Mohammed VI félicite la famille royale à l'occasion du jour de l'hispanité

Le roi du Maroc envoie un message d'unité entre les deux pays alliés
reyes-felipe-vi-mohammed-vi

REUTERS/Maghreb Agence Press/Pool  -   Photo d'archive, le roi d'Espagne Felipe VI (G) et le roi du Maroc Mohamed VI s'entretiennent lors d'une réunion au palais royal de Rabat, le 14 juillet 2014.

Le désaccord entre le Maroc et l'Espagne sur l'affaire du Ghali ne semble pas avoir affecté les relations entre les chefs d'État. En ce jour de fête nationale, Mohammed VI a voulu témoigner de son engagement et de son amitié envers la famille royale par un communiqué dans lequel il félicite le 12 octobre. En outre, au nom de tout le peuple marocain, le monarque adresse ses plus chaleureuses félicitations et ses vœux de santé et de bonheur aux rois. Il a également profité de l'occasion pour souhaiter prospérité et progrès à l'ensemble du peuple espagnol, considéré comme l'un de ses plus grands alliés.

Ce n'est pas la première fois que les chefs d'État montrent les bonnes relations qui unissent les deux pays. A cette occasion, Mohammed VI a réitéré l'intention du Royaume d'accroître les efforts pour améliorer la coopération entre les pays historiquement jumelés. Avec la rupture des relations diplomatiques entre l'Algérie et le Maroc, l'Espagne gagnera encore plus d'importance qu'elle n'en a déjà en tant qu'allié solide. Cependant, l'arrivée du gaz sur les sols marocain et espagnol est l'un des maux de tête qu'ils devront affronter au plus vite.

familia-real-12-octubre
PHOTO/ © S.M. la Maison du Roi - Leurs Majestés le Roi et la Reine et Son Altesse Royale l'Infante Sofía, dans la Tribune royale sur la Plaza de Lima.

Le roi Felipe VI a déjà montré les liens étroits entre les deux pays à la fin du mois de juillet, lorsqu'il a publié une déclaration félicitant le monarque du royaume alaouite pour son anniversaire. Il a exprimé "ses meilleurs vœux de santé et de prospérité au très cher peuple marocain ami", en son nom et au nom "du gouvernement et du peuple espagnols". Il s'agissait de la première missive après la crise migratoire déclenchée par l'accueil du Ghali, qui a mis l'ancienne ministre González Laya sur le banc des accusés, malgré ses assurances que cela avait été fait "conformément à la loi".

desfile-dia-de-la-hispanidad
PHOTO/ © S.M. la Maison du Roi - Sa Majesté le Roi passe en revue le groupe de la Garde royale.

La nomination de José Manuel Albares à la tête du ministère des affaires étrangères est une déclaration d'intention concernant les liens avec le Maroc. Sa figure, ainsi que les magnifiques relations qui unissent les monarchies, devraient être le pont qui rapproche les deux gouvernements, brouillés depuis la crise migratoire du début de l'année. M. Albares a eu une conversation téléphonique avec le ministre marocain des affaires étrangères, Nasser Bourita, au cours de laquelle tous deux ont convenu de traiter les questions diplomatiques en face à face dans ce qui sera la première réunion après l'affaire du Ghali.

La relation entre Mohammed VI et Felipe VI devrait être l'un des facteurs les plus importants du rétablissement des liens diplomatiques. Le Maroc a besoin, aujourd'hui plus que jamais, du soutien de ses alliés régionaux à un moment de grande complexité et au milieu d'une transition du gouvernement qui sera dirigé par Aziz Ajanuch. L'Espagne, dans ses efforts pour conserver l'un de ses principaux alliés, devra faire un effort pour récupérer le terrain qu'elle a perdu avec l'accueil du leader du Front Polisario et se présenter à nouveau au Royaume comme l'un des pays auxquels il peut faire confiance pour l'avenir.