PUBLICIDAD

Iberdrola

Tolerancia cero, José Antonio González et Fuera de plano, protagonistes du VIIe Prix du journalisme contre la violence de genre de la Fondation Aliados

La cérémonie de remise des prix aura lieu le mardi 22 novembre à 11h00 au siège de l'Association de la presse de Madrid
vii-premios-periodismo-contra-la-violencia-de-genero-fundacion-aliados-por-la-integracion

 -  

La Fondation Aliados pour l'intégration prépare les VIIe Prix du journalisme contre la violence de genre, qui auront lieu le mardi 22 novembre à 11h00 au siège de l'Association de la presse de Madrid (entrée par la Calle Claudio Coello, 98), avec un accès gratuit pour tous ceux qui souhaitent y assister en tant que public.

Cette année encore, la Fondation Aliados por la Integración organise les Prix du journalisme contre la violence de genre dans le but de rendre visible et de promouvoir la lutte de différents professionnels du secteur journalistique contre le fléau de la violence de genre et des abus de toutes sortes à l'encontre des femmes. L'objectif est de récompenser tous les professionnels qui favorisent la défense et la diffusion des valeurs contre ce fléau social. 

Le reportage "Cuando la violencia sufrida conduce a prisión", de l'émission Tolerancia cero sur Radio 5, a été récompensé par le VIIème Prix de Journalisme contre la Violence de Genre de la Fundación Aliados por la Integración dans la catégorie radio. Le programme, dirigé par Patricia Costa, est un pionnier dans la lutte contre la violence sexiste depuis 2004 et est diffusé tous les vendredis sur la station de radio Todo Noticias de RNE. 

Ce reportage, diffusé en septembre dernier, met en scène Sheila, Davinia, Marisol et Isabel, détenues du centre pénitentiaire de Madrid I-Mujeres à Alcalá de Henares et participantes au programme "Ser mujer". Cette œuvre radiophonique explique que 70 % des femmes qui se retrouvent en prison ont subi une forme de violence, ce qui les conduit dans de nombreux cas à commettre des crimes et à se retrouver en prison. Nombre de ces femmes ont subi des violences sexistes alors qu'elles étaient libres et continuent de les subir en prison parce qu'elles ont toujours des problèmes avec leur ex-partenaire et, dans certains cas, avec la situation des enfants qu'elles ont ensemble. "Ser mujer" vise à aider ces femmes à retrouver l'estime de soi, à rejeter toute relation inappropriée et à être capables d'identifier les abus lorsqu'ils se produisent. Un exemple pour que ces événements malheureux ne se répètent pas.  

Dans la catégorie médias écrits, le gagnant est José Antonio González pour "Dame un toque cuando llegues ; así discrimina el acoso callejero", publié dans les journaux régionaux d'ABC et Vocento. Et dans la catégorie télévision, l'équipe Fuera de plano, produite par la société Mediareport SL pour Televisión Canaria, pour le reportage "La vida por delante". Deux initiatives visant à dénoncer le harcèlement des femmes et à rejeter totalement la violence de genre dans toutes ses expressions. 

Le jury a également décerné la Mention spéciale à María Aramendi, Esther Valverde, Alejandro Losada, Juan Martín, Nacho Vázquez, Laura Masegosa et Guillem Hidalgo, étudiants du Master RNE, pour leur travail "Invisibles : la trata de ucranianas en España". Un documentaire qui reflète la situation difficile des femmes d'Europe de l'Est qui finissent par être soumises à l'industrie du sexe et qui tente de donner les clés du pourquoi de ces cas et de parler des mécanismes qui existent en Espagne pour empêcher l'utilisation sexuelle de ces femmes. Ce travail journalistique cherche à montrer la lutte judiciaire et politique des personnes touchées par la traite et la prostitution en Espagne.   

Un total de 116 œuvres ont participé à cette nouvelle édition du concours et tout est prêt pour la remise des prix le 22 novembre à l'Association de la presse de Madrid, où les gagnants recevront une œuvre du sculpteur de Valladolid Concha Gay intitulée "Árbol de luz".  

Le jury des prix est composé de Almudena Fontecha, présidente du Comité exécutif de la Fundación Aliados por la Integración, Nemesio Rodríguez, président de la Fédération des associations de journalistes espagnols (FAPE), Alfonso Nasarre, directeur d'Onda Madrid, Pilar García Muñiz, présentatrice de Mediodía COPE, Pilar Álvarez, directrice de Última Hora dans El País, Óscar Vázquez, directeur adjoint de Antena 3 Noticias, Raquel Benito, rédactrice en chef de El Confidencial, Alfonso Rodríguez, directeur de Colpisa, Myriam Noblejas, journaliste, et Javier Fernández Arribas, directeur de Atalayar et collaborateur de divers médias. 

La Fondation Aliados por la Integración est une organisation qui promeut l'inclusion sociale et professionnelle des personnes les plus vulnérables depuis plus de 20 ans. Un objectif qui est atteint grâce à la collaboration établie avec des entités sociales, des institutions et des entreprises. Des alliés importants dans le travail quotidien de promotion des actions visant à générer des environnements plus justes et plus égalitaires. 

Toute personne qui le souhaite peut s'inscrire ici pour assister à la cérémonie de remise des prix en tant que membre du public.