L'UE dynamise l'Entreprise Commune pour le Calcul Haute Performance

L'institution européenne fournit 3 081,3 millions d'euros et demande la même chose aux États membres
unión-europea

 -   Drapeaux de l'Union européenne

Sa mission est de développer, déployer, étendre et maintenir un écosystème d'infrastructure de supercalculateurs, d'informatique quantique et de données et services fédérés, sécurisés et hyperconnectés de classe mondiale dans l'Union Européenne.

Le JOUE du 19 juillet publie le Règlement (UE) 2021/1173 du Conseil du 13 juillet 2021 actualisant l'Entreprise Commune Européenne de Calcul Haute Performance et abrogeant le Règlement (UE) 2018/1488. Il entre en vigueur 20 jours après sa publication.

Afin de mettre en œuvre l'initiative européenne en matière de calcul à haute performance, une entreprise commune est créée pour une période expirant le 31 décembre 2033. L'engagement avait déjà été mis en place par le règlement 2018/1488, qui est désormais abrogé.

schinas-breton-unión-europea-informática
AP/KENZO TRIBOUILLARD - Le vice-président de la Commission européenne, Margaritis Schinas, à gauche, s'entretient avec le commissaire chargé du marché intérieur, Thierry Breton

Afin de tenir compte de la durée du CFP (cadre financier pluriannuel) 2021-2027 et d'Horizon Europe, du programme pour l'Europe numérique et du mécanisme pour une Europe connectée, les appels à propositions et les appels d'offres au titre du règlement sont publiés au plus tard le 31 décembre 2027. Dans des cas dûment justifiés, les appels à propositions ou les appels d'offres peuvent être publiés jusqu'au 31 décembre 2028.

L'Entreprise Commune a la personnalité juridique. Dans chaque État membre, elle possède la capacité juridique la plus large reconnue aux personnes morales par la législation de cet État membre. Elle peut notamment acquérir ou vendre des biens mobiliers et immobiliers et être partie à des procédures judiciaires.

Le siège de l'Entreprise Commune sera à Luxembourg et les statuts de l'Entreprise Commune sont annexés au règlement.

Mission

Les missions de l'Entreprise Commune sont de soutenir le développement et l'adoption de systèmes de supercalculateurs innovants et compétitifs axés sur la demande et l'utilisateur, fondés sur une chaîne d'approvisionnement capable de garantir des composants, des technologies et des connaissances qui limitent le risque de perturbation et le développement d'un large éventail d'applications optimisées pour ces systèmes ; d'étendre l'utilisation de ces infrastructures de supercalculateurs à un grand nombre d'utilisateurs publics et privés, et de soutenir la double transition et le développement de compétences clés pour la science et l'industrie européennes.

ciberseguridad-ue
REUTERS/KACPER PEMPEL - L'UE donne un coup de pouce à l'entreprise commune pour le calcul intensif en Europe
Objectifs généraux

L'entreprise commune aura les objectifs généraux suivants:

  • Contribuer à la mise en œuvre du règlement 2021/695 établissant le Programme Cadre de Recherche et d'Innovation "Horizon Europe", afin de garantir que les investissements de l'UE dans la recherche et l'innovation aient un impact scientifique, économique, environnemental, technologique et sociétal, de manière à renforcer les bases scientifiques et technologiques de l'Union, réaliser les priorités stratégiques de l'UE et contribuer à la réalisation des objectifs et des politiques de l'UE, et contribuer à relever les défis mondiaux, notamment les Objectifs de Développement Durable des Nations unies, conformément aux principes de l'Agenda 2030 et de l'Accord de Paris adopté dans le cadre de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques.
  • Développer une coopération étroite et assurer la coordination avec d'autres partenariats européens, notamment par le biais d'appels conjoints, et rechercher des synergies avec les activités et programmes pertinents au niveau de l'UE, national et régional, en particulier ceux qui soutiennent la mise en œuvre de solutions innovantes, l'éducation et le développement régional, le cas échéant.
  • Développer, déployer, étendre et maintenir une infrastructure de supercalculateurs et de données intégrée, axée sur la demande, axée sur l'utilisateur et hyperconnectée de classe mondiale dans l'UE.
  • Fédérer les infrastructures de supercalculateurs et de données hyperconnectées et les interconnecter avec les espaces de données européens et l'écosystème de l'informatique en nuage pour fournir des services de calcul et de données à un large éventail d'utilisateurs publics et privés en Europe.
  • Promouvoir l'excellence scientifique et soutenir l'assimilation et l'utilisation systématiques des résultats de la recherche et de l'innovation générés dans l'UE.
  • Continuer à développer et à soutenir un écosystème de supercalculateurs et de données hautement compétitif et innovant, largement réparti en Europe, contribuant au leadership scientifique et numérique de l'UE, capable de produire de manière autonome des technologies et des architectures de calcul et de les intégrer dans des systèmes informatiques de pointe, ainsi que des applications avancées optimisées pour ces systèmes
  • Développer l'utilisation des services de supercalculateurs et le développement des compétences clés requises par la science et l'industrie européennes.
ursula-von-der-leyen-unión-europea.
AFP/LUDOVIC MARIN - La présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen

En acquérant des superordinateurs et en soutenant le développement et l'adoption de technologies, systèmes et applications de calcul à haute performance, l'Entreprise Commune contribuera à la sauvegarde des intérêts de l'UE. Il facilitera une approche de conception conjointe pour l'acquisition de superordinateurs de classe mondiale, tout en préservant la sécurité de la chaîne d'approvisionnement des technologies et des systèmes achetés. Il contribuera à l'autonomie stratégique de l'Union, soutiendra le développement de technologies et d'applications qui renforcent la chaîne d'approvisionnement européenne en matière de calcul à haute performance et favorisera leur intégration dans des systèmes de supercalculateurs répondant à un large éventail de besoins scientifiques, sociétaux, environnementaux et industriels.

Membres

Les membres de l'entreprise commune sont

  • - L'UE, représentée par la Commission.
  • Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Croatie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie et Suède.
  • Monténégro, Macédoine du Nord, Suisse et Turquie, à condition qu'ils soient associés à au moins un des programmes concernés.
  • Dès l'acceptation des présents statuts par lettre d'acceptation, l'association European Technology Platform for High Performance Computing (ETP4HPC), une association de droit néerlandais ayant son siège à Amsterdam, aux Pays-Bas, et Data, AI and Robotics (DAIRO), une association de droit belge ayant son siège à Bruxelles, en Belgique.

Chaque État participant nommera son représentant au conseil d'administration et désignera l'entité ou les entités nationales chargées de remplir ses obligations au titre du règlement.

Contribution financière de l'Union

La contribution financière de l'UE à l'entreprise commune s'élèvera à 3 081,3 millions d'euros au maximum, à condition que ce montant soit au moins égal à la contribution des États participants.