L'Institut Cervantes ouvrira une extension à El Paso, au Texas, mercredi

C'est la deuxième ville la plus importante à la frontière entre les États-Unis et le Mexique
L'Institut Cervantes

 -   L'Institut Cervantes

Avec cette nouvelle présence, l'Institut Cervantes veut renforcer le prestige de la langue espagnole et la fierté des hispanophones pour leur culture. Le directeur de l'Institut, Luis García Montero, inaugurera la nouvelle extension en compagnie de l'ambassadeur d'Espagne aux États-Unis, Santiago Cabanas, et de la consule générale à Houston, Julia Olmo. Le Cervantes sera installé dans des locaux mis à disposition gratuitement par l'Université du Sud-Ouest, avec laquelle il pourra partager d'autres installations pour des activités culturelles.

S'installer dans la ville américaine qui compte le plus grand pourcentage d'hispanophones (83%, selon le recensement de 2019), où a commencé la construction du mur qui la sépare du Mexique, répond à un objectif premier : que l'importante population hispanique connaisse la richesse de la culture en espagnol et se sente fière de sa langue et de ses racines.

L'Institut avance ainsi dans son travail pour que l'espagnol ne soit plus considéré comme une "deuxième" langue aux États-Unis, combattant diplomatiquement "l'anglais d'abord". Une revendication qui ne se limite pas à l'État du Texas, mais s'étend à la Californie, au Nouveau-Mexique et à la Floride, tous États où l'espagnol fait partie de la vie quotidienne de leurs habitants.

Universidad Southwest
Southwest University

À El Paso - la deuxième ville frontalière la plus fréquentée au monde, située en face de la ville mexicaine de Ciudad Juárez, séparée par le fleuve Rio Grande - l'Institut Cervantes proposera, à partir de septembre, des cours d'espagnol général dans lesquels la composante culturelle sera d'une grande importance, et qui mettront l'accent sur l'héritage chicano et espagnol, souvent méconnu des Hispaniques de deuxième et troisième génération. El Paso est un lieu particulièrement important pour l'institution dans son objectif de faire de l'espagnol une langue de culture et de science.

À cette fin, elle prépare des programmes tels que Pride and Heritage, destinés aux adolescents qui peuvent découvrir leurs racines grâce au club de lecture en espagnol, à des ateliers d'écriture créative, à des conférences sur la littérature chicano ou à des informations sur la langue héritée de leurs prédécesseurs hispaniques. En plus des cours généraux, il y aura d'autres cours spécifiques pour les étudiants et les professionnels de la médecine (l'université Southwest compte parmi ses spécialités la médecine et les soins infirmiers), car les futurs professionnels de la santé doivent être préparés à traiter des patients qui parlent à peine l'anglais.

Avant d'inaugurer l'extension d'El Paso, dont l'ouverture a été approuvée par le conseil d'administration de l'Institut le 3 mars dernier, Luis García Montero visitera également le Cervantes d'Albuquerque (la ville la plus peuplée de l'État du Nouveau-Mexique), auquel il sera rattaché. Ce sera la première fois qu'un directeur de l'Institut se rendra dans ce centre, qui est dirigé par la journaliste et écrivain Silvia Grijalba.

Luis García Montero
Luis García Montero

D'autre part, García Montero s'est rendu vendredi dernier à Zacatecas (Mexique) pour participer aux actes du centenaire de la mort du poète mexicain Ramón López Velarde organisés par le gouvernement de ce pays.

Soumis par José Antonio Sierra, conseiller en hispanisme