PUBLICIDAD

Marruecos

Les moteurs tournent pour l'exposition internationale de défense FEINDEF'21 à Madrid

La deuxième édition du Salon international de la défense et de la sécurité réunit près de 300 exposants du 3 au 5 novembre.
FEINDEF

PHOTO/Feindef  -   La ministre de la Défense, Margarita Robles, sera chargée de l'ouverture de FEINDEF'21, accompagnée du chef d'état-major de la Défense et des administrateurs de la Fondation chargés de la planification et de l'exécution de l'événement

Les organisateurs du 2e Salon international de la défense et de la sécurité d'Espagne ont déjà abandonné leur vitesse de croisière et ont mis leurs moteurs à plein régime à la perspective de l'ouverture dans moins de 40 jours.

Le président du salon, l'ancien ministre de la Défense Julián García Vargas, et toute son équipe ont déjà commencé à clôturer les inscriptions des exposants et à finaliser le calendrier des activités, le programme des conférences parallèles et la planification des plus de cinquante délégations officielles nationales et étrangères qui participeront à l'événement, dont celles de l'Angola, du Brésil, de la Bulgarie, de la Grèce et des États-Unis.

FEINDEF
PHOTO/JPons - Le Centre national de renseignement (CNI) a un stand. Lors de l'édition 2019, elle était représentée par le Centre national de cryptologie (CCN), qui a été visité par le chef du CNI de l'époque, le général d'armée Félix Sanz Roldan

FEINDEF'21, salon professionnel au format in situ, réunit à Madrid les entreprises espagnoles et étrangères qui fabriquent des armements, des équipements et des services pour la défense et la sécurité terrestres, navales, aérospatiales et à double usage. La zone d'exposition est concentrée dans les halls 8 et 10 de l'Institución Ferial de Madrid (IFEMA), qui couvrent une superficie totale de 31 000 mètres carrés. Cette surface permettra d'installer avec des garanties les plus de 260 stands déjà contractés et les quelque 280 entreprises représentées au COVID-19, doublant presque les chiffres de l'édition 2019.

Une douzaine de stands appartiennent à des institutions officielles, par exemple, l'armée, l'armée de l'air, la marine, le ministère de l'intérieur, l'industrie. Même le Centre national de renseignement sera représenté. Parmi les dernières sociétés officielles à se joindre à l'événement figurent la Communauté de Madrid, le Conseil municipal et la Chambre de commerce de Madrid, dont les services liés à la sécurité seront exposés dans une zone commune.

FEINDEF
PHOTO/JPons - L'organisation est confiante dans le fait que la présence des délégations officielles des pays amis et alliés dépassera 60, soit le nombre qui a participé à l'édition 2019

La cérémonie d'ouverture sera dirigée par la ministre de la Défense, Margarita Robles, et est prévue pour le 3 novembre aux premières heures du matin. Elle visitera les deux zones d'exposition, accompagnée des plus hautes autorités civiles et militaires de son département, de hauts fonctionnaires de différentes administrations publiques, de délégations officielles et d'attachés militaires de pays alliés et amis, ainsi que des principaux dirigeants des entreprises du secteur.

Un grand stand monographique pour le FCAS

Pratiquement tous les exposants gardent le secret sur les produits qu'ils présenteront. Mais au moins deux nouveautés seront les vedettes de la deuxième édition du FEINDEF. L'un d'eux est l'exposition statique des principaux hélicoptères en service dans les forces armées espagnoles, l'hélicoptère de transport tactique NH-90, l'hélicoptère d'attaque Tigre et le H-135 léger, assemblés dans l'usine d'Airbus Helicopters à Albacete.

FEINDEF
PHOTO/Feindef - Les deux sites d'exposition disposent d'un grand auditorium pouvant accueillir entre 60 et 100 personnes, où se déroulera le programme parallèle de conférences, séminaires et tables rondes, qui sera inauguré par le chef d'état-major des armées

L'espace consacré exclusivement au système d'armes de prochaine génération (NGWS/FCAS) constituera un autre pôle d'attraction. Dans ses près de 300 mètres carrés, des maquettes et des visualisations sur grand écran de l'ambitieux projet mené par l'Allemagne, la France et l'Espagne pour développer l'avion de combat de 2040 seront exposées. L'initiative, menée industriellement par Airbus GmbH, Dassault Aviation et Indra, a débuté fin août pour définir les technologies clés qui en feront une réalité.

Des entreprises d'Autriche, de République tchèque et du Portugal se sont organisées en pavillons nationaux. Le Portugal sera représenté par le Portuguese Aerospace Cluster, un groupe de plus de 80 entreprises et organisations des secteurs de l'aérospatiale et de la défense.

Chacun des deux espaces d'exposition de FEINDEF'21 dispose d'un grand auditorium pouvant accueillir entre 60 et 100 personnes, l'un étant parrainé par Airbus et l'autre par Indra. Tous deux accueilleront le programme parallèle de conférences, séminaires et tables rondes. Les intervenants sont des hauts fonctionnaires de l'administration civile et militaire en Espagne, de Bruxelles et du monde des affaires, qui détailleront les capacités, les technologies et les opportunités disponibles en Espagne, dans l'Union européenne et dans d'autres pays pour contribuer à des projets de coopération ou les mettre en œuvre.

FEINDEF
PHOTO/JPons - Les stands institutionnels de l'armée de terre, de l'armée de l'air et de la marine présenteront les principaux systèmes d'armes et équipements qu'ils utilisent pour le combat et l'entraînement, y compris des simulateurs de vol

La série de discours en direct sera ouverte le 3 novembre par le chef d'état-major des armées (JEMAD), l'amiral Teodoro Lopez Calderón, qui, sous le thème général "Construire un avenir sûr", présentera sa vision de l'environnement opérationnel à l'horizon 2035. Sa présentation fera place à des exposés et des tables rondes qui fourniront des informations sur l'état d'avancement de programmes de grande importance pour l'Espagne et l'Europe, tels que le système d'armes futures de nouvelle génération NGWS/FCAS, la base aérienne connectée, durable et intelligente et la coopération en R+D+i dans le cadre de la sécurité européenne.

Avec des sponsors nationaux et étrangers

Le programme de la 4e sera organisé sous l'idée générale de "Conduire le progrès", qui réunira les chefs d'état-major de l'armée de terre, de l'armée de l'air et de la marine, les généraux Javier Varela, Javier Salto et l'amiral Antonio Martorell, respectivement, qui présenteront les défis futurs de leurs forces respectives. Ils seront suivis de divers panels pour aborder et débattre du partenariat public-privé pour renforcer la cybersécurité, des nouvelles technologies appliquées à la logistique militaire, des capacités et des besoins liés à l'intelligence artificielle et du rôle croissant des drones dans la défense et la sécurité.

FEINDEF
PHOTO/Feindef - Une zone très attractive sera consacrée au système d'armes de nouvelle génération, où seront exposées des maquettes et des visualisations grand format du NGWS/FCAS, le futur avion de combat européen

Le programme de la troisième et dernière journée (5 novembre) sera axé sur l'autonomisation de la chaîne d'approvisionnement. Les intervenants passeront en revue, par exemple, la situation de la santé militaire dans son aspect opérationnel, la formation avancée des pilotes de combat, les programmes de collaboration entre les ministères de l'industrie, de la défense et de l'intérieur, les initiatives duales au sein de l'Union européenne et la chaîne de valeur dans le secteur de la défense.

La deuxième édition du FEINDEF compte un total de 16 entreprises sponsors dans cinq modalités différentes. Le principal soutien du salon est assuré par le chantier naval public Navantia (Global Partner), auquel se sont jointes des entreprises telles que Indra, ITP Aero, John Cockerill, Tecnobit, Escribano Mechanical & Engineering, General Dynamics European Land Systems/Santa Bárbara Sistemas, Leonardo, SASCorp, Uro, Heroux Devtek, Iveco, Thales, Arquimea, Marine Instruments et Telefónica.

FEINDEF
PHOTO/JPons - Les entreprises et les professionnels exposants porteront une attention particulière à la fusion des nouvelles propositions de drones et d'intelligence artificielle pour les missions de défense et de sécurité

L'organisation a pris soin de mettre en œuvre diverses mesures anti-COVID-19. Outre la mesure de la température corporelle à l'entrée, la désinfection des mains et des allées plus larges que d'habitude, une protection généralisée basée sur le système BSafe a été ajoutée. Il s'agit de capteurs de température répartis dans les halls qui permettent de surveiller les mouvements, de prévenir les foules et d'assurer la traçabilité des équipements exposés. Il y aura des stations fixes et mobiles pour les tests antigéniques et le diagnostic du coronavirus (PCR), au cas où une intervention serait nécessaire.

La planification et l'exécution du salon FEINDEF'21 relèvent de la responsabilité de la Fondation FEINDEF, une institution créée en juillet 2020 par le ministère de la Défense, l'Association des entreprises contractantes des administrations publiques (AESMIDE) dirigée par Gerardo Sánchez Revenga et l'Association espagnole des entreprises de défense, de sécurité, de technologie aéronautique et spatiale (TEDAE) présidée par Ricardo Martí Fluxá.