

Selon l'agence de presse étatique WAM, le gouvernement a l'intention de modifier 40 lois cette année, ce qui affecterait les entreprises commerciales, le commerce et la résidence, entre autres. 

Toutefois, on ne sait pas encore quels changements seraient nouveaux et lesquels ont été signalés précédemment. 

-

Un autre changement serait la ratification d'une loi fédérale sur la criminalité et la répression, qui entrerait en vigueur le 2 janvier 2022 et apporterait des modifications majeures à l'ancienne loi de 1994.

Selon Reuters, la loi serait conçue pour offrir une plus grande protection aux femmes, aux aides domestiques et à la sécurité publique afin de garantir une société sans drogue.

Hasan Elhais, consultant juridique du cabinet Al Rowaad Advocates, a déclaré au Khaleej Times que les centres proposeront des programmes de réadaptation, de sport, de formation professionnelle et d'intégration sociale, tout en assurant une confidentialité totale à tous les délinquants.

-

Les Émirats arabes unis entendent réformer leur système juridique afin d'acquérir un avantage concurrentiel sur leur voisin du Golfe, l'Arabie saoudite, qui s'est récemment montrée plus ouverte aux investissements et aux talents étrangers.

Les principaux changements annoncés jusqu'à présent comprennent la dépénalisation de la consommation d'alcool et des relations sexuelles avant le mariage, entre autres. 

Samedi, une déclaration a été publiée sur les relations sexuelles avant le mariage et les enfants nés hors mariage, indiquant que les parents ne sont pas tenus d'être mariés auparavant.

"Tout couple qui conçoit un enfant hors mariage doit se marier ou reconnaître l'enfant individuellement ou conjointement et fournir des documents d'identification et de voyage conformément aux lois du pays dont l'un ou l'autre est citoyen", indique la déclaration rapportée par Reuters.

Toutefois, si les parents ne souhaitent pas reconnaître ou s'occuper de l'enfant, une action pénale peut être engagée avec une peine de deux ans d'emprisonnement. 

-

Un autre changement récent apporté par les EAU est l'introduction de visas de plus long séjour comme stratégie de marketing pour attirer de nouvelles entreprises et de nouveaux talents et les encourager à s'installer.

Par ailleurs, l'émirat d'Abu Dhabi a lancé ce mois-ci une réforme de son cru, une loi familiale laïque destinée aux expatriés. 

Enfin, les EAU ont ajouté de nouveaux amendements à la loi anti-narcotiques, qui concernent l'expulsion facultative des expatriés dans les affaires liées à la drogue, selon l'article n° 75 du décret-loi n° 30 de 2021, et l'augmentation des sanctions, telles qu'une peine de prison de trois mois ou deux ans, selon la récidive, ou une amende de 20 000 à 100 000 Dh, pour les récidivistes.

Toutefois, si l'infraction commise par le délinquant entraîne la mort d'une victime, le délinquant peut encourir la peine de mort ou la prison à vie. 

Banderas de los Emiratos Árabes Unidos

Un acte important 

Le président des Émirats arabes unis, Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, a ordonné la libération de 870 prisonniers dimanche, à l'approche de la 50e fête nationale du pays, qui tombe le 2 décembre, selon l'agence de presse nationale WAM.

Les prisonniers, qui ont été condamnés pour divers crimes, se verront également rembourser leurs dettes et leurs pénalités.