PUBLICIDAD

Iberdrola

L'Espagne démontre son attractivité au sommet de l'OTAN

Plusieurs joyaux de l'Espagne, tels que le Palais royal, le musée du Prado, le musée Reina Sofía et la Granja de San Ildefonso, ont servi de toile de fond spectaculaire pour démontrer l'attrait de l'hôte du sommet de l'Alliance atlantique
Les chefs d'État et de gouvernement des pays euro-atlantiques posent devant le tableau "Las Meninas" de Velázquez au musée du Prado

PHOTO/POOL MONCLOA/BORJA PUIG DE LA BELLACASA/MUSEO NACIONAL DEL PRADO/MADRID  -   Les chefs d'État et de gouvernement des pays euro-atlantiques posent devant le tableau "Las Meninas" de Velázquez au musée du Prado

Madrid, en tant que capitale de l'Espagne, a accueilli le sommet de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) de mercredi à jeudi, et il faut dire qu'il a été plutôt réussi jusqu'à présent après la première journée de la réunion de l'Alliance atlantique. 

Sur le plan politique, des questions importantes ont été détaillées, comme la nouvelle définition du concept stratégique de l'OTAN pour les prochaines années, qui inclut la Russie comme grande menace extérieure suite à l'invasion de l'Ukraine, et la Chine comme une menace qui sera également pratiquement systémique au fil du temps. 

Madrid et, par extension, l'Espagne démontrent leur attractivité et leur grande capacité à organiser des événements de grande envergure. La promotion de l'Espagne est très remarquée grâce à tous les scénarios que l'État espagnol fournit pour les différents événements liés au sommet de l'OTAN. Il convient également de souligner l'impressionnant dispositif de sécurité qui a blindé Madrid pendant les deux jours du sommet de l'OTAN, avec un déploiement de 10 000 membres de la police nationale et de la Guardia Civil, ainsi que des agents de la police municipale de Madrid, du service de renseignement du CNI et des membres des services de sécurité de la Moncloa et de la Maison royale.

PHOTO/POOL MONCLOA/BORJA PUIG DE LA BELLACASA/IFEMA/MADRID - Fotografía de familia de los jefes de Estado y de Gobierno asistentes a la Cumbre de la OTAN en Madrid
PHOTO/POOL MONCLOA/BORJA PUIG DE LA BELLACASA/IFEMA/MADRID - Photo de famille des chefs d'État et de gouvernement participant au sommet de l'OTAN à Madrid

Tout d'abord, pour mettre en évidence, on peut commencer par le lieu principal des réunions politiques lui-même, le parc des expositions du congrès IFEMA, une installation située dans la capitale de Madrid. Chaque année, cette infrastructure accueille la moitié des foires internationales qui se tiennent sur le territoire espagnol. La grande organisation qui a été démontrée jusqu'à présent dans cette installation devient évidente, avec une grande référence surtout à la sécurité qui est assurée, compte tenu de la présence des chefs d'État et de gouvernement des 30 États membres de l'Alliance atlantique, y compris le président des États-Unis, Joe Biden. 

Outre les réunions de travail et diplomatiques des hauts dirigeants et les conférences de presse à l'IFEMA, où 2 000 journalistes du monde entier ont été accueillis pour couvrir l'événement dans un espace de 14 000 mètres carrés, des activités parallèles ont eu lieu dans un cadre incomparable qui a servi à mettre en valeur les joyaux nationaux et à promouvoir l'image de l'Espagne.

PHOTO/POOL MONCLOA/FERNANDO CALVO/IFEMA/MADRID - Primera sesión de trabajo del Consejo del Atlántico Norte de jefes de Estado y de Gobierno
PHOTO/POOL MONCLOA/FERNANDO CALVO/IFEMA/MADRID - Première session de travail du Conseil de l'Atlantique Nord des chefs d'État et de gouvernement

L'un de ces cadres incomparables était le Palais royal de Madrid, où le roi Felipe VI a reçu Joe Biden mardi et où un dîner a été organisé mercredi pour les chefs de gouvernement participant au sommet de l'OTAN. Le Palais royal de Madrid est le plus grand d'Europe occidentale et l'un des plus grands du monde, avec une extension de plus de 135 000 mètres carrés et 3 418 pièces. Un bâtiment qui fait partie du patrimoine national de l'Espagne et qui a été témoin de siècles d'histoire espagnole. C'est l'une des rares résidences officielles des chefs d'État qui soit ouverte au public pour des visites populaires. Près de 2 millions de visiteurs pénètrent chaque année dans plusieurs de ses salles pour découvrir ses coins et recoins, ses œuvres d'art et ses trésors uniques.

PHOTO/CASA REAL – Cena de gala en el Palacio Real de Madrid con los reyes Felipe y Letizia
PHOTO/CASA REAL - Dîner de gala au Palais royal de Madrid avec le roi Felipe et la reine Letizia

Le roi Felipe et la reine Letizia ont reçu une cinquantaine d'invités au Palais royal et ont offert un dîner de 15 plats servi par le chef Paco Roncero. 14 présidents, 21 premiers ministres, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et 18 invités ont pu profiter du cadre du Palais Royal et respirer toute l'histoire que recèle ce bâtiment incomparable. 

PHOTO/CASA REAL – Cena de gala en el Palacio Real de Madrid con los reyes Felipe y Letizia
PHOTO/CASA REAL - Dîner de gala au Palais royal de Madrid avec le roi Felipe et la reine Letizia

Un autre des trésors exposés lors de la réunion de l'Alliance atlantique était le musée du Prado. La galerie d'art de Madrid s'est mise sur son 31 pour un dîner très spécial mercredi. Avec de grandes œuvres picturales en arrière-plan, les participants ont pu apprécier un dîner servi par le célèbre chef José Andrés, qui a une grande carrière et une grande renommée également aux États-Unis comme l'un des chefs les plus importants du monde. En fait, on l'a vu avoir une conversation très amicale avec le président américain Biden lui-même. On peut dire que le musée du Prado a servi d'authentique restaurant de luxe, peu de gens pourront dire qu'ils ont dîné dans les installations du musée du Prado parmi des œuvres aussi représentatives que "Las Meninas" de Velázquez. 

L'Orchestre symphonique de Kiev a mis la cerise sur le gâteau de ce dîner spécial avec une performance qui a animé le séjour des invités à un événement aussi important, parmi lesquels se trouvaient des dirigeants de la stature de Joe Biden lui-même, Emmanuel Macron, président de la France, Boris Johnson, Premier ministre britannique, et Olaf Scholz, chancelier allemand. 

Le musée du Prado a été fermé les 28 et 29 juin pour des raisons de sécurité et de préparation de cette agape diplomatique. Cet événement et le dîner au Palais Royal ont également servi à promouvoir la gastronomie espagnole, l'une des plus importantes au monde, représentée par de grands chefs tels que José Andrés lui-même.

PHOTO/POOL MONCLOA/BORJA PUIG DE LA BELLACASA/MUSEO NACIONAL DEL PRADO/MADRID - El presidente del Gobierno y el presidente de la República Francesa, Emmanuel Macron, conversan en el Museo del Prado antes de la cena ofrecida a los jefes de Estado y de Gobierno de los países euroatlánticos con motivo de la 32ª de la Cumbre de la OTAN
PHOTO/POOL MONCLOA/BORJA PUIG DE LA BELLACASA/MUSEO NACIONAL DEL PRADO/MADRID - Le président du gouvernement et le président de la République française, Emmanuel Macron, s'entretiennent au musée du Prado avant le dîner offert aux chefs d'État et de gouvernement des pays euro-atlantiques à l'occasion du 32e sommet de l'OTAN.

D'autres activités ont eu lieu en dehors de l'ordre du jour officiel du sommet de l'OTAN, comme celles au cours desquelles la reine Letizia a accueilli des accompagnateurs de chefs de gouvernement participant aux réunions officielles de l'Alliance atlantique. C'est le cas de la visite de La Granja de San Ildefonso. 

La reine Letizia et certains des consorts des dirigeants invités au sommet de l'OTAN se sont rendus mercredi au palais royal de La Granja de San Ildefonso. L'entourage était composé de 14 accompagnateurs de dirigeants étrangers, plus le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg. Le groupe, également accompagné de l'épouse du président du gouvernement, Begoña Gómez, a voyagé en train à grande vitesse AVE de Madrid à Ségovie et est arrivé en bus à la ville de La Granja, où se trouve le Palais royal, un autre exemple de la grande offre culturelle et architecturale de l'Espagne. 

Le Palais royal de La Granja de San Ildefonso fait également partie du patrimoine national de l'Espagne. Le site royal de La Granja de San Ildefonso, déclaré site historique monumental, est l'un des meilleurs exemples de la splendeur monarchique du XVIIIe siècle. Philippe V, le premier Bourbon à régner en Espagne, est tombé amoureux de ce lieu magnifique en 1717. Son "coup de foudre" est tel qu'il décide d'y construire un palais et des jardins, ornés de sculptures et de fontaines qui lui rappellent son enfance à la cour française de son grand-père Louis XIV. La création de ce site royal a été sa grande œuvre personnelle, un lieu idéal pour le repos des rois espagnols et pour recevoir des invités de renom, comme ce fut le cas à l'occasion du sommet de l'Alliance atlantique. 

PHOTO/POOL MONCLOA/BORJA PUIG DE LA BELLACASA/MUSEO NACIONAL DEL PRADO/MADRID - El secretario general de la OTAN, Jens Stoltenberg, el presidente del Gobierno, Pedro Sánchez, y el presidente de Estados Unidos, Joe Biden, en la cena con motivo de la 32ª de la Cumbre de la OTAN
PHOTO/POOL MONCLOA/BORJA PUIG DE LA BELLACASA/MUSEO NACIONAL DEL PRADO/MADRID - Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, le premier ministre Pedro Sánchez et le président américain Joe Biden lors du dîner organisé à l'occasion du 32e sommet de l'OTAN.

La Real Fábrica de Cristales y Vidrios de la Granja de San Ildefonso est une autre des expositions qui ont servi à démontrer l'excellence de l'Espagne dans ce domaine. Il s'agit d'un énorme rectangle qui abrite un ensemble de bâtiments totalisant environ 25 000 mètres carrés de surface construite. L'usine a été construite selon les plans du métreur du site royal, Joseph Díaz, alias Gamones, entre 1770 et 1784.

La Real Fábrica de Cristales y Vidrios de la Granja de San Ildefonso est un espace singulier et unique, où vous pouvez réaliser de multiples activités liées au monde du verre. De la visite du musée technologique avec ses magnifiques collections de pièces en verre, en passant par la démonstration réelle du travail dans les fours, jusqu'à la formation aux techniques applicables au verre. Ce bâtiment est un point de référence en Espagne pour le secteur du verre artisanal.

Le programme alternatif au sommet de l'OTAN lui-même s'est également déroulé au musée Reina Sofia de Madrid. La délégation qui se trouvait au palais royal de La Granja de San Ildefonso est revenue de Ségovie à Madrid pour profiter d'une visite et d'un déjeuner au musée Reina Sofía, avec la reine Letizia en tête. 

PHOTO/CASA REAL – Visita al Museo Reina Sofía con la reina Letizia
PHOTO/CASA REAL - Visite du musée Reina Sofia avec la reine Letizia

La reine Letizia et les premières dames et messieurs consorts ont posé devant le tableau de Pablo Picasso "El Guernica", l'un de ses chefs-d'œuvre qui dépeint l'horreur de la guerre et les bombardements que la ville basque a subis le 26 avril 1937 pendant la guerre civile espagnole. Cette grande fresque est devenue un symbole universel des atrocités de la guerre, ce que la récente invasion russe en Ukraine a mis en évidence.