Une délégation de talibans se rend en Iran pour discuter des négociations de paix

Ce voyage s'inscrit dans un contexte de recrudescence de la violence insurrectionnelle
Estados Unidos planea completar su retirada de Afganistán a finales de agosto

 -  

Une délégation des talibans s'est rendue mercredi en Iran, à l'invitation de ce pays, pour discuter de "questions bilatérales" et tenir une réunion avec des responsables politiques afghans sur la manière de résoudre le conflit afghan "par le dialogue".

Ce voyage s'inscrit dans un contexte d'intensification des hostilités par la formation insurgée en Afghanistan, qui s'est emparée de plus de 100 des 402 districts du pays, alors que les Etats-Unis ont déjà retiré plus de 90% de leurs troupes.

"Une délégation de haut niveau de l'Émirat islamique (comme se nomment les talibans), dirigée par Muhammad Abbas Stanekzai, s'est rendue en Iran avec une invitation officielle", a déclaré à Efe Naeem Wardak, porte-parole du bureau politique des insurgés au Qatar.

Estados Unidos planea completar su retirada de Afganistán a finales de agosto

La délégation aura des discussions "bilatérales et sur des questions d'intérêt mutuel" avec les responsables iraniens, a déclaré M. Wardak.

Les insurgés prévoient également de rencontrer une délégation politique du gouvernement afghan, dont l'ancien vice-président Mohamed Yunus Qanuni et le conseiller du président afghan pour les affaires de paix, Salam Rahimi.

Les deux délégations tiendront une réunion sur "la situation actuelle du pays et la manière de résoudre les problèmes par la négociation", a ajouté  Wardak.

Au cours des deux derniers mois, les talibans ont progressé rapidement sur le territoire, s'emparant de plus de 100 des 407 districts du pays, et ont pris d'assaut les capitales d'une douzaine de provinces, suscitant une grande inquiétude.

REUTERS/JONATHAN ERNST  -   El presidente de Afganistán, Ashraf Ghani (izquierda), y el jefe del Ejecutivo afgano, Abdullah Abdullah (derecha)
REUTERS/JONATHAN ERNST  -   Le président afghan Ashraf Ghani (à gauche) et le chef de l'exécutif afghan Abdullah Abdullah (à droite).

C'est la première fois en deux décennies de guerre que les talibans ont pris le contrôle d'autant de districts en si peu de temps.

L'avancée des talibans coïncide avec la phase finale du retrait des troupes américaines et de l'OTAN d'Afghanistan, qui a débuté le 1er mai et devrait s'achever fin août, à la veille du vingtième anniversaire des attentats du 11 septembre.

Les Etats-Unis, qui ont abandonné vendredi dernier la base militaire de Bagram, grand symbole de leur présence militaire en Afghanistan, ont révélé hier qu'ils ont déjà effectué plus de 90% du retrait de leurs troupes.

Le départ des troupes internationales a suscité l'inquiétude du gouvernement afghan, compte tenu des progrès réalisés par les insurgés talibans ces dernières semaines.