PUBLICIDAD

Iberdrola

Onze morts dans un attentat suicide dans la capitale somalienne

Le groupe djihadiste Al-Shabab a revendiqué la responsabilité de l'attaque
Image d'une attaque en Somalie

REUTERS/FEISAL OMARAR  -   Image d'une attaque en Somalie

Au moins onze personnes ont été tuées et quinze autres blessées aujourd'hui dans un attentat suicide à la voiture piégée dans la capitale somalienne, Mogadiscio, a indiqué la police à EFE.

Ces chiffres sont supérieurs aux six morts et aux dix blessés précédemment confirmés par des sources hospitalières citées par les médias locaux.

L'attaque s'est produite dans le district de Waberi, sur la route dite du 21 octobre, près de l'aéroport international Aden Adde.

La détonation a provoqué une "énorme explosion causée par un kamikaze et visant un convoi passant par un poste de contrôle sur le périmètre est de l'aéroport", a déclaré à l'agence de presse EFE l'officier de police Farhan Ahmed Nur, témoin de l'incident.

Imagen de atentado en Somalia
REUTERS/FEISAL OMARAR - Image d'une attaque en Somalie

"Onze morts confirmés", a ajouté Nur au sujet de l'attaque, qui a provoqué un important panache de fumée et d'importants dégâts matériels sur les véhicules et les bâtiments environnants.

L'attaque a apparemment visé un convoi de l'ONU, dont les bureaux se trouvent dans la "zone verte", qui abrite également des ambassades et la force multinationale de la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM).

Le groupe djihadiste Al-Shabab, affilié au réseau terroriste Al-Qaida depuis 2012, a revendiqué l'attaque.

Mogadiscio est fréquemment attaquée par Al-Shabab, une organisation qui contrôle les zones rurales du centre et du sud de la Somalie, où elle cherche à établir un État islamique de type wahhabite (ultraconservateur).

Imagen de atentado en Somalia
REUTERS/FEISAL OMARAR - Image d'une attaque en Somalie

L'attaque la plus sanglante du groupe djihadiste a eu lieu dans la capitale somalienne en octobre 2017 avec des camions piégés qui ont tué plus de 500 personnes.

La Somalie est en état de guerre et de chaos depuis 1991, lorsque le dictateur Mohamed Siad Barre a été renversé, laissant le pays sans gouvernement efficace et aux mains des milices islamistes et des seigneurs de la guerre.