PUBLICIDAD

Marruecos

La Reine ouvrira lundi la réunion annuelle des directeurs de l'Instituto Cervantes à Saint-Sébastien

Le ministre des Affaires étrangères, le directeur et le ministre de la Culture et porte-parole du gouvernement basque interviendront lors de la réunion
instituto cervantes

 -  

La reine Letizia présidera l'ouverture de la réunion annuelle des directeurs de l'Institut Cervantes à Saint-Sébastien le lundi 20 décembre, qui réunira pendant trois jours tous les directeurs de l'institution tant en Espagne que dans les centres du monde entier. Le ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, le directeur de l'Institut Cervantes, Luis García Montero, et le ministre de la Culture et porte-parole du gouvernement basque, Bingen Zupiria, participeront à la cérémonie d'ouverture. 

L'inauguration de lundi commencera à 11 h 30 dans le bâtiment Tabakalera de Saint-Sébastien, lors d'un événement ouvert aux médias (une équipe par moitié). 

Une conférence de presse aura lieu avant que l'Institut Cervantes et le Conseil provincial de Guipúzcoa ne signent le protocole général d'action pour l'organisation de la Rencontre annuelle au siège de cette institution (Plaza de Guipúzcoa). 

La séance inaugurale présidée par Doña Letizia se poursuivra après les discours précités avec le panel de directeurs "30 ans de l'Instituto Cervantes : évolution et perspectives d'avenir", animé par les responsables de quatre centres situés sur quatre continents : Casablanca (María Jesús García), Tokyo (Víctor Ugarte), New York (Richard Bueno) et Bruxelles (Ana Vázquez). 

À la fin du panel, et après une réunion informelle avec les directeurs, la Reine fera ses adieux à l'événement annuel de Cervantes. L'événement avec Doña Letizia aura lieu juste une semaine après qu'elle ait présidé l'inauguration du nouveau centre de l'Institut à Dakar (Sénégal). 

Stratégies de promotion de l'espagnol et de sa culture

Pendant trois jours, du 20 au 22 décembre, les plus de 70 directeurs de Cervantes discuteront de la stratégie de promotion internationale de la langue et de la culture espagnoles, dresseront le bilan des 30 ans d'existence de l'Institut - un anniversaire qui sera célébré en 2021 - et analyseront des questions telles que la gestion culturelle, l'enseignement de l'espagnol et des langues co-officielles, la certification et les progrès de la numérisation. Les sessions (pour la plupart à huis clos) se dérouleront presque entièrement dans le bâtiment Tabakalera à San Sebastian

C'est la première fois que la réunion annuelle se tient au Pays basque, et la deuxième fois qu'elle a lieu dans une communauté autonome ayant une langue co-officielle (la première était en Galice en 2005). La dernière réunion des directeurs s'est tenue en juillet 2019, à El Escorial (Madrid). L'année dernière, elle n'a pas pu être organisée en raison de la pandémie. 

Lundi après-midi (15 h), le directeur de l'Institut et le secrétaire d'État à l'Amérique latine, aux Caraïbes et à l'espagnol dans le monde, Juan Fernández Trigo, tiendront la première des réunions de travail

Elle sera suivie de deux conférences inaugurales : celle du professeur de langue Ángel López García (16h00), qui interviendra sur le thème " Identité et langues d'Espagne ", et celle de la directrice de l'Académie d'Espagne à Rome, Ángeles Albert (17h00), sur les " Perspectives de gestion culturelle et de promotion de la culture espagnole à l'étranger à partir de l'expérience de l'Académie royale d'Espagne à Rome ".

instituto cervantes

Mardi, cinq présentations 

Le mardi 21 commencera (10 heures) par une visite culturelle à Chilida Leku, le musée d'Hernani qui rassemble les œuvres du sculpteur Eduardo Chillida. De retour à Tabakalera, il y aura une présentation (13 h) sur la culture du Pays basque (Etxepare Euskal Institutua, avec Irene Larraza), et de la Galice (Consello da Cultura Galega, avec Rosario Álvarez). 

L'après-midi, après une séance de travail dirigée par la secrétaire générale, Carmen Noguero (15h), il y aura quatre présentations (16h) par les directeurs du siège de l'Institut : Raquel Caleya (Culture), Carmen Pastor (Académique), Antonio Lázaro (Bureau technique du secrétaire général) et Tíscar Lara (Technologie et contenus numériques). 

L'héritage d'Ángela Molina

Après les présentations (18 h) de Tabakalera et de Digital Gastronomy Lab, l'actrice Ángela Molina présentera (19 h) un legs pour la Caja de las Letras del Cervantes, qui pourra être suivi en ligne sur https://youtu.be/_2VJ21dGX2w. Luis García Montero viendra chercher l'objet (non divulgué) auprès de l'interprète vétéran, lauréat du prix d'honneur Goya 2021. Elle sera suivie de la projection du film franco-espagnol L'obscur objet du désir, réalisé par Luis Buñuel en 1977, avec Ángela Molina

À son retour au siège à Madrid, M. García Montero laissera son héritage dans l'ancienne chambre forte, qui abrite des objets donnés depuis 2007 par près d'une centaine de personnalités culturelles d'Espagne et d'autres pays hispanophones. 

Le défi de la rénovation numérique

La journée de mercredi débutera (10 h) par une conférence de l'expert Mario Tascón sur la " rénovation numérique ", un processus accéléré par la situation créée par covid-19 et qui, à l'Institut Cervantes, a donné une impulsion à l'enseignement en ligne et à la réalisation d'activités culturelles via Internet. 

Elle sera suivie (10h30) d'une session avec les présentations de cinq directeurs de centres européens : Londres (Ignacio Peyró), Bucarest (Jorge Jiménez), Berlin (Ignacio Olmos), Rabat (José María Martínez) et Paris (Domingo García Cañedo). 

Le dernier jour, le directeur de l'Institut Cervantes, le secrétaire général, la directrice de l'Institut Etxepare, Irene Larraza, et le délégué du gouvernement au Pays basque, Denis Itxaso, feront le bilan des travaux réalisés et informeront les médias des décisions prises

En outre, CANOA (réseau panhispanique pour l'internationalisation de la culture en espagnol) sera présenté (12h30) par les responsables de trois organisations hispano-américaines en Espagne : le Centre culturel Inca Garcilaso (Pérou), l'Institut Caro y Cuervo (Colombie) et le Centre d'études mexicaines de l'UNAM (Mexique). 

La session finale aura lieu à l'hôtel de ville de San Sebastian, où seront discutées les conclusions du sommet annuel de Cervantes (18h30). 

Soumis par José Antonio Sierra, conseiller Hispanismo.