L'OCDE confirme la croissance record du PIB du G20 à 8,1 %

Le rebond trimestriel du PIB du G20 a été mené par une croissance généralisée dans tous les pays
OCDE

 -   OCDE

Le produit intérieur brut (PIB) du G20 a enregistré un rebond de 8,1 % au troisième trimestre de l'année après l'effondrement sans précédent du trimestre précédent, où la chute avait été de 6,6 %, selon les données publiées lundi par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). 

Malgré la forte augmentation trimestrielle entre juillet et septembre, le PIB est toujours inférieur de 2,4 % aux niveaux enregistrés à la fin de 2019.

Dans l'ensemble des pays de l'OCDE, le PIB a augmenté de 9,1 % au troisième trimestre, après une baisse de 10,5 % au deuxième trimestre et de 1,8 % au quatrième trimestre. Ainsi, les pays de l'organisme dans son ensemble ont encore enregistré un PIB inférieur de 4,2 % à celui du trimestre précédant la pandémie. 

La hausse trimestrielle du PIB du G20 s'est produite grâce à une croissance généralisée dans tous les pays. Les plus fortes hausses ont été observées en Inde (+21,9%), en France (+18,7%) et en Italie (+15,9%), tandis que les plus faibles ont été observées en Arabie Saoudite (+1,2%), en Corée du Sud (+2,1%) et en Chine (+2,7%).

La zone euro a enregistré une hausse de 12,5 % par rapport au trimestre précédent, tandis que les États-Unis ont rebondi de 7,4 % et le Royaume-Uni de 15,5 %. 

Par rapport au troisième trimestre 2019, le PIB a chuté de 2 % après une contraction de 8,9 % entre avril et juin. 

L'Espagne, qui ne fait pas partie du G20, bien qu'elle soit un invité permanent du forum depuis 2008, a enregistré une augmentation de 16,7 % de son PIB au troisième trimestre 2020.