PUBLICIDAD

Marruecos

La Franco-Marocaine Audrey Azoulay réélue à la tête de l'UNESCO

Le plus grand défi d'Audrey Azoulay pour son second mandat de quatre ans sera de tenter de faire revenir Israël et les États-Unis au sein de l'organisation
naciones-unidas

 -  

L'agence culturelle des Nations unies, l'UNESCO, a réélu mardi la Franco-Marocaine Audrey Azoulay au poste de directrice générale pour un second mandat. L'ancienne ministre française de la culture a salué une nouvelle confiance et une nouvelle unité au sein de l'organisation.

L'UNESCO était déchirée par des divisions lorsque Mme Azoulay a pris ses fonctions en 2017, Israël et les États-Unis ayant quitté l'agence à la suite d'accusations de partialité anti-israélienne.

Sans contestation, Azoulay a remporté son nouveau mandat lors de la conférence générale de l'UNESCO avec 155 voix en faveur, seulement neuf contre et une abstention.

"Je considère ce résultat comme un signe d'unité retrouvée au sein de notre organisation. Au cours des quatre dernières années, nous avons pu restaurer la confiance en l'UNESCO, et à certains égards, il s'agissait aussi de restaurer la confiance de l'UNESCO en elle-même", a-t-elle déclaré.

Audrey Azoulay
Audrey Azoulay

"Nous avons retrouvé la sérénité en réduisant les tensions politiques qui se dressaient sur notre chemin et en recherchant des positions communes sur des sujets qui divisaient par le passé", a-t-elle ajouté.

L'UNESCO, qui a reçu en 2020-21 un financement total de 1,4 milliard de dollars provenant des contributions obligatoires des membres et de dons, a été à l'avant-garde de projets très médiatisés tels que la reconstruction de la vieille ville de Mossoul en Irak et des écoles de la capitale libanaise Beyrouth endommagées par l'explosion d'août 2020.

Le plus grand défi d'Azoulay pour son second mandat de quatre ans sera de tenter de faire revenir Israël et les États-Unis au sein de l'organisation, qui supervise le label très convoité du patrimoine mondial pour les sites les plus chers à l'humanité dans le monde entier.

Audrey Azoulay
Audrey Azoulay

Une source proche d'Azoulay, qui a demandé à ne pas être nommée, a déclaré qu'il y avait des "signes positifs" indiquant que les deux pays pourraient envisager un retour.

Pour certains, le retour des États-Unis serait un équilibre bienvenu face à l'importance et à l'influence croissantes de la Chine, qui représente désormais plus de 15 % du total des contributions budgétaires obligatoires.

Azoulay est né en France dans une famille juive marocaine. Son père, André Azoulay, est conseiller royal au Maroc depuis 1991.