PUBLICIDAD

Iberdrola

L'hôpital Ibn Sina au Maroc ouvrira en 2026

Le centre médical deviendra un joyau architectural de 140 mètres de haut
edificio-marruecos-rabat

 -  

La société hospitalière connue sous le nom d'Ibn Sina, qui possède plusieurs centres dans des pays arabes tels que l'Égypte, l'Arabie saoudite, le Koweït et l'Afghanistan, va réaliser un nouveau projet de construction d'un nouvel hôpital au Maroc. Il s'agira d'un véritable chef-d'œuvre architectural, car le complexe est conçu en forme de tour et, selon certains médias, les architectes qui ont participé à la conception de la structure se sont inspirés de pays qui possèdent de grands complexes hospitaliers au caractère très moderniste.

L'hôpital Ibn Sina sera une tour qui occupera une superficie de 130 293 mètres carrés et aura une hauteur de 140 mètres. La construction comptera 34 étages et 3 étages sous le niveau du sol. À l'intérieur, on estime qu'il abritera environ 844 lits, dont 706 lits pour l'hospitalisation complète et 126 lits pour les services de jour.

Selon le site Rue20, le nouvel hôpital ne devait pas être une tour à l'origine, mais devait avoir un format horizontal, comme tout autre hôpital. Les concepteurs se sont d'abord tournés vers l'hôpital universitaire de Tanger, conçu par le cabinet espagnol Rafael de la Hoz, qui est chargé de la construction de la tour Mohamed VI, qui sera le plus haut bâtiment de toute l'Afrique. L'hôpital de référence d'Ibn Sima, en question, est de forme horizontale et comporte deux bâtiments semi-circulaires reliés l'un à l'autre.

Le nouveau Ibn Sina coûtera environ 1,55 milliard de Dh et son ouverture est prévue pour 2026. La construction commencera à la fin de cette année et il devrait être prêt dans quatre ans, tant en termes de construction que d'équipement de tous les types de systèmes hospitaliers.

Le contrat pour sa construction avait été remporté à l'époque par le consortium SGTM (Société Générale des Travaux de Travaux du Maroc) et le consortium TGCC, qui se sont associés pour réaliser le projet. Ces deux entreprises sont connues pour avoir d'autres projets très importants dans le pays alaouite, comme c'est le cas de la SGTM, dont le ministère de l'équipement, du transport, de la logistique et de l'eau du pays maghrébin a annoncé qu'elle sera chargée de la construction du nouveau port appelé Dakhla Atlantique. Ce projet est l'un des grands méga-projets que le Maroc a réalisé ces dernières années au Sahara. Le ministère a informé que le nouveau port aura une structure particulière et disposera d'un pont sur la mer et aura une longueur de 1 300 mètres. Le port couvrira quelque 1 650 hectares et devrait être prêt dans sept ans. Le budget de la société pour sa construction est de 12,5 milliards de dirhams, alors qu'il était initialement prévu d'utiliser 10 milliards de dirhams. Il sera situé dans la région de N'Tireft, à 40 kilomètres au nord de Dakhla.

Tous ces projets représenteront un développement très important pour le Royaume et la plupart d'entre eux seront de grandes constructions très modernes que le gouvernement a prévues pour la modernisation du pays et, surtout, pour attirer de nouveaux partenaires et de futures opportunités d'investissement dans la nation. En plus de celles mentionnées, les dirigeants de la région ont jeté leur dévolu sur la construction de grandes infrastructures, et petit à petit, on en voit quelques-unes, comme le centre sportif du club As Far, entièrement rénové et inauguré le mois dernier par Fouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football.