Les Emirats continuent de nouer des liens avec la Grèce en vue de la Méditerranée

Le prince héritier d'Abou Dhabi a reçu le Premier ministre grec lors d'une réunion visant à renforcer les liens entre les deux nations
Kyriakos Mitsotakis, Premier ministre grec, et Mohamed bin Zayed al-Nahyan, prince héritier d'Abou Dhabi

PHOTO/WAM  -   Kyriakos Mitsotakis, Premier ministre grec, et Mohamed bin Zayed al-Nahyan, prince héritier d'Abou Dhabi

Les Émirats arabes unis (EAU) et la Grèce continuent de montrer des signes de proximité et de bonne entente. Un autre signe en a été donné mercredi lorsque le cheikh Mohamed bin Zayed al-Nahyan, prince héritier d'Abou Dhabi et commandant suprême adjoint des forces armées des EAU, a reçu Kyriakos Mitsotakis, le Premier ministre grec.

Lors de la réunion qui s'est tenue au palais Al-Shati à Abu Dhabi, les deux parties ont discuté des relations solides entre les Émirats et la Grèce et des moyens de renforcer les liens mutuels et de développer les intérêts communs des deux nations. 

Il y a plusieurs domaines dans lesquels le pays du Golfe et le pays européen ont des intérêts communs, comme les investissements, le commerce, la politique, la culture et la défense (en fait, en septembre, ils ont effectué d'importantes manœuvres militaires conjointes pour coordonner une réponse militaire face à une éventuelle situation qui l'exige). 

La question très importante de la crise sanitaire liée au coronavirus et les efforts de la communauté internationale pour contenir son impact humanitaire et économique ont également été abordés. En effet, les EAU jouent un rôle important dans la coopération internationale pour aider des dizaines de pays dans la lutte contre COVID-19 ; dont la Grèce, que le Premier ministre grec a remerciée. 

Mohamed bin Zayed al-Nahyan et Kyriakos Mitsotakis ont abordé des questions pertinentes sur le Moyen-Orient et la Méditerranée orientale ; surtout à la suite des derniers affrontements diplomatiques avec la Turquie concernant la prospection d'hydrocarbures du pays eurasien dans des eaux considérées comme les siennes par d'autres pays comme la Grèce et Chypre. 

Les deux parties ont affirmé les relations distinguées entre leurs nations, qui sont basées sur une forte volonté politique et leur coopération permanente, en même temps qu'elles se sont entendues sur de nombreuses questions liées à la recherche de solutions pacifiques aux conflits et aux crises dans la région ; ainsi, elles ont encouragé leurs efforts diplomatiques pour atteindre la paix, la prospérité, le développement, et pour favoriser la sécurité et la stabilité dans la région et le reste du monde.

Le Cheikh Mohamed bin Zayed a déclaré que la promotion du dialogue, des actions pacifiques, du respect de la souveraineté des pays et de la non-ingérence dans leurs affaires intérieures est la bonne façon de résoudre les différends dans la région, et a noté que les EAU travaillent toujours à l'établissement de la paix.

Il a également été convenu que le terrorisme est la menace la plus grave pour la paix et le développement international, dénonçant encore plus toute manipulation de la religion pour promouvoir le discours de haine.

M. Mitsotakis a fait l'éloge des relations bilatérales entre les deux pays et de leur coopération globale, tout en soulignant l'enthousiasme de son pays pour améliorer sa coordination avec les EAU. Il a salué les initiatives lancées par les EAU pour inculquer les valeurs de coexistence pacifique et de tolérance entre les peuples, en particulier en temps de crise.

Il a également fait l'éloge de l'accord de paix historique signé entre les EAU et Israël et de son rôle dans le renforcement de la sécurité et de la stabilité régionales et dans l'ouverture de nouvelles voies pour les pays de la région. Les fameux accords d'Abraham, parrainés par les États-Unis, visent à apporter la paix au Moyen-Orient et à résoudre des problèmes bien ancrés comme le conflit israélo-palestinien. 

Le sommet a été suivi par le Cheikh Tahnoun bin Zayed al-Nahyan, conseiller à la sécurité nationale des Emirats, le Cheikh Mansour bin Zayed al-Nahyan, le Vice-Premier ministre et ministre des affaires présidentielles, le Cheikh Abdullah bin Zayed al-Nahyan, Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Sultan bin Ahmed al-Jaber, ministre de l'industrie et des technologies avancées, Mohamed Meer Alraeesi, ambassadeur des Émirats arabes unis en Grèce, et Mohamed Mubarak al-Mazrouei, sous-secrétaire de la Cour du prince héritier d'Abou Dhabi.

Du côté grec, Nikos Dendias, ministre des affaires étrangères, Adonis Georgiadis, ministre du développement et des investissements, Costas Frangoyiannis, ministre adjoint des affaires étrangères, et Dionyssios Zois, ambassadeur de Grèce aux EAU, étaient présents.