Les Emirats et la communauté internationale se tournent vers l'aide d'urgence pour le Liban

Des tonnes de matériel et de personnel médical arrivent au Liban pour aider les victimes et participer à diverses tâches
Une photo du bureau des médias de Dubaï le 5 août 2020 montre des travailleurs se préparant à charger un avion avec de l'aide au peuple libanais à Dubaï

AFP/BUREAU DES MÉDIAS DE DUBAÏ  -   Une photo du bureau des médias de Dubaï le 5 août 2020 montre des travailleurs se préparant à charger un avion avec de l'aide au peuple libanais à Dubaï

Les Émirats arabes unis (EAU) ont envoyé une assistance médicale d'urgence au Liban pour aider les responsables du système de santé à soigner les victimes de l'explosion massive du port de Beyrouth qui a fait 137 morts au total.  

L'aide comprend des médicaments et des fournitures médicales pour aider les citoyens de la capitale libanaise touchés. Cette assistance médicale des Émirats, représentée par le ministère de la santé et de la prévention, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, fait partie d'une réponse visant à atténuer les effets de l'accident tragique et à renforcer les efforts du personnel médical pour soigner les blessés. Dans le cadre de cette aide humanitaire, 30 tonnes de fournitures médicales ont été envoyées de la Cité internationale humanitaire de Dubaï au Liban.

Reem bint Ibrahim al-Hashemy, ministre d'État pour la coopération internationale des Émirats arabes unis, a noté que cette initiative des Émirats reflète les efforts continus du pays du Golfe pour soutenir les personnes les plus nécessiteuses dans des circonstances difficiles. « L'engagement des EAU à fournir diverses formes de soutien dans de telles situations souligne notre solidarité avec tous les pays frères et amis en temps de crise et notre désir de faire des efforts concertés pour atténuer les difficultés. Nous allons travailler pour évaluer la situation et déterminer quelle assistance supplémentaire nous pouvons fournir », a-t-il ajouté, selon les termes de l'agence de presse émiratie WAM. 

Le ministère émirati de la santé et de la prévention a envoyé les secours depuis les entrepôts de la Dubai International Humanitarian City, qui coordonne les efforts pour aider diverses organisations humanitaires internationales dans la région. L'aide consistait en des médicaments essentiels, des fournitures médicales et du matériel chirurgical nécessaires pour traiter les blessés et permettre aux hôpitaux et aux centres médicaux de répondre rapidement aux cas nécessitant des soins urgents ou une intervention chirurgicale.

Le cheikh Mohammed bin Zayed al-Nahyan lui-même, prince héritier d'Abou Dhabi et commandant suprême adjoint des forces armées des Émirats arabes unis, a personnellement coordonné mercredi l'aide humanitaire d'urgence pour venir en aide aux personnes touchées par l'explosion massive qui a frappé la capitale libanaise. 

La déflagration, centrée sur la ville portuaire de Beyrouth, a causé d'importantes destructions et tué 137 personnes ; ajoutant à la misère d'un pays déjà en profonde crise économique et sociale.  

Le cheikh Hamdan bin Zayed al-Nahyan, représentant du souverain dans la région d'Al-Dhafra et président du Croissant Rouge des Emirats (ERC), supervisera la fourniture de cette assistance, qui comprend 30 tonnes de médicaments et d'équipement médical, des compléments alimentaires pour les enfants et d'autres fournitures essentielles.  

Muhammad bin Zayed al-Nahyan a fait remarquer sur le réseau social Twitter que « nos pensées et nos prières vont à nos frères et sœurs libanais en ces temps difficiles ». « Nous prions pour que Dieu vous accorde patience et réconfort. Que Dieu bénisse le Liban et le peuple libanais », a-t-il ajouté. 

L'ERC a déclaré qu'il se coordonnait avec l'Office d'aide humanitaire de l'ambassade des EAU à Beyrouth pour donner la priorité à la phase actuelle de l'aide et aux besoins réels des Libanais, notamment dans le domaine de la santé.  

En esta foto proporcionada por el servicio de prensa del Ministerio de Situaciones de Emergencia de Rusia, trabajadores descargan cajas de suministros de ayuda rusos de un avión de carga ruso a un camión en un aeropuerto de Beirut, Líbano, a finales del miércoles 5 de agosto de 2020
PHOTO/Service de presse du ministère des situations d'urgence via AP - Sur cette photo fournie par le service de presse du ministère russe des situations d'urgence, des travailleurs déchargent des boîtes de fournitures de secours russes d'un avion-cargo russe sur un camion dans un aéroport de Beyrouth, au Liban, à la fin du mercredi 5 août 2020
Le monde entier coopère pour aider le Liban

L'aide d'urgence et les fournitures pour les hôpitaux de campagne sont en route vers le Liban, alors que le monde offre son soutien à la capitale libanaise dévastée.

Mercredi, une aide médicale d'urgence et des hôpitaux de campagne ont été envoyés au Liban avec des experts en sauvetage et des chiens renifleurs. Dans le même temps, des expressions de sympathie sont arrivées du monde entier.  

Le Premier ministre libanais Hassan Diab a appelé les « pays amis » à soutenir une nation qui se remet déjà de la pire crise économique qu'elle ait connue depuis des décennies, ainsi que de la pandémie de coronavirus. 

Les États du Golfe ont été parmi les premiers à réagir. Ainsi, le Qatar a annoncé qu'il enverrait des hôpitaux de campagne pour soulager la pression sur le système médical libanais, déjà très tendu.

Des équipes de la base aérienne Al-Udeid de Doha ont chargé des centaines de lits pliants et de générateurs dans un avion-cargo de l'armée de l'air, l'un des quatre qui ont quitté le Golfe pour la Méditerranée mercredi. 

Miembros de un equipo de búsqueda y rescate holandés suben a un avión en la Base Aérea de Eindhoven, el 5 de agosto de 2020, mientras los Países Bajos envían el equipo un día después de que una poderosa explosión atravesara la capital de Líbano, como resultado de la ignición de un enorme depósito de nitrato de amonio en el puerto principal de la ciudad
AFP/ROB ENGELAAR - Des membres d'une équipe néerlandaise de recherche et de sauvetage montent à bord d'un avion sur la base aérienne d'Eindhoven le 5 août 2020, alors que les Pays-Bas envoient le matériel un jour après qu'une puissante explosion ait déchiré la capitale libanaise, enflammant un énorme dépôt de nitrate d'ammonium dans le principal port de la ville.

Des fournitures médicales en provenance du Koweït sont arrivées à Beyrouth mercredi, alors que la Croix-Rouge libanaise a déclaré que plus de 4 000 personnes étaient soignées pour leurs blessures après que l'explosion ait soufflé du verre et des débris. 

Le président iranien Hassan Rohani a déclaré que Téhéran était « prêt à offrir une aide médicale et à aider à soigner les blessés ». Entre-temps, le roi Abdallah II de Jordanie a également promis d'envoyer un hôpital de campagne, comme le rapporte Middle East Online.

La France s'est également mobilisée et, alors que les victimes étaient sauvées des décombres, a indiqué qu'elle envoyait des experts en recherche et sauvetage à bord d'avions militaires chargés de tonnes de matériel médical et d'une clinique mobile. 

Le président français Emmanuel Macron est déjà au Liban pour « rencontrer tous les acteurs politiques » au lendemain de la catastrophe, a indiqué le bureau du président. « La France est aux côtés du Liban. Toujours », a écrit Macron en arabe sur le réseau social Twitter.  

Personal francés de la Seguridad Civil aborda un Airbus A330 mientras Francia envía expertos en búsqueda y rescate a bordo de tres aviones militares cargados con una clínica móvil y toneladas de equipo médico a Beirut
PHOTO/BERTRAND GUAY via REUTERS - Des agents de la sécurité civile française montent à bord d'un Airbus A330 alors que la France envoie des experts en recherche et sauvetage à Beyrouth à bord de trois avions militaires chargés d'une clinique mobile et de tonnes de matériel médical

Chypre, qui se trouve à seulement 150 miles au nord-ouest et qui a été secouée par l'explosion de mardi, a également déclaré qu'elle enverrait huit chiens renifleurs de police et leurs maîtres à bord de deux hélicoptères pour aider à la recherche des victimes.

Les autorités néerlandaises ont annoncé que 67 travailleurs humanitaires se rendaient à Beyrouth, dont des médecins, des policiers et des pompiers, et la République tchèque a envoyé 36 sauveteurs, dont des maîtres-chiens, formés pour rechercher les personnes coincées dans les ruines.

Israël, voisin et rival, offre également une aide humanitaire, même s'il est encore techniquement en guerre avec le Liban.  

Miembros del equipo de búsqueda y rescate checo suben a un avión en el aeropuerto Vaclav Havel de Praga, República Checa, el miércoles 5 de agosto de 2020
AP/PETR DAVID JOSEK - Des membres de l'équipe tchèque de recherche et de sauvetage montent à bord d'un avion à l'aéroport Vaclav Havel de Prague, en République tchèque, le mercredi 5 août 2020

Le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a exprimé sa « plus profonde sympathie pour les horribles explosions à Beyrouth », qui, selon lui, ont également blessé des membres du personnel des Nations unies. 

Le président syrien Bachar al-Assad a écrit à son homologue libanais Michel Aoun pour le soutenir : « Au nom du peuple arabe syrien, nous vous présentons nos plus sincères condoléances ainsi qu'au peuple libanais ».

Le pape François a offert des prières pour les victimes et leurs familles afin qu'elles puissent « faire face à ce moment extrêmement tragique et douloureux et, avec l'aide de la communauté internationale, surmonter la grave crise qu'elles vivent ».