PUBLICIDAD

Iberdrola

35 morts et 82 blessés dans un attentat suicide en Afghanistan

L'attaque visait un centre éducatif où vivaient principalement des membres de la minorité chiite hazara
atentado-afganistan-kabul-hazara-talibanes

PHOTO/REUTERS  -   Kaboul

Le bilan de l'attentat suicide perpétré vendredi contre un centre éducatif dans un quartier de l'ouest de Kaboul, où vivent principalement des membres de la communauté chiite hazara, victime de discrimination, s'est alourdi samedi à 35 morts et 82 blessés.

Le dernier bilan de l'attaque d'un centre éducatif dans l'ouest de Kaboul "fait état d'au moins 35 morts et 82 blessés", pour la plupart "des filles et des jeunes femmes", a indiqué sur Twitter la Mission d'assistance des Nations unies en Afghanistan (UNAMA).

L'attentat suicide s'est produit vendredi matin à l'intérieur d'une des salles de classe, lors d'un examen pratique préparatoire aux examens d'entrée à l'université, alors que l'école était bondée d'étudiants et d'étudiantes.

Après avoir entendu plusieurs coups de feu, un homme armé est entré dans la classe par la porte des filles et s'est fait exploser au milieu des élèves, ont déclaré des témoins oculaires à Efe.

L'attaque a poussé des dizaines de femmes à descendre dans les rues de Kaboul samedi pour montrer leur rejet des attaques contre cette minorité ciblée dans le pays, mais elles ont rapidement été réprimées par les tirs des talibans.

Pour l'instant, aucune cellule terroriste n'a revendiqué l'attaque, bien que le groupe djihadiste Daesh ait par le passé revendiqué de nombreuses attaques en Afghanistan contre cette minorité, qu'il considère comme apostate.

Les attaques contre les étudiants de la minorité hazara sont devenues monnaie courante en Afghanistan ces dernières années. La dernière en date, en avril dernier, a fait au moins six morts et 25 blessés, bien que le contrôle de l'information par les talibans ait rendu impossible l'obtention d'un chiffre précis, certains témoins avançant un nombre de victimes plus élevé. En mai 2021, une attaque contre une école de filles dans le quartier de Dashte Barchi a fait au moins 110 morts, en majorité des filles, et 290 blessés. Quelques mois plus tôt, une autre attaque perpétrée en octobre 2020 contre une école pour minorités avait fait 24 morts et 57 blessés.

Depuis leur arrivée au pouvoir en août 2021, les talibans ont lancé plusieurs opérations contre Daesh dans différentes régions du pays, désireux de montrer que leur retour avait également signifié la fin de la violence.

La garantie de la sécurité et le contrôle du djihadisme étaient l'une des principales demandes des talibans dans les territoires qu'ils contrôlaient pendant la guerre avec le gouvernement déchu et les forces internationales.