Maduro qualifie de "succès" le dialogue au Mexique après les premiers accords

La Norvège, en tant que médiateur, a indiqué que "les parties sont convenues d'établir des mécanismes pour restaurer et obtenir des ressources afin de répondre aux besoins sociaux de la population"
maduro-venezuela

 -  

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a déclaré lundi que le dialogue avec la Plateforme unitaire de l'opposition qui se déroule au Mexique est un "succès", après que sa délégation a annoncé les premiers accords partiels conclus lors du deuxième cycle de réunions qui a débuté en août dernier.

"C'est un succès au Mexique, mais un succès pour tous les Vénézuéliens, pour la paix, pour la reprise. Nous l'avons encore fait ! Félicitations au Venezuela, merci au Mexique", a déclaré Maduro dans une vidéo publiée sur son compte Twitter.

Le président a célébré comme une victoire les accords partiels conclus, tels que "la ratification et la défense de la souveraineté du Venezuela sur Guayana Esequiba" et la "protection économique et sociale des Vénézuéliens".
rueda-de-prensa-mejico

"Nous l'avons atteint au Mexique, nous l'avons encore atteint au Mexique", a insisté le président, qui a également partagé sur son compte Twitter le communiqué de la Norvège, qui pilote les négociations.

Dans ce communiqué, la Norvège indique que "les parties sont convenues d'établir des mécanismes pour rétablir et garantir les ressources nécessaires pour répondre aux besoins sociaux de la population, en mettant particulièrement l'accent sur les effets de la pandémie de COVID-19, y compris celles provenant des organisations multilatérales".

Les négociations entre la Plate-forme unitaire et le gouvernement, qui ont débuté le 13 août à Mexico, connaîtront un nouveau cycle entre le 24 et le 27 septembre, selon les parties, qui ont réaffirmé aujourd'hui que le processus pourrait être long et complexe.
dinero-venezuela

Le 13 août, les parties ont signé un protocole d'accord qui définit un agenda pour discuter des "droits politiques pour tous", des garanties électorales et d'un calendrier pour des élections observables.

Elle couvre également la levée des sanctions, la renonciation à la violence, les réparations pour les victimes, la protection de l'économie nationale, les mesures de protection sociale et les garanties de mise en œuvre, de suivi et de vérification.