PUBLICIDAD

Iberdrola

Le Maroc prévoit de développer des ports intelligents d'ici 2022

Le ministre de l'équipement et de l'eau, Nizar Baraka, prévoit une reprise de l'activité portuaire et la modernisation des installations portuaires pour l'année à venir
puerto-tanger

 -  

L'activité portuaire du Maroc devrait atteindre un volume de 92,8 millions de tonnes d'ici 2022, soit une augmentation de 2,4 % et une reprise de la tendance à la hausse perdue cette année. 

C'est ce qu'a annoncé la directrice de l'Agence nationale des ports du Maroc, Nadia Laraki, lors du conseil d'administration de l'Agence qui s'est tenu mardi dernier à Rabat et qui était présidé par le ministre de l'équipement et de l'eau, Nizar Baraka.

puerto-tanger


Laraki a assuré lors de son discours que le Royaume avait progressivement repris l'activité portuaire et que le trafic avait atteint un volume de plus de 83 millions de tonnes depuis novembre 2021, avec une baisse de près de 2% par rapport à la même période de l'année précédente. 

Par ailleurs, le directeur de l'Agence nationale des ports a révélé que les investissements du gouvernement s'élèvent à 2,2 milliards de dirhams pour la période triennale 2022-2024, dont 957,5 millions de dirhams pour l'année 2022. Quelque 90 millions d'euros.

puerto-tanger

Le royaume alaouite prévoit de dépasser les 2,2 milliards de dirhams de chiffre d'affaires d'ici 2022, soit plus de 200 millions d'euros. Un objectif ambitieux qui se traduirait par une augmentation de 2,3 % des bénéfices par rapport à 2021. 

Pour le Maroc, les installations portuaires représentent un maillon essentiel des chaînes logistiques "et un levier et un pilier pour la création de richesses au niveau national et régional", a déclaré Baraka.

Le titulaire du portefeuille de l'équipement et de l'eau, leader du parti de droite Istiqlal, a souligné à cet égard que l'impact socio-économique des ports dépend de la contribution de plusieurs acteurs et parties prenantes. Parmi ceux-ci figure le régulateur du secteur, un organe qui, selon le ministre Baraka, a besoin d'un "soutien fort et permanent pour pouvoir réussir dans ses missions".

puerto-tanger

L'agenda de l'Agence nationale des ports pour l'année à venir sera de maximiser les investissements, d'accélérer les processus de construction et de développement des différents projets en cours, et de renforcer les lois de régulation. 

L'agence travaillera également dans un souci de responsabilité sociale et environnementale et orientera ses activités vers le domaine des ports intelligents. Un projet d'avenir qui partira du plan de transformation numérique, selon le ministère de l'équipement et de l'eau.