PUBLICIDAD

Iberdrola

García Montero se rend en Tunisie pour renforcer la présence de l'espagnol et de sa culture dans ce pays

Il rencontrera le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique pour augmenter le nombre de cours d'espagnol dans les universités et les instituts et la reconnaissance du diplôme officiel DELE
Luis García Montero, directeur de l'Instituto Cervantes

 -   Luis García Montero, directeur de l'Institut Cervantes

Le directeur de l'Institut Cervantes, Luis García Montero, s'est rendu ce dimanche pour la première fois en Tunisie, pays qui dispose d'un centre de l'Institut Cervantes, dans le but d'accroître la présence de la langue espagnole et de sa culture, notamment pour renforcer l'enseignement de l'espagnol dans les universités et les écoles secondaires, ainsi que pour promouvoir les synergies entre le tissu culturel tunisien et la langue espagnole.

Il discutera de tout cela lundi lors de réunions avec les ministres de l'Enseignement supérieur et des Universités et de la Culture. Avec le premier, Moncef Boukthir, García Montero discutera de l'augmentation du nombre de cours d'espagnol dans l'enseignement secondaire et supérieur, ce qui faciliterait l'étude de l'espagnol en tant que matière, tant dans les dernières années de l'enseignement secondaire qu'à l'université. Il plaidera également pour que le système éducatif tunisien uniformise le DELE, le diplôme officiel internationalement reconnu qui certifie le niveau de connaissance de l'espagnol et qui est délivré par l'Institut Cervantes au nom du ministère espagnol de l'éducation.

Parmi les autres questions relatives à l'éducation, citons la création d'un plus grand nombre de baccalauréats bilingues, soit français-espagnol, soit arabe-espagnol, la promotion d'un plus grand nombre de postes de professeurs dans les universités tunisiennes et l'augmentation des bourses permettant aux étudiants espagnols de suivre des cours intensifs d'arabe dans le pays du Maghreb.

Quant à la réunion de travail avec la ministre de la Culture, García Montero proposera à Hayet Ketat Guermazi une série d'initiatives visant à renforcer les relations hispano-tunisiennes. Ils étudieront également des questions telles que la décentralisation de la culture dans d'autres régions du pays que la capitale, et la promotion de rencontres bilatérales avec l'Espagne dans le cadre de l'Union pour la Méditerranée.

"La lengua española a la frontera" : un hommage à Antonio de Nebrija

Lundi après-midi, García Montero participera à l'ouverture du colloque "La lengua española a la frontera", organisé par l'Institut Cervantes, l'ambassade d'Espagne et l'Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts "Beït al-Hikma".

Le colloque aura lieu au siège de cette Académie, à Carthage, et rendra hommage au grand humaniste sévillan Elio Antonio de Nebrija, auteur de la première Grammaire espagnole, dans le cadre du cinquième centenaire de sa mort en 1522. Il rappellera également une autre grande figure de la langue espagnole, le roi Alphonse X le Sage, à l'occasion de son 8e centenaire. La cérémonie d'ouverture se déroulera également en présence de l'ambassadeur d'Espagne, Guillermo Ardizone, du président de l'Académie, Mahmoud Ben Romdhane, et de la Directrice du département des lettres de "Beït al-Hikma".

Enseigner l'espagnol en Libye

La première journée de travail se terminera par la signature d'un accord de collaboration avec Repsol Exploración Murzuq S.A. (REMSA), dans le cadre duquel la société espagnole financera la conception, l'exécution et l'évaluation d'un cours en ligne de 100 à 120 heures dispensé par l'Instituto Cervantes aux professeurs libyens d'espagnol comme langue étrangère.

Le cours sera proposé cette année à entre 15 et 20 enseignants libyens ayant une expérience dans l'enseignement des langues étrangères. Les enseignants mettront à jour leurs connaissances méthodologiques et apprendront à développer des compétences clés. L'ambassadeur d'Espagne en Libye assistera à la signature de cet accord au siège de l'Institut Cervantes en Tunisie, qui renforce ainsi son champ d'action dans le pays voisin.

Mardi, Luis García Montero organisera un petit-déjeuner de travail au Cervantes avec tout le personnel du centre, dirigé par son directeur, Germinal Gil de Gracia. L'après-midi, il participera à une réunion avec des hispanistes, des poètes et des responsables culturels tunisiens à la résidence de l'ambassadeur d'Espagne.

Enfin, le mercredi 30, il présentera la conférence de la Journée de l'espagnol avec la directrice de l'Institut supérieur des langues tunisiennes (ISLT) de l'Université de Carthage, Houda Melaouhia Ben Hamadi, lors d'un événement auquel participera également l'ambassadeur d'Espagne.

Soumis par José Antonio Sierra, conseiller en hispanisme