PUBLICIDAD

Iberdrola

La Mauritanie ratifie son accord d'amitié avec l'Espagne

L'OTAN discutera le renforcement de la coopération avec la Mauritanie au prochain sommet de Madrid
gobierno-mauritania

PHOTO/AP  -  

La Mauritanie a ratifié son accord d'amitié, de coopération et de bon voisinage avec l'Espagne, un accord qui intervient quelques jours après que le pays a annoncé la découverte d'importantes réserves de gaz au large de ses côtes. Le champ serait capable de produire jusqu'à 10 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié par an et les ressources sont estimées à une capacité d'environ 15 trillions de pieds cubes de gaz. 

Cette ratification par le gouvernement mauritanien est un signe de la distanciation que Nouakchott a décidé d'entreprendre vis-à-vis d'Alger, au moment où l'Espagne et l'Algérie traversent une crise diplomatique majeure après que le gouvernement espagnol a officiellement soutenu la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental.

La dernière découverte de gaz en Mauritanie souligne l'importance du pays africain pour l'Europe dans sa recherche d'alternatives gazières pour remplacer le gaz russe. Divers analystes soulignent que la découverte de cet important gisement de gaz pourrait conduire à l'extension d'un nouveau gazoduc de la Mauritanie vers l'Europe, via le Maroc et l'Espagne.

mariem-mohamed-fadel
PHOTO/FILE -

Dans cette optique, l'Espagne continue d'essayer de jeter des ponts avec d'autres pays riches en gaz afin de réduire sa dépendance à l'égard du gaz algérien, ce qui explique son récent rapprochement avec le Qatar - le quatrième pays en termes de réserves de gaz dans le monde - et maintenant aussi avec la Mauritanie.

D'autre part, selon Moncloa, la Mauritanie est pour l'Espagne "un partenaire de référence" en raison de son "excellente coopération en matière migratoire et de sa situation stratégique, qui lui permet d'être un allié clé en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme".

En outre, Sánchez a souligné que le pays mauritanien est pour l'Espagne "un partenaire fondamental en matière de sécurité et de défense, et un point de référence pour la stabilité dans les régions du Maghreb et du Sahel". Le Président a également souligné les nombreux progrès réalisés par le pays au cours des dernières années, notamment en matière de "consolidation de la démocratie"

mauritania-otan
PHOTO/NATO  -   Le secrétaire général de l'Alliance, Jens Stoltenberg, cherche à renforcer les capacités de la Mauritanie en matière de lutte contre le terrorisme, de sécurité des frontières et de gestion des crises au Sahel. Photographié ici avec le président Mohamed Ould El Ghazwani en janvier 2021.
La Mauritanie, seul partenaire de l'OTAN dans la région

Le Président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, a également applaudi la Mauritanie pour sa décision de condamner ouvertement l'invasion de l'Ukraine par la Russie à l'Assemblée générale des Nations unies, une décision qui a rapproché le pays africain de la coopération avec les pays membres de l'OTAN. À cet égard, la Mauritanie joue un rôle important dans la coopération avec l'Alliance atlantique après être devenue un partenaire de l'OTAN en 1995, lorsqu'elle a rejoint le Dialogue méditerranéen. En outre, la Mauritanie est le seul pays de la région qui conserve actuellement le statut de partenaire de l'OTAN, et se trouve donc dans une position privilégiée à cet égard.

ejercito-mauritania
PHOTO/USAFRICOM -  Le pays africain est un acteur clé du Sahel et un interlocuteur essentiel dans les questions de sécurité régionale. Ses petites forces militaires terrestres, navales et aériennes comptent un peu plus de 15 000 hommes et ont besoin du soutien des alliés.

Ainsi, du 28 au 30 juin, le sommet de l'OTAN à Madrid cherchera à approfondir la coopération entre la Mauritanie et l'Alliance atlantique, un pays considéré comme un acteur clé dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. Depuis 2011, la Mauritanie a participé à cinq initiatives de sécurité et de défense avec l'OTAN. Parmi ces initiatives figure un projet mené par la Mauritanie et la France, avec le soutien du Canada, qui aurait mis en place un centre national conjoint de coordination de la gestion des crises à Nouakchott.