L'UE et les Émirats font progresser leur accord de coopération grâce à une deuxième réunion de hauts fonctionnaires

L'objectif était de mettre en place un cadre permettant d'étendre les relations bilatérales par un dialogue politique intensifié et une coopération renforcée
La segunda reunión de altos funcionarios en el marco del Acuerdo de Cooperación entre el Servicio Europeo de Acción Exterior (SEAE) y el Ministerio de Asuntos Exteriores y Cooperación Internacional (MoFAIC) de los EAU se celebró virtualmente el 3 de marzo

PHOTO/WAM  -   La deuxième réunion de hauts fonctionnaires dans le cadre de l'accord de coopération entre le Service européen pour l'action extérieure (SEAE) et le ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale (MAECI) des EAU s'est tenue virtuellement le 3 mars.

La deuxième réunion de hauts fonctionnaires dans le cadre de l'accord de coopération entre le Service européen pour l'action extérieure (SEAE) et le ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale des Émirats arabes unis (EAU) s'est tenue pratiquement le 3 mars 2021. L'accord de coopération vise à fournir un cadre pour l'expansion des relations bilatérales par un dialogue politique intensifié et une coopération renforcée sur des questions stratégiques clés d'intérêt mutuel. La réunion a permis de poursuivre la mise en œuvre de l'accord de coopération entre le SEAE et le MAECI signé le 31 janvier 2018 à Bruxelles. Mohammed al-Shehhi, Directeur des affaires européennes au MAECI, et Carl Hallergard, Directeur général adjoint du SEAE pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, coprésidaient la table.

Les deux parties se sont félicitées des progrès réalisés dans la mise en œuvre de l'accord, qui a contribué à stimuler la coopération dans un certain nombre de domaines, notamment l'économie, l'agriculture, le commerce, les sciences avancées, les énergies renouvelables et la transition climatique, la sécurité et la lutte contre le terrorisme, ainsi que la coopération au développement et l'aide humanitaire. Les EAU et l'UE ont également souligné l'importance des efforts conjoints pour lutter contre le COVID-19. Tous deux se sont engagés à continuer d'échanger les meilleures pratiques en réponse à la pandémie. En outre, ils ont souligné l'importance de l'Expo 2020 à Dubaï pour renforcer les relations entre l'UE et les Émirats arabes unis. L'Union européenne participera aux événements et aux activités de l'Expo 2020 de Dubaï en collaboration avec ses États membres, les organisateurs de l'Expo et d'autres partenaires. Cette exposition sera la première dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord et de l'Asie du Sud.

Au cours de la réunion, ils ont discuté ensemble des moyens de faciliter davantage la coopération en matière de commerce et d'investissement. Le dialogue a notamment porté sur les efforts déployés par les deux parties pour supprimer les obstacles au commerce, développer les liens d'investissement et travailler en collaboration dans des secteurs de pointe, notamment les énergies renouvelables, la sécurité alimentaire, les sciences spatiales, la numérisation, l'intelligence artificielle et les chaînes de production.

La première réunion de hauts fonctionnaires qui s'est tenue à Bruxelles le 26 juillet 2019 a porté sur les relations bilatérales et les questions régionales d'intérêt commun. L'un des points principaux était la situation dans le Golfe et la nécessité de renforcer les efforts pour apaiser les tensions et éviter l'escalade. Les discussions ont également porté sur le Yémen, la Libye, le Soudan, la Syrie, l'Irak, l'Afghanistan, la Corne de l'Afrique, le Sahel et le processus de paix au Moyen-Orient. Les deux parties ont souligné leur engagement à poursuivre la coopération afin de promouvoir la paix, la stabilité et des solutions durables aux conflits existants.
Cette deuxième réunion a permis de faire le point sur la coopération à ce jour et d'identifier conjointement de nouvelles possibilités dans les domaines de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme, notamment dans le contexte du Centre CBRN des Émirats arabes unis et du Centre Hedayah. Les deux parties ont convenu d'explorer de nouvelles possibilités d'échanger les meilleures pratiques et l'expertise dans les activités liées à la sécurité (en particulier la prévention et la lutte contre l'extrémisme violent), de poursuivre leur dialogue structuré sur la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, et d'approfondir la coopération dans le domaine du recouvrement des avoirs.

Les deux parties ont discuté des moyens de renforcer le dialogue politique et d'explorer la coopération dans les domaines de la coopération au développement et de l'aide humanitaire, en particulier au Moyen-Orient et dans la Corne de l'Afrique. Ils se sont également réjouis de la prochaine cinquième conférence de Bruxelles sur le thème "Soutenir l'avenir de la Syrie et de la région".
Des points de vue ont également été échangés sur la manière d'approfondir la coopération pour promouvoir l'Agenda 2030 pour le développement durable, l'Accord de Paris et l'autonomisation et la protection des femmes. Les deux parties ont également souligné l'importance de développer la coopération entre l'UE et les EAU en matière de migration, conformément au principe de responsabilité partagée. Dans le cadre de l'objectif général d'approfondir la coopération en matière de contacts interpersonnels, l'UE a présenté des possibilités de participation des étudiants, des chercheurs et des innovateurs émiratis aux programmes de l'UE, notamment Erasmus+ et Horizon Europe. En conclusion, il a été convenu que la prochaine réunion de hauts fonctionnaires entre le ministère des affaires étrangères et de la coopération et le SEAE se tiendrait en 2022, dans un lieu qui reste à déterminer, selon les informations du ministère des affaires étrangères des EAU.