PUBLICIDAD

Iberdrola

L'innovation en matière de défense recherche les effets multiplicateurs des technologies à double usage

Esperanza Casteleiro veut fusionner la planification de la défense avec la base technologique et industrielle nationale
Il vise à consolider une puissante base technologique industrielle nationale qui peut offrir les capacités nécessaires et essentielles pour la défense et donner aux forces armées une liberté d'action

PHOTO/Maxversace  -   Il vise à consolider une puissante base technologique industrielle nationale qui peut offrir les capacités nécessaires et essentielles pour la défense et donner aux forces armées une liberté d'action

La Secrétaire d'État à la défense, Esperanza Casteleiro, numéro deux du portefeuille ministériel dirigé par la magistrate Margarita Robles, a participé au club Dialogues pour la démocratie afin d'exposer les aspects clés de la nouvelle stratégie de technologie et d'innovation de défense pour les forces armées espagnoles du XXIe siècle.

Devant un auditoire composé des principaux dirigeants du tissu industriel espagnol lié à la défense, des hauts fonctionnaires du département, des armées et de la marine, Esperanza Casteleiro a insisté à quatre reprises au moins sur le fait que l'organisation qu'elle dirige a pour objectif de fournir aux forces armées espagnoles "les moyens appropriés pour leur donner la supériorité nécessaire sur l'adversaire, quel qu'il soit".

A la tête de l'organe chargé de la direction et de la gestion des politiques d'armement, de matériel et de technologies de l'information et de la communication, ainsi que de l'établissement du cadre financier pour l'obtention et le maintien des systèmes d'armes, la Secrétaire d'Etat à la Défense (SEDEF) a souligné les deux principales nouveautés de la nouvelle stratégie technologique.

La secretaria de Estado de Defensa, Esperanza Casteleiro, ha presentado las novedades de la nueva Estrategia de Tecnología e Innovación de su departamento en el foro del Club Diálogos para la Democracia
PHOTO/CDPD - La secrétaire d'État à la Défense, Esperanza Casteleiro, a présenté l'actualité de la nouvelle stratégie de technologie et d'innovation de son département dans le forum du Dialogues for Democracy Club

D'une part, la nécessité de fusionner la planification de la défense avec la base technologique et industrielle, puisque la meilleure façon d'orienter efficacement la recherche, le développement et l'innovation (R&D&I) des entreprises résulte de la "connaissance des besoins technologiques actuels et futurs de la défense".

La deuxième nouveauté consiste à réaliser les effets multiplicateurs offerts par les technologies à double usage. La nouvelle stratégie met l'accent sur la combinaison du développement de nouveaux projets avec la promotion de systèmes à double usage, pour lesquels Mme Casteleiro entend obtenir la "coopération d’autres ministères et des communautés autonomes".

El nuevo documento pretende dar a conocer las necesidades tecnológicas actuales y futuras de la defensa para que las empresas puedan orientar sus planes de investigación, desarrollo e innovación (I+D+i)
PHOTO / Airbus - Le nouveau document vise à faire connaître les besoins technologiques actuels et futurs de la défense afin que les entreprises puissent guider leurs projets de recherche, développement et innovation (R + D + i)
Vers un financement partagé

Du point de vue des ressources économiques, les projets nationaux seront pris en charge par le biais d'un "financement partagé", notamment dans les "phases associées à la recherche, qui sont totalement duales et peuvent générer des innovations dans un large éventail de domaines".

Dans le domaine international, des efforts supplémentaires seront déployés dans les différents cadres auxquels l'Espagne participe, en particulier dans les initiatives qui visent une plus grande autonomie de la défense européenne, mais "sans perdre de vue nos liens transatlantiques", a souligné Mme Casteleiro. Afin de les doter économiquement, "l'accès aux différents fonds et ressources de l'Union européenne sera favorisé".

Encadrée par la stratégie espagnole pour la technologie et l'innovation 2021-2027 approuvée par le gouvernement, la nouvelle approche de la R+D+i de la Défense comprend comme premier objectif de contribuer au développement des capacités militaires, mais en fournissant "des solutions technologiques avancées qui fournissent l'avantage et la supériorité nécessaires pour le succès de la tâche de sécurité et de défense nationale" a souligné le SEDEF.

La estrategia para los próximos años resalta la necesidad de conjugar el desarrollo de nuevos proyectos con el fomento de sistemas de carácter dual, la cooperación con otros Ministerios y las Comunidades Autónomas y la financiación compartida
PHOTO/CDPD - La stratégie pour les années à venir souligne la nécessité de combiner le développement de nouveaux projets avec la promotion de systèmes duaux, la coopération avec d'autres ministères et les communautés autonomes et le financement partagé

Deuxièmement, il vise à former une "base technologique industrielle nationale" afin de disposer des capacités nécessaires et essentielles à la défense et d'avoir "la liberté d'action pour obtenir et améliorer les capacités militaires recherchées". Les données offertes par l'industrie espagnole de la défense "avalisent le deuxième objectif" auquel aspire le ministère de la défense, souligne-t-elle.

Le SEDEF a mis en évidence que le secteur industriel de la défense nationale facture environ 6 000 millions d'euros par an -une augmentation de plus de 100 % par rapport à 2011-, que 80 % de ce volume économique est dû aux exportations, le tout étant dû au fait que l'industrie de la défense espagnole a un chiffre d'affaires annuel de 6 000 millions d'euros, une augmentation de plus de 100 % par rapport à 2011 qui « génère 22 500 emplois directs dédiés aux activités exclusives de défense et 30 000 autres emplois indirects ou induits ».

El nuevo planteamiento de I+D+i de la Defensa recoge las orientaciones de la Estrategia Española de Tecnología e Innovación 2021-2027 aprobada por el Gobierno. En la imagen, Esperanza Casteleiro con el ministro de Ciencia e Innovación, Pedro Duque, el pasado primero de febrero
PHOTO/MDEF - La nouvelle approche de la R + D + I en matière de défense comprend les lignes directrices de la stratégie espagnole pour la technologie et l'innovation 2021-2027 approuvée par le gouvernement. À l'image, Esperanza Casteleiro avec le ministre de la Science et de l'Innovation, Pedro Duque, le 1er février
L’aspiration à un cadre économique stable et durable

Esperanza Casteleiro a déclaré que l'un des "objectifs prioritaires" poursuivis par son ministère est de pouvoir disposer d'un scénario financier "plus stable et durable dans le temps". Il s'agirait de disposer d'un cadre juridique équivalent à la loi de programmation militaire de six ans - comme cela existe en France - ou d'une mise à jour de la loi sur les allocations budgétaires pour l'investissement et le soutien des forces armées, qui a été publiée en 1992 pendant le mandat du président Leopoldo Calvo-Sotelo pour la période 1983-1990. 

Malgré les proclamations publiques en ce sens faites par des hauts fonctionnaires du département, ni pendant la période où María Dolores de Cospedal - ministre de la Défense sous le gouvernement du président Mariano Rajoy - était Ministre, ni pendant la période de l'actuelle Ministre Margarita Robles, aucune des deux n'a obtenu un soutien parlementaire suffisant pour présenter officiellement l'initiative au Congrès des députés.

Le SEDEF a avancé que "dans les prochaines semaines" le nouveau Concept d'Emploi des Forces Armées verra le jour, un document qui a été décrit comme "essentiel" pour définir le cadre stratégique militaire et son éventuelle évolution, qui établit les capacités militaires nécessaires pour sauvegarder la Sécurité et la Défense de l'Espagne dans les six prochaines années. Le document, signé par le chef d'état-major de la défense, l'amiral Teodoro López Calderón, remplace celui en vigueur depuis mai 2018, et est la conséquence de l'approbation en juin 2020 de la nouvelle directive de défense nationale.

Esperanza Casteleiro ha afirmado que el desarrollo de la fragata F-110 cumple todos los hitos contractuales y de diseño, que su construcción comenzará en 2022 y que es el buque que despierta mayor interés en este momento desde punto de vista mundial
PHOTO/Navantia - Esperanza Casteleiro a affirmé que le développement de la frégate F-110 répond à tous les jalons contractuels et de conception, que sa construction débutera en 2022 et que c'est le navire qui suscite le plus d'intérêt en ce moment d'un point de vue mondial de vue

En ce qui concerne les principaux programmes d'armement que la Secrétaire d'État a en cours, Esperanza Casteleiro a déclaré que celui relatif à la nouvelle frégate F-110 "remplit toutes les conditions contractuelles et de conception", que sa construction "commencera en 2022" et qu'il s'agit du navire "le plus intéressant actuellement d'un point de vue mondial". Il considère le projet Force 2035 de l'armée de terre comme "un changement de paradigme" dans sa conception de la Force, de l'organisation et de la logistique, qui "remplit également ses objectifs".

Concernant le programme franco-germano-espagnol du futur avion de combat européen FCAS, il a rappelé que le gouvernement de Pedro Sánchez le comprend comme "un projet d'Etat". Ses progrès "vont bon train", son environnement budgétaire "est identifié" et que la participation d'autres pays, comme ce pourrait être le cas de l'Italie, "serait plus tardive, mais rien n'est à exclure".

Mme. Casteleiro est moins optimiste quant à la proposition présentée par Airbus de fournir à l'armée de l'air un nouveau jet d'entraînement. Elle a estimé que cela permettrait d'avoir un "produit complet du début à la fin" auquel toute l'industrie nationale participerait. Elle a toutefois précisé que la Défense "n'a pas les fonds nécessaires" pour l'assumer et qu'une possibilité serait de l'inclure dans un projet de coopération structurée permanente (PESCO) de l'Union européenne.