PUBLICIDAD

Marruecos

EAU et le soutien continu au Soudan au milieu de sa crise politique majeure

Les Émirats arabes unis continuent de manifester leur préoccupation à l'égard de la situation politique soudanaise, ainsi que leur espoir d'une transition démocratique, tout en apportant leur plein soutien au Soudan
Prince héritier d'Abou Dhabi Cheikh Mohammed bin Zayed al-Nahyan

PHOTO/BANDAR ALGALOUD  -   Prince héritier d'Abou Dhabi Cheikh Mohammed bin Zayed al-Nahyan

Cette semaine, la rencontre officielle entre le prince héritier Mohammed bin Zayed al-Nahyan et le vice-président soudanais du Conseil souverain, Mohammed Hamdan Daqlo, a eu lieu aux Émirats arabes unis. Dans le même temps, les Nations unies mènent une mission de soutien à la transition au Soudan afin de mener des consultations politiques avec les différents partis internes dans le but de trouver une issue à la crise politique. 

Le Soudan ne traverse pas une période faste, avec des manifestations de citoyens contre le dernier coup d'État, ainsi que la répression de l'armée. À la fin du mois de janvier, le vice-président du Conseil souverain du Soudan a mis en garde contre la situation désastreuse dans laquelle se trouve le pays en raison de "la sédition généralisée et de la montée des discours de haine, du racisme et du régionalisme". Pour cette raison, les EAU veulent montrer leur soutien à la nation africaine en contribuant à renforcer la stabilité de l'État, sur le plan politique, économique et sécuritaire, afin de parvenir à la création d'un gouvernement. 

Lors de la réunion, le prince héritier a reconfirmé l'engagement des EAU à continuer de soutenir le Conseil souverain soudanais, selon l'agence de presse WAM des EAU. Bin Zayed al-Nahyan a également déclaré au général Daqlo que "les relations fraternelles et les moyens de renforcer la coopération entre les deux pays frères dans divers domaines servent à promouvoir les intérêts communs, et a échangé des vues sur un certain nombre de questions et de dossiers d'intérêt commun".

Sudán

En ce qui concerne les derniers développements au Soudan, le prince héritier a été informé, il a condamné tous les événements et a exprimé l'espoir que "le Soudan et son peuple parviendront à la stabilité et au développement", soulignant "l'engagement des EAU à continuer à soutenir son peuple pour parvenir à la paix, la stabilité et la prospérité". Il a également exprimé son appréciation pour "la solidarité et le soutien du Soudan envers les EAU face à toutes les menaces qui pèsent sur sa souveraineté, sa sécurité et sa stabilité", faisant référence aux récentes attaques des Houthis. Ce faisant, Hamdan Daqlo a "réitéré la condamnation par son pays de la récente attaque terroriste des Houthis contre les EAU, qui est contraire à toutes les lois et normes internationales".

À tout moment, le pays arabe, exerçant son rôle de partenaire stratégique, a réaffirmé son soutien au Soudan, une nation qui connaît de graves problèmes dans la réalisation du processus de transition démocratique après la chute de l'ancien président Omar al-Bashir, en fournissant un soutien politique et financier dans le but d'établir une ceinture de stabilité et de développement dans l'État. Auparavant, les EAU avaient envoyé une assistance médicale à Khartoum, la capitale du Soudan, pour montrer leur soutien aux efforts déployés pour combattre la propagation de la pandémie.

Sudán

Le Soudan a tenu une série de réunions diplomatiques ces derniers jours. Récemment, un envoyé soudanais a été envoyé en Israël, dans le but de promouvoir les liens entre les deux nations, selon une source proche ayant connaissance de la visite. Cette visite est un signe de la normalisation des relations entre les gouvernements soudanais et israélien convenue en 2020. Auparavant, il y avait déjà eu un rapprochement entre les pays, puisqu'en janvier dernier, une délégation israélienne avait rencontré le général Abdel Fattah al-Burhan et le chef de son conseil de gouvernement. Israël vise à désamorcer les tensions dans le pays africain, comme le demandent les États-Unis. 

Malgré tous les efforts déployés par le Soudan, le pays reste embourbé dans une crise majeure et une impasse politique, à la suite du coup d'État perpétré en octobre dernier par l'armée soudanaise, qui a pris le pouvoir dans la nation. En revanche, le Soudan tente de rétablir ses relations diplomatiques avec Israël, qui se sont à peine développées par rapport à des pays comme les Émirats arabes unis, Bahreïn et le Maroc. Ces derniers jours, l'État arabe a une nouvelle fois réaffirmé son soutien indéfectible au Soudan.