Peterhansel et Benavides à la conquête du Dakar 2021

Le Français remporte son 14e titre tandis que l'Argentin, en moto, est le premier Latino-Américain à remporter l'épreuve
Le pilote français Stéphane Peterhansel (à droite) fête avec un coéquipier sa victoire au Rallye Dakar en Arabie Saoudite le 15 janvier 2021

AFP/FRANCK FIFE  -   Le pilote français Stéphane Peterhansel (à droite) fête avec un coéquipier sa victoire au Rallye Dakar en Arabie Saoudite le 15 janvier 2021

Le pilote français Stéphane Peterhansel, en auto, et l'Argentin Kevin Benavides, en moto, ont été proclamés ce vendredi champions du Rallye Dakar lors de la 43ème édition de l'épreuve qui se déroule en Arabie Saoudite après avoir maintenu leurs leaders respectifs lors de la dernière spéciale, un parcours de 200 kilomètres entre les villes de Yanbu et Yeda. 

C'est le quatorzième Dakar que Peterhansel a remporté, dont six à moto et les huit autres sur quatre roues. Sa victoire coïncide également avec le 30e anniversaire de son premier titre dans la compétition en 1991, alors qu'il pilotait une moto Yamaha.  

“Monsieur Dakar" avec son inséparable copilote, Edouard Boulanger, n'avait pas levé le titre depuis 2017. Le Qatarien Nasser al-Attiyah et l'Espagnol Carlos Sainz ont volé la victoire lors des trois dernières éditions. Mais le Français a sans aucun doute dominé ce Dakar. Il a pris la tête lors de la deuxième étape et n'a pas lâché depuis.  

Le pilote de 55 ans n'avait besoin que d'une seule victoire partielle - dans la neuvième étape - pour remporter le titre. Il n'a même pas franchi la ligne d'arrivée en première position ce dernier jour. Il a fait preuve d'une constance qui est à la portée de très peu de personnes, et il est en bonne forme pour les défis futurs.  

Le pilote espagnol Carlos Sainz a été le plus rapide dans cette dernière étape. Le champion en titre s'est racheté de sa difficile participation à cette édition en étant le plus rapide à franchir la ligne d'arrivée à Yeda, où il a pris le départ de la course il y a dix jours, avec un temps de 2 heures, 17 minutes et 33 secondes.  

El piloto Stéphane Peterhansel (Centro) con sus compañeros de equipo tras su victoria en el Rally Dakar en Arabia Saudí, el 15 de enero de 2021
AFP/FRANCK FIFE - Le pilote Stéphane Peterhansel (au centre) avec ses coéquipiers après sa victoire au Rallye Dakar en Arabie Saoudite le 15 janvier 2021

Le triple champion de Madrid a un mauvais goût dans la bouche bien qu'il ait réussi à occuper le podium final et à remporter trois victoires partielles. Avec son copilote Lucas Cruz, ils ont terminé à la troisième place du classement général, à plus d'une heure du leader, malgré les grandes difficultés qu'ils ont rencontrées lors de la navigation et des crevaisons. 

La deuxième position au classement général, 14:51 de Peterhansel, est celle de Nasser al-Attiyah, dont les cinq victoires d'étape et la deuxième place du dernier jour n'ont pas suffi. Le chauffeur et cheikh qatari s'est plaint des conditions : "L'organisation doit y réfléchir car les règles ne sont pas justes, nous devons les rendre plus égales pour tous". Le Qatar estime que les règles favorisent les voitures à deux roues motrices.  

Le premier latino-américain à gagner à moto

Quant à la catégorie moto, Kevin Benavides a remporté son premier titre après cinq éditions du Dakar. En 2018, il a remporté une deuxième place - son meilleur résultat à ce jour - mais aujourd'hui, à 32 ans, il a réalisé la plus grande victoire de sa carrière et mène le premier doublé de Honda depuis 1987. 

El motorista argentino Kevin Benavides celebra con sus compañeros de equipo su victoria en el Rally Dakar en Arabia Saudí, el 15 de enero de 2021
AFP/FRANCK FIFE - Le motard argentin Kevin Benavides célèbre avec ses coéquipiers sa victoire au Rallye Dakar en Arabie Saoudite le 15 janvier 2021

L'Argentin a repris l'avantage lors de l'avant-dernier tour et ne l'a pas laissé filer malgré la pression du champion en titre Ricky Brabec, qui rêvait de conserver le titre. Le coureur américain a remporté la dernière étape, mais Benavides a contrôlé la distance à tout moment et a fini par gagner avec une avance de 4:56 sur son coéquipier. 

Le Britannique Sam Sunderland, à plus d'un quart d'heure de la tête, a fermé le podium. Lorenzo Santolino a été le premier Espagnol dans le classement. Le coureur a terminé sixième à près d'une heure de la fin. En outre, l'Espagnole Laia Sanz a terminé la course en dix-septième position. Depuis ses débuts en 2011, il a toujours réussi à terminer, contrairement à Joan Barreda, qui a été contrainte d'abandonner après l'avant-dernière étape.  

El argentino Kevin Benavides (Izquierda) celebra tras su victoria en la 12ª etapa del Rally Dakar 2020 entre Yanbu y Yeda en Arabia Saudí, el 15 de enero de 2021
AFP/FRANCK FIFE - L'Argentin Kevin Benavides (à gauche) fait la fête après sa victoire dans la 12e étape du Rallye Dakar 2020 entre Yanbu et Djeddah en Arabie Saoudite le 15 janvier 2021
Décès du pilote français Pierre Cherpin

La tragédie de cette édition est la mort du pilote français Pierre Cherpin. C'est ce qu'a annoncé l'organisation dans une déclaration publiée ce jour. Sa mort est survenue la nuit dernière, alors qu'il était transféré à l'hôpital de Djeddah, d'où il devait être rapatrié à Lille. 

La famille du pilote a déclaré que la cause probable du décès était une "fièvre aiguë, peut-être d'origine cérébrale, dans l'avion sanitaire". Ils ont rassuré les partisans en leur disant que "Pierre n'a pas souffert, ni au moment de sa chute ni après. 

Fotografía de archivo, Pierre Cherpin de Francia en su motocicleta durante la 1ra etapa del Rally Dakar 2021 en Yeda el 3 de enero de 2021. - El piloto francés Pierre Cherpin ha muerto el 15 de enero de 2021 por las heridas que sufrió durante una caída en la 7ª etapa, el 10 de enero de 2021
AFP PHOTO/ASO - Photo d'archive, le Français Pierre Cherpin à moto lors de la 1ère étape du Rallye Dakar 2021 à Yeda le 3 janvier 2021. - Le coureur français Pierre Cherpin est décédé le 15 janvier 2021 des suites de blessures subies lors d'une chute lors de la 7e étape le 10 janvier 2021

Le pilote français, qui est dans la catégorie la plus difficile du Dakar sans le soutien des mécaniciens, participait à sa quatrième épreuve cette année. Cherpin a eu un accident lors de la septième étape lorsqu'il est tombé au kilomètre 178. Le service de santé a trouvé le conducteur inconscient et l'a transféré d'urgence dans un hôpital de la ville saoudienne de Sakaka.