PUBLICIDAD

Iberdrola

Opinion

Dans la logistique, tout circule, tout doit circuler

puertos-logística-mediterráneo-unión-europea

Les concepts de logistique et de chaîne d'approvisionnement ont envahi nos vies car ils ne se limitent pas à la sphère économique. Ils sont l'affaire de tous, car ils influent directement sur le prix et la disponibilité locale des aliments, des médicaments...  

Les crises déclenchées par la pandémie, le canal de Suez ou la guerre en Ukraine montrent que les entreprises doivent concevoir leurs chaînes d'approvisionnement en fonction de la compétitivité du risque, plutôt que du seul coût, car leur réussite commerciale, mais aussi la résilience de notre société, en dépendent.

La logistique fait partie intégrante de toute entreprise et constitue un levier de croissance et de compétitivité. Une logistique efficace développe l'économie. Une logistique efficace réduit les coûts d'exportation, d'importation et de distribution. Le modèle d'approvisionnement mondial qui prévalait autrefois dans les chaînes de valeur a évolué avec les nouvelles technologies et les changements dans la demande des consommateurs. 

Aujourd'hui, l'internationalisation nécessite de mettre l'accent sur la performance globale des réseaux de distribution et d'approvisionnement, mais aussi sur la régionalisation des secteurs qui bénéficient de la proximité géographique et de la complémentarité économique.

Les chaînes d'approvisionnement mondiales sont mises à l'épreuve par des perturbations économiques sans précédent. Les clients sont de plus en plus exigeants et dépendent de plus en plus du succès, de la flexibilité et de la résilience de leur chaîne d'approvisionnement. 

Pour relever ce défi, la technologie des données et la numérisation sont essentielles. En outre, ces activités génèrent des emplois et contribuent à la souveraineté économique et au développement régional en renforçant une industrie d'exportation et en modernisant la distribution et le commerce. La durabilité est également un élément clé, il est essentiel de promouvoir des stratégies de contrôle et d'amélioration des chaînes, pour la décarbonisation des transports et l'optimisation des réseaux de distribution.

Nous avons besoin d'une vision stratégique globale, du niveau local et régional au niveau international. Une vision qui s'inscrit dans les politiques publiques et anime l'industrie, la compétitivité, l'innovation numérique et environnementale, les transports, l'aménagement du territoire et l'écologie, etc. L'Europe évolue dans cette direction et doit se concentrer sur la concurrence loyale et la compétitivité. Sa mise en œuvre effective nécessite une coopération public-privé à tous les niveaux.

Mais il s'agit d'un secteur comportant de multiples éléments interconnectés. Le défi consiste à assurer la cohérence et l'optimisation de tous les maillons de la chaîne d'approvisionnement.  Toutes les parties concernées doivent être évaluées, depuis l'international avec le transport ferroviaire, maritime et aérien et les grands entrepôts, jusqu'au très local avec les vélos-cargos et les micro-centres urbains, en passant par les liaisons régionales et interrégionales avec tous les modes terrestres et les entrepôts de taille moyenne.

C'est un secteur d'avenir, hautement innovant et industrialisé. Il est un acteur à part entière de l'industrie du futur avec des investissements croissants en équipements, outils numériques et solutions innovantes : automatisation des sites, numérisation des flux d'information, équipements écologiques pour les véhicules, les terminaux ou la production d'énergie, innovations organisationnelles.

Pour soutenir un secteur innovant en phase avec les grands enjeux actuels, il est essentiel de se donner les moyens de créer un écosystème favorable dédié à l'innovation dans le transport et la logistique. 

Une gouvernance politique forte doit être mise en place pour les nouvelles ambitions logistiques. Augmenter la contribution du secteur au service de la transition écologique, mieux utiliser les chaînes de transport et de logistique pour développer l'économie et améliorer l'attractivité d'un secteur d'avenir créateur d'emplois.

La région méditerranéenne doit et peut mieux utiliser la logistique comme levier de son développement économique et écologique. La régionalisation apparaît comme une immense source d'opportunités, notamment lorsqu'elle permet de réduire les barrières et les risques commerciaux, de raccourcir les chaînes logistiques au profit de modèles d'approvisionnement régionaux, avec de nouveaux centres de fabrication plus proches les uns des autres et des systèmes logistiques plus équilibrés.

Il est peut-être temps de repenser la relation entre l'UE et la Méditerranée et de faire avancer ensemble un projet capable d'être compétitif au niveau mondial. La région méditerranéenne pourrait devenir une frontière de production Nord-Sud florissante, car sa situation géographique permet des circuits logistiques plus courts entre l'UE et l'Afrique, et une empreinte carbone réduite. Il s'agit d'une opportunité historique qui ne peut être manquée.