Navalny transféré à l'hôpital des détenus après 20 jours de grève de la faim

Le Kremlin dit ne pas avoir d'informations sur l'état de santé du leader de l'opposition
El líder opositor ruso Alexei Navalny

PHOTO/AFP  -   Alexei Navalny, chef de l'opposition russe

Le 31 mars, le chef de l'opposition russe, Alexei Navalny, a entamé une grève de la faim qui a réduit son état de santé au point qu'il a dû être hospitalisé. Selon la déclaration officielle publiée par le Service pénitentiaire fédéral de Russie (FSIN), "il a été décidé de transférer Navalny à l'hôpital régional pour condamnés, qui est situé dans la prison IK-3". La FSIN elle-même indique que Navalny est examiné quotidiennement par un médecin et que son état de santé "est jugé satisfaisant". Ce qu'ils ont dit, c'est qu'"avec l'accord du patient, un traitement à base de vitamines lui a été prescrit".

Toutefois, des sources proches de l'opposition russe indiquent que la vie de M. Navalny "ne tient plus qu'à un fil", car, selon elles, il a de graves problèmes de santé et ne peut pas voir son médecin de confiance. La semaine dernière déjà, sa femme, Yulia Navalnaya, a rendu visite à son mari et l'a averti qu'il avait perdu beaucoup de poids et qu'il avait également des difficultés à parler. "Il pèse 76 kilos, alors qu'il mesure 1,90 mètre. Après mon rendez-vous avec Alexei, je suis encore plus inquiète pour lui", a-t-elle déclaré en sortant de sa visite à la prison. "Je n'ai jamais vu un visage aussi maigre, mais il n'a pas l'intention d'abandonner", a ajouté la femme de l'opposant.

Colonia penal IK-3, que alberga un hospital al que supuestamente fue trasladado el crítico del Kremlin encarcelado Alexei Navalny, en Vladimir, Rusia, el 19 de abril de 2021
REUTERS/ALEXANDER RESHETNIKOV - La colonie pénitentiaire IK-3, qui abrite un hôpital vers lequel Alexei Navalny, critique du Kremlin, aurait été transféré, à Vladimir, en Russie, le 19 avril 2021.

Alexei Navalny a perdu jusqu'à 16 kilos depuis son entrée en prison en février dernier, dont 9 depuis le début de sa grève de la faim il y a près de trois semaines. Cette grève a débuté précisément à la suite du refus des services pénitentiaires de lui permettre d'être examiné par un médecin de confiance. Malgré les communiqués du Service fédéral pénitentiaire de Russie, Navalny a communiqué le 16 dernier via Instagram que les autorités de la prison IK-2M ont reconnu la grave détérioration de sa santé et menacent de le nourrir de force. Il ne faut pas oublier que le chef de l'opposition russe souffre d'une double hernie et d'une protrusion discale.

Colonia penal IK-3, que alberga un hospital al que supuestamente fue trasladado el crítico del Kremlin encarcelado Alexei Navalny, en Vladimir, Rusia, el 19 de abril de 2021
AFP/AFP - Principaux développements concernant l'empoisonnement et l'emprisonnement de l'opposant russe Alexei Navalny.

Yaroslvav Yashikhmin est l'un des médecins qui ont précédemment traité Navalny et explique qu'après les analyses de sang effectuées sur le leader de l'opposition le 15 avril, les résultats ont montré "des niveaux de potassium catastrophiquement élevés". Il estime que les soins dont devrait bénéficier un patient dans l'état de santé d'Alexei Navalny ne sont pas prodigués et qu'il devrait même être placé dans une unité de soins intensifs : "Un patient présentant des taux de potassium aussi élevés devrait être placé en observation dans une unité de soins intensifs".

La situation est plus délicate qu'il n'y paraît en raison des répercussions qu'elle peut avoir au niveau international. Hier, dimanche, les États-Unis ont exprimé leur inquiétude quant à la santé de M. Navalny et ont mis en garde la Russie contre les conséquences de son décès. Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, a annoncé que Washington avait contacté Moscou pour lui faire part de la position américaine : "tout ce qui arrive à M. Navalny pendant qu'il est sous leur garde relève de leur responsabilité et ils seront tenus responsables par la communauté internationale".

Principales acontecimientos en torno al envenenamiento y encarcelamiento del opositor ruso Alexei Navalny
PHOTO/AFP - Combinaison d'images d'archives montrant le président russe Vladimir Poutine et le président américain Joe Biden.

Et les Etats-Unis ne sont pas les seuls à s'être exprimés sur la situation de l'opposant. L'Union européenne a également décidé d'intervenir dans cette affaire, par l'intermédiaire du Haut représentant pour la politique étrangère de l'Union européenne, Josep Borrell, qui a déclaré que son état de santé était "très préoccupant". En outre, il a mis en garde contre l'aggravation de sa situation et les conséquences qu'elle pourrait avoir dans les semaines à venir car, selon lui, la situation de M. Navalny doit changer, faute de quoi sa vie serait gravement menacée. C'est pourquoi l'UE exige sa "libération immédiate et inconditionnelle", car elle considère que son emprisonnement est "motivé par des raisons politiques".

Combinación de imágenes de archivo que muestra al presidente ruso Vladimir Putin y al presidente estadounidense Joe Biden
AP/FRANCOIS WALSCHAETS - Josep Borrell, chef de la politique étrangère de l'UE, les ministres des affaires étrangères de l'UE ont évalué la stratégie de l'Union à l'égard de la Russie à la suite du renforcement militaire aux frontières de l'Ukraine et de l'affaiblissement de la santé du chef de l'opposition emprisonné Alexei Navalny.

À tout cela, il faut ajouter les nombreuses arrestations auxquelles se livre le gouvernement de Vladimir Poutine lors des manifestations de défense du leader de l'opposition. Des villes comme Krasnodar et Voronezh ou la région du Daghestan dans le Caucase ont été témoins de ces rassemblements. Le chef de cabinet de M. Navalny, Leonid Volkov, et le directeur de la FBK, Ivan Zhdanov, ont exprimé dans une déclaration commune leur inquiétude quant à l'évolution de la situation ces derniers jours et se sont montrés très pessimistes quant à l'avenir du pays : "le moment le plus sombre pour les libres penseurs et la société civile en Russie approche".