PUBLICIDAD

Iberdrola

L'Arabie saoudite et la société espagnole Navantia signent un nouvel accord

L'accord conclu avec la société espagnole servira à acquérir et à construire une série de navires de combat multi-missions pour les forces navales royales du Royaume saoudien
reyes-maroto-khalid-bin-salman-españa-arabia-saudi

PHOTO/TWITTER/@MarotoReyes  -   Reyes Maroto et Khalid bin Salman

Le vice-ministre saoudien de la Défense, Khaled bin Hussein al-Bayari, le chef de l'Autorité générale des industries militaires (GAMI), Ahmad al-Ohali, et le président de Navantia, Ricardo Domínguez, ont signé un protocole d'accord qui débouchera sur un contrat tout au long de 2023. La signature a eu lieu en présence du chef d'état-major saoudien, le général Fayyad bin Hamed al-Ruwaili, du commandant de la marine royale saoudienne, le vice-amiral Fahad bin Abdullah al-Ghofaily, et de l'ambassadeur d'Espagne en Arabie saoudite, Jorge Hevia. 

Le ministre de la Défense du Royaume, Khaled bin Salman, et la ministre espagnole de l'Industrie, du Commerce et du Tourisme, María Reyes Maroto, ont assisté à la cérémonie de signature de l'accord mercredi à Riyad. Le gouvernement saoudien va confier à Navantia et à un chantier naval saoudien la conception et la construction de cinq navires de combat multi-missions pour la marine royale saoudienne. "Ce mémorandum représente le dernier effort en date pour concrétiser la vision de Son Altesse Royale le Prince héritier et du Premier ministre, qui consiste à localiser notre industrie militaire et à améliorer et renforcer les capacités du ministère de la défense, ce qui contribuera à assurer la sécurité de notre pays et de notre région", a-t-il déclaré. 

 vision-2030-arabia-saudi
AFP/FAYEZ NURELDINE  -   Mohammed bin Salman

L'objectif principal de l'accord est d'accroître l'état de préparation des forces navales royales saoudiennes afin de renforcer la sécurité maritime dans la région, de protéger les intérêts stratégiques du Royaume saoudien et de soutenir les objectifs opérationnels et tactiques du ministère de la défense. Dans le cadre de cet accord, Navantia localisera jusqu'à 100 % de la construction navale, de l'intégration des systèmes de combat et de la maintenance des navires, conformément aux objectifs de la Vision 2030 saoudienne. 

Il s'agit de la deuxième commande de l'Arabie saoudite pour Navantia, qui construit cinq frégates pour la marine royale saoudienne dans le golfe de Cadix. Le troisième Hail sera livré au chantier naval de San Fernando le 4 décembre, tandis que le quatrième et le cinquième seront livrés à l'Arabie saoudite. Le contrat comprend une composante de localisation et de transfert de technologie (ToT) en Arabie Saoudite. Les navires seront construits conjointement par les chantiers navals de Navantia à San Fernando et les chantiers navals d'Arabie Saoudite. 

En outre, leurs systèmes de combat seront développés et fournis par la coentreprise saoudienne SAMINAvantia. Il se concentre également sur l'intégration de nouveaux systèmes de combat de navires, la conception d'ingénierie des systèmes et du matériel, le développement de logiciels, la validation des systèmes, le prototypage, la simulation et le soutien logistique et la programmation. Le contrat comprendra également l'éducation. 

 arabia-saudi-españa-reyes-maroto-alibrahim-ministro-industria-economia
PHOTO/ATALAYAR  -   Reyes Maroto et Faisal Alibrahim

"La construction de cinq frégates Avante 2200 représente un saut qualitatif pour Navantia et la marine royale d'Arabie saoudite. L'achèvement de ce programme de haute technologie dans les délais impartis est sans aucun doute un facteur décisif pour regagner la confiance de nos clients. Nous allons maintenant faire un pas de plus en transférant la technologie et le savoir-faire aux ingénieurs saoudiens", a déclaré le président de Navantia. Ricardo Domínguez a remercié le gouvernement espagnol pour son soutien et son travail sur le projet, qui garantit des emplois qualifiés dans le golfe de Cadix et représente Navantia comme une entreprise de haute technologie. Le rôle du concepteur et du constructeur de navires a franchi une étape supplémentaire. Le programme soutiendra 7 500 emplois qualifiés dans les deux pays. 

Ahmed al-Ohali, directeur général de la direction générale de l'industrie militaire d'Arabie saoudite, a déclaré que le mémorandum facilite le processus de localisation du secteur de l'industrie militaire, concrétisant ainsi la vision du Royaume de localiser plus de 50 % de ses dépenses militaires totales. À l'horizon 2030, cette démarche permettra au Royaume de réaliser ses priorités nationales, qui comprennent le renforcement de son indépendance stratégique, ainsi que le développement durable du secteur militaro-industriel national, le renforcement des capacités industrielles nationales et la diversification des chaînes d'approvisionnement et le positionnement de l'image humaine.