PUBLICIDAD

Iberdrola

Trois compagnies aériennes israéliennes vont opérer avec plusieurs villes du Maroc

Les compagnies El Al, Israir et Arkia ont annoncé qu'elles desserviraient des villes marocaines à partir de cet été
atalayar_vuelos israel-marruecos

AFP/ JACK GUEZ  -   Les compagnies aériennes israéliennes, Israir, El Al et Arkia, desserviront plusieurs villes marocaines, dont Marrakech, à partir du 25 juillet 2021.

À partir du 25 juillet, il sera possible de voyager d'Israël au Maroc et vice-versa sans escale. Cette information a été confirmée par la compagnie aérienne israélienne El Al dans un communiqué vendredi. "La compagnie aérienne assurera des vols entre l'aéroport international Ben Gourion d'Israël, situé juste à côté de Tel Aviv, et les villes marocaines de Casablanca et Marrakech", a annoncé la compagnie. Dans sa déclaration, El Al fait également référence au récent pacte entre le Maroc et Israël établissant des relations officielles entre les deux nations. "Les liens historiques directs d'El Al avec le Maroc font suite à l'accord signé entre les deux pays en décembre 2020." Ce rapprochement a été poussé par l'ancien président américain Donald Trump, tout comme les accords entre Israël et d'autres pays arabes tels que les Émirats arabes unis ou Bahreïn.

L'Al a fourni des informations sur les vols, qui auront une durée de 5 heures. Les billets coûteront environ 500 $ pour un aller-retour. "Le Maroc offre une combinaison gagnante de paysages désertiques à couper le souffle, de villes historiques, d'une architecture étonnante, de marchés colorés, d'une excellente nourriture et d'une hospitalité chaleureuse", écrit la compagnie aérienne.

Israir, une autre compagnie aérienne israélienne, commencera également à desservir le Maroc à partir du 25 juillet. Quant à Arkia, elle le fera à partir du 3 août.

Le premier vol d'El Al a atterri à Rabat le 22 décembre 2020, après l'officialisation des relations entre Israël et le royaume alaouite. Ce voyage a réuni un Américain et un Israélien, symbolisant le rétablissement des liens diplomatiques.

atalayar_israel-marruecos
PHOTO/REUTERS - Un avion de la compagnie aérienne israélienne El Al Airlines à l'aéroport de Rabat, au Maroc.
Israël et le Maroc continuent de renforcer leurs relations

Avec le nouveau gouvernement israélien, dirigé par le nouveau Premier ministre Naftali Bennet, il semble que les relations entre les deux pays vont continuer sur le même ton cordial. Le monarque marocain, Mohammed VI, a envoyé une lettre de félicitations à M. Bennet, assurant que le Royaume "poursuivra ses efforts pour promouvoir la paix, la justice et la coexistence au Moyen-Orient".

En réponse, le nouveau dirigeant israélien a décrit le Maroc comme "un ami et un partenaire important dans la promotion de la paix et de la sécurité dans la région". Il a également annoncé qu'il s'efforcerait de renforcer les relations entre les deux États dans "tous les domaines".

Rabat n'oublie pas pour autant la cause palestinienne. Récemment, le chef du Hamas, Ismail Haniya, a rencontré le Premier ministre marocain, Saadeddine Othmani. Au cours de la réunion, ils ont discuté de la dernière escalade de la guerre entre Israël et le Hamas, ainsi que des moyens de soutenir la cause palestinienne. Haniya a remercié le roi Mohammed VI et les autres personnalités politiques du pays pour leur soutien, soulignant la pertinence des relations maroco-palestiniennes.