PUBLICIDAD

Iberdrola

L'Espagne mènera la croissance des grandes économies de la zone euro en 2023

L'OCDE estime que le PIB espagnol augmentera de 1,5 %
crecimiento-pib-españa-ue-ocde

AFP/GABRIEL BOUYS  -   Siège du Banco de España à Madrid

Le produit intérieur brut (PIB) de l'Espagne augmentera de 1,5 % en 2023, soit la plus forte hausse parmi les quatre grandes économies qui composent la zone euro, selon les prévisions publiées par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

En outre, non seulement l'Espagne sera en tête des principales économies de la zone euro, mais la réduction de ses prévisions a été la plus faible parmi ses pairs, avec un ajustement de sept dixièmes de point de pourcentage.

L'OCDE a ainsi révisé à la baisse de 2,4 points la croissance de l'Allemagne, qui entrera en récession de 0,7 % l'année prochaine. De son côté, la France progressera de 0,6 %, soit huit dixièmes de point de moins, et l'Italie de 0,4 %, également huit dixièmes de point de moins.

"L'économie mondiale a perdu son élan face à la guerre illégale, injustifiable et non provoquée contre l'Ukraine. La croissance du PIB a stagné dans de nombreux pays et les indicateurs économiques indiquent un ralentissement généralisé", a souligné Mathias Cormann, secrétaire général de l'OCDE.

crecimiento-pib-españa-ue-ocde
PHOTO/FILE – OCDE

En ce qui concerne les estimations pour 2022, l'Espagne est le pays qui connaîtra la plus forte croissance parmi les trois autres grandes économies de l'euro, avec 4,4 % (trois dixièmes de point de pourcentage de moins que les prévisions précédentes). Le PIB de l'Allemagne progressera de 1,2 %, soit sept dixièmes de point de pourcentage de moins, tandis que celui de la France augmentera de 2,6 %, soit deux dixièmes de point de pourcentage de plus, et celui de l'Italie de 3,4 %, soit neuf dixièmes de point de pourcentage de plus.

Les dix-neuf pays qui composent la zone euro dans son ensemble enregistreront une croissance conjointe de 3,1% en 2022, ce qui représente un ajustement à la hausse de cinq dixièmes de point de pourcentage par rapport aux prévisions d'il y a trois mois. Pour l'horizon 2023, les données ont été révisées à la baisse de 1,3 point de pourcentage, à 0,3 %.

En revanche, le monde dans son ensemble devrait connaître une croissance de 3 % cette année, inchangée par rapport aux estimations de juin, mais de 2,2 % l'année prochaine, soit six dixièmes de point de pourcentage de moins.