PUBLICIDAD

Marruecos

Mexique : les féminicides augmentent de 7,1 % au cours des premiers mois de 2021

De janvier à mai, 423 meurtres de femmes ont été commis au Mexique, et le président Lopez Obrador reconnaît qu'"il y a eu une augmentation des fémicides, malheureusement, et de la violence domestique"
Un soldat de l'armée mexicaine et des policiers gardent la scène du crime

REUTERS/LUIS CORTES  -   Un soldat de l'armée mexicaine et des policiers gardent la scène du crime

Lundi 28 juin, lors de la conférence du président du Mexique, Andrés Manuel Lopez Obrador, la secrétaire à la Sécurité publique, Rosa Icela Rodríguez, a annoncé qu'au cours des premiers mois de 2021, les féminicides ont augmenté de 7,1 % par rapport à la même période de l'année précédente.

Icela Rodriguez a présenté les chiffres de la Sécurité Publique sur les féminicides, qui montrent une augmentation par rapport au rapport de mai publié par le Secrétariat Exécutif, en incluant 11 femmes assassinées de plus. Selon les données, de janvier à mai, 423 féminicides ont été commis au Mexique. 

En outre, elle a souligné que huit États mexicains concentrent 57 % du total des féminicides. "Pour 100 000 habitants, huit entités concentrent des taux élevés : Morelos, Sonora, Quintana Roo, Colima, Jalisco, Sinaloa, San Luis Potosi et Chiapas", a-t-il déclaré lors de la conférence de presse.

Manifestación feminista
AP/EMRAH GUREL - Manifestation féministe
Plan du gouvernement

La secrétaire à la sécurité publique a expliqué les mesures prises par les autorités mexicaines pour réduire ou éliminer les fémicides et la violence sexiste dans le pays. 

Icela Rodríguez a expliqué que, dans des entités telles que la ville de Mexico, tout homicide dont la victime est une femme fait l'objet d'une enquête, dès le départ, comme un féminicide. "Le gouvernement du président Andres Manuel Lopez Obrador s'est engagé à classer correctement les féminicides, même si cela implique une augmentation des statistiques", a déclaré la secrétaire. 

Elle a également annoncé la mise en place d'un cabinet sur l'égalité des sexes pour faire avancer l'agenda des droits de la femme et que 100 membres de la Garde nationale serviront à aider les procureurs de l'État qui se sont spécialisés dans la violence sexiste et le féminicide. 

Le président Andrés Manuel López Obrador a reconnu qu'"il y a eu une augmentation des féminicides, malheureusement, et de la violence domestique.

Olga Sanchez, secrétaire de l'Intérieur, a souligné la création du groupe institutionnel contre la violence. "Nous travaillons chaque jour pour faire face à la dynamique de la violence à l'égard des femmes par le biais de stratégies de soins et de prévention", a-t-elle expliqué, soulignant le travail conjoint des "trois niveaux de gouvernement" pour tenter de mettre fin à l'"énorme" violence à l'égard des femmes.

El presidente de México, Andrés Manuel López Obrador, da una conferencia de prensa en el Palacio Nacional en la Ciudad de México
REUTERS/HENRY ROMERO - Le président du Mexique, Andres Manuel Lopez Obrador, donne une conférence de presse au Palais national, à Mexico.
Les viols augmentent de 30 % par rapport à 2020

Jusqu'à présent, les mesures prises par les autorités n'ont pas permis de réduire le nombre de femmes assassinées au Mexique, qui s'élève à environ 10 meurtres par jour, selon El País. La situation provoquée par la pandémie a entraîné une augmentation des cas de violence à l'encontre des femmes et des enfants. L'isolement résultant de la crise sanitaire du COVID-19 a augmenté le nombre de cas. "Les gouvernements ont oublié la perspective de genre et ont laissé les femmes enfermées avec leurs agresseurs", explique Wendy Figueroa, directrice du Réseau national des refuges du Mexique.

Au cours de l'année 2020, le taux de criminalité a diminué de 10 % dans le pays, mais les crimes sexuels ont augmenté, atteignant le chiffre de 948 féminicides et 54 314 plaintes pour crimes contre la liberté. Jusqu'à présent en 2021, les chiffres ne sont pas plus encourageants, les meurtres de femmes et les agressions sexuelles ont augmenté. Le nombre de viols enregistrés est de 6 610 en 2020 et au cours des six premiers mois de 2021, il a atteint 8 623, soit une croissance de 30 % par rapport à la même période de l'année dernière, selon les chiffres du Secrétariat exécutif du Système national de sécurité publique.

Les statistiques et les données collectées ne correspondent qu'aux cas où la plainte a abouti, et si l'on considère qu'au Mexique, environ 90 % des crimes ne sont pas signalés, la réalité des données est bien plus élevée. Mme. Figueroa appelle le gouvernement à améliorer les systèmes de prévention afin de protéger les victimes. "Aujourd'hui, il n'y a aucun endroit au Mexique qui soit sûr pour les femmes, ni la rue, ni les réseaux sociaux, ni la maison", a-t-elle déclaré.

Coordinateur pour l'Amérique latine : José Antonio Sierra.