L'Inde dépasse le Mexique pour devenir la troisième nation la plus meurtrière en matière de COVID-19

Le pays indien compte près de 20 millions d'infections avec un taux de vaccination trop lent
Des travailleurs de première ligne attendent d'être inoculés avec le vaccin COVID-19 lors d'un camp de vaccination de masse

AFP/ARUN SANKAR  -   Des travailleurs de première ligne attendent d'être inoculés avec le vaccin COVID-19 lors d'un camp de vaccination de masse

L'Inde est déjà le troisième pays avec le plus de décès causés par le COVID-19, selon le décompte de l'Université Johns Hopkins, une entité experte dans l'enquête sur le nombre de personnes touchées par la pandémie dans le monde. 

Lundi, l'Inde a dépassé le nombre de décès dus au coronavirus au Mexique, ce qui fait de ce pays le troisième plus grand nombre de décès dus au COVID-19 dans le monde, derrière les États-Unis et le Brésil.

Le bilan des victimes dans ce pays asiatique est de 218 959 morts, selon son ministère de la santé et l'université Johns Hopkins. Au Mexique, le nombre de morts s'élève à 217 233, tandis que les États-Unis comptent 577 045 morts et le Brésil 407 639, selon le dernier décompte officiel. 

Les 3 417 nouveaux décès enregistrés au cours des dernières 24 heures portent le nombre total de morts à 218 959, un chiffre officiel qui, selon de nombreux experts, pourrait être plus élevé car les crématoriums et les cimetières fonctionnent 24 heures sur 24 dans des villes comme la capitale New Delhi.

Un trabajador sanitario toma una muestra para analizar la COVID-19 en una terminal de autobuses en Nueva Delhi, India
AP/ALTAF QADRI - Un agent de santé prélève un échantillon pour tester le COVID-19 dans une gare routière à New Delhi, en Inde.

Au total, dix des 36 régions du pays, dont l'ouest du Maharashtra, New Delhi ou le sud du Karnataka, représentent 73,8 % des nouvelles infections quotidiennes, tandis que le taux de positivité se situe à 21,2 % alors qu'il y a seulement un mois, il était inférieur à 6 %, comme le note l'agence EFE.

L'Inde a également le deuxième plus grand nombre de cas totaux de COVID-19 signalés dans le monde, derrière les États-Unis. Le géant nord-américain compte 32 421 713 infectés, l'Inde 19 925 517, le Brésil 14 754 910, la France 5 713 393 et la Turquie 4 875 388.

Ainsi, l'Inde est proche de 20 millions d'infections à coronavirus avec un taux de vaccination trop lent. Le processus d'inoculation des vaccins en Inde ne s'est pas déroulé sans heurts depuis le début de la campagne de vaccination en janvier, avec quelque 157 millions de doses administrées à ce jour. 

Le pays indien a enregistré 368 147 nouvelles infections au cours des dernières 24 heures, selon les dernières données du ministère de la santé du pays, soit une légère baisse pour le deuxième jour consécutif après avoir dépassé la barre des 400 000 séropositifs pour la première fois samedi.

Una mujer espera para recibir la vacuna contra la COVID-19 en un centro de salud de Nueva Delhi
AFP/SAJJAD HUSSAIN - Une femme attend de recevoir le vaccin COVID-19 dans un centre de santé à New Delhi.

Pendant ce temps, les autorités indiennes enquêtent pour savoir si le manque d'oxygène dans un hôpital a causé la mort de 24 patients lundi, et plusieurs centres médicaux dans des villes comme New Delhi sont obligés de refuser de nouveaux patients par manque d'oxygène. Cette situation s'ajoute au manque de lits dans la capitale indienne, au grand désespoir des patients gravement malades et de leurs familles, dont certains ont été contraints d'aller d'un hôpital à l'autre à la recherche d'un abri. 

Le deuxième pays le plus touché au monde par la pandémie, compte tenu du nombre d'infections, seulement dépassé par les États-Unis (32,4 millions), est plongé dans une deuxième vague dévastatrice qui noie son système de santé.