Modus operandi des tueurs en série

Le modus operandi est un comportement fonctionnel qui poursuit trois objectifs : protéger l'identité de l'agresseur, assurer le succès de l'agression et faciliter la fuite
LAVADO DINERO

 -  

Le modus operandi fait référence au "comment du crime", il sera donc différent du "pourquoi", qui renvoie à la motivation réelle ou à la signature du crime. Il est très important de différencier ces aspects car ils ont tendance à être généralisés ou utilisés de manière interchangeable de nos jours.  

Mildren M. Gross définit le modus operandi comme la manière dont un crime a été commis. Nous pouvons donc le comprendre comme les actions et les comportements qui visent à commettre ou à faciliter la commission du crime.  

Le modus operandi sera basé sur les actes strictement nécessaires à la commission du crime. Nous pouvons donc identifier le modus operandi comme les actions réalisées par l'auteur lors de la commission d'un crime.  

Le modus operandi est dynamique, il évolue, c'est pourquoi nous ne pouvons pas nous concentrer uniquement sur le modus operandi d'un crime, mais les étudier tous ensemble, car normalement le modus operandi tend à évoluer au fur et à mesure que l'expérience du délinquant augmente, qu'il devient progressivement plus spécialisé.  

delitos

Le modus operandi est un comportement fonctionnel qui est responsable ou qui poursuit la réalisation de trois objectifs

  1. Protéger l'identité du délinquant. 
  2. Assurer le succès de l'agression. 
  3. Faciliter la fuite.

Le modus operandi nous fournit de nombreuses informations, dont l'intelligence supposée de l'auteur, car en analysant la manière dont les actes sont réalisés, nous pouvons constater une relation supposée de familiarité avec une certaine technique. 

Il existe certains facteurs qui peuvent contribuer à rendre le modus operandi de plus en plus parfait et, par conséquent, le risque plus faible, comme nous l'expliquerons plus loin. En ce qui concerne les moyens ou les situations par lesquels le modus operandi est spécialisé et amélioré sont les suivants : 

  • Des outils plus sophistiqués et de meilleure qualité. 
  • Une culture criminologique. 
  • L'expertise professionnelle. 
  • Une prudence accrue due à la pression policière.  

S'il est vrai qu'à mesure que l'auteur commet davantage de crimes, il acquiert plus d'expérience et, par conséquent, le modus operandi augmente, l'inverse peut se produire et le modus operandi involue. 

Juan Enrique Soto (CNP) a établi les indices de détérioration du modus operandi, qui se résument comme suit :  

  • Excès de confiance. 
  • Altération des capacités cognitives, motrices ou perceptives. 
  • Consommation de drogues et d'alcool. 
  • Déficience personnelle. 
  • La pression exercée par la police. 

Avec l'un ou l'autre de ces facteurs, même si la plupart du temps plusieurs d'entre eux sont liés, le sujet fera plus d'erreurs et sera donc plus vulnérable à l'identification et à l'arrestation. Pour cette raison, il sera nécessaire d'examiner tous les modes opératoires, et plus particulièrement celui réalisé lors de la commission du premier crime par le criminel, car c'est là qu'il est le plus susceptible de commettre le plus grand nombre d'erreurs, bien que le profileur doive déterminer si nous avons affaire à un mode opératoire initial ou évolué.  

delitos

Nous avons mentionné que le modus operandi a pour objectif principal de commettre le crime, ainsi que de rendre la tâche la plus difficile possible à l'auteur, c'est-à-dire de le protéger, cependant, en analysant le modus operandi en fonction de la réalisation des objectifs, nous trouvons deux niveaux :  

  • Modus operandi à faible risque : Modus operandi qui met en évidence une grande planification, une grande habileté et des actes de précaution optimaux, pendant et après l'acte criminel. Le moment, le lieu et la victime sont sélectionnés avec une grande habileté pour favoriser ses intérêts.  
  • Modus operandi à haut risque : Dans ce cas, nous sommes face à un modus operandi caractérisé par l'improvisation, peu de préparation, où les actes de précaution brillent par leur absence, et il n'y a pas de victime prédéterminée ou de point précis, par conséquent, la possibilité que l'acte soit réalisé, c'est-à-dire consommé, est plus faible par rapport au modus operandi décrit ci-dessus.  

Dans la lignée de ce qui a été dit précédemment concernant le raffinement du modus operandi, il convient de souligner que la théorie de Darwin entre ici en jeu.  Celle-ci expliquerait qu'en raison du développement évolutif de l'espèce, les criminels qui s'améliorent et deviennent plus préparés, c'est-à-dire qui ont un modus operandi plus spécialisé, auront moins de risques de se faire prendre.  

Pour l'évolution du modus operandi, il n'est pas nécessaire d'attendre trop longtemps, car, selon le crime, il peut varier d'un acte criminel à l'autre. Nous devrons donc être très prudents lorsque nous établirons un lien entre un crime et les seuls comportements décrits dans le modus operandi. 

Les actes de précaution, entendus comme "des actions menées par l'agresseur, avant, pendant et après le crime, pour cacher, confondre et tromper les enquêteurs sur la façon dont les événements se sont déroulés et visant principalement à empêcher leur identification", revêtent également une importance particulière.  

Dans ce sens, nous pouvons voir que l'étude détaillée du modus operandi utilisé est fondamentale lorsqu'il s'agit d'étudier et de comprendre une série de délits, car c'est à partir de celui-ci que l'enquête peut être menée, étant un point de départ optimal pour l'investigation.  

Jairo Sánchez Gómez, coordinateur du secteur Criminologie de Sec2Crime

BIBLIOGRAPHIE 

GROSS, H. (1924), Criminal Investigation. Traducción de System Ker Kriminalistik. Nueva York: Sweet & Maxwell. 

DOUGLAS, J., & OLSHAKER, M. (1995). Mind Hunter: Inside The FBI’s Elite Serial Crime Unit. New York, NY: Simon & Schuster. 

JIMÉNEZ. J. (2010) Manual práctico del perfil criminológico. Valladolid: Lex nova. 

Allez a la note 3 

RESSLER, R.K.- SHACHTMAN, T. (1995), El que lucha con monstruos. Barcelona: Seix Barral.