La compagnie aérienne Emirates reporte le début de ses vols vers Tel Aviv

Israël se protège de la variante Omicron du coronavirus et oblige la société à reporter ses services
Emirates

AP/ADAM SCHRECK  -   Avion Emirates à l'aéroport international de Dubaï, EAU

La compagnie aérienne émiratie a reporté dimanche ses vols à destination et en provenance de Tel Aviv, qui étaient initialement prévus le 6 décembre, selon un porte-parole de la compagnie. Cette décision intervient après que le gouvernement israélien a interdit aux ressortissants étrangers d'entrer dans le pays pour empêcher l'entrée de la variante Omicron du coronavirus. 

Ce report intervient "en réponse aux récents changements apportés aux protocoles d'entrée par le gouvernement israélien", a déclaré la compagnie aérienne, qui s'est engagée à "reprendre les services vers Tel Aviv dès que la situation le permettra". Le communiqué publié par Emirates attribue donc cette décision au bouclier sanitaire imposé par le gouvernement israélien.

Natfali Bennet, le premier ministre, a annoncé samedi la fermeture partielle des transports aériens dans l'attente de plus d'informations sur l'efficacité des vaccins COVID-19 pour traiter la nouvelle variante. Pour l'instant, les autorités israéliennes ont fixé un délai prohibitif de 14 jours pour l'accès des ressortissants étrangers.

Aeropuerto Ben Gurión
AFP/JACK GUEZ  -  Le personnel de sécurité mesure la température corporelle d'un passager à l'aéroport Ben Gurion en Israël, le 14 mai 2020.

Israël est jusqu'à présent le seul pays à fermer complètement ses frontières. Une action qui a été critiquée par le président sud-africain Cyril Ramaphosa. Il a demandé que les restrictions soient annulées car elles n'ont aucune justification scientifique. Quoi qu'il en soit, M. Bennet a également révélé qu'il utiliserait une technologie de traçage des téléphones antiterroristes pour contenir la propagation de la variante Omicron.

Les citoyens israéliens entrant dans le pays après minuit dimanche devront être soumis à une période de quarantaine, même s'ils ont reçu le vaccin complet, a ajouté M. Bennet. C'est la fin de la réouverture du tourisme en Israël depuis novembre, marquant ainsi la première fois depuis le début de la pandémie que le pays sort d'une période d'isolement.

Les projets de la compagnie aérienne phare des Émirats arabes unis sont reportés jusqu'à nouvel ordre. Emirates prévoyait de relier Israël à ses services aériens vers plus de 120 destinations, et devait devenir la troisième grande compagnie émiratie à lancer des vols directs vers Tel Aviv après la normalisation des relations il y a un an dans le cadre des accords d'Abraham, après Etihad et FlyDubay.