PUBLICIDAD

Iberdrola

Le général Aroldo Lázaro Sáenz sera le nouveau chef de la mission de l'ONU au Liban

L'officier divisionnaire remplacera l'Italien Stefano Col à la tête de la mission de maintien de la paix des Nations unies
Aroldo Lázaro

PHOTO/Ministerio de Defensa  -   Le général Lázaro Sáenz pose avec la ministre de la Défense du gouvernement espagnol, Margarita Robles

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a nommé l'Espagnol Aroldo Lázaro Sáenz chef de mission et commandant des forces de maintien de la paix de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL).

Selon le communiqué institutionnel de l'ONU, Lázaro remplacera l'Italien Stefano Col, qui a déjà exprimé ses félicitations sur les médias sociaux et souhaité au nouveau chef de la FINUL "tout le succès possible dans la conduite de la mission visant à maintenir la sécurité et la stabilité et à créer les conditions d'une paix durable".

En outre, le communiqué publié par l'ONU explique que le général de division a une grande expérience de l'armée espagnole et qu'il a jusqu'à présent occupé le rôle de conseiller du ministère de la défense pour les questions transversales de défense et de sécurité. En outre, il est en poste depuis 2000 au siège d'EUROFORCE à Florence.

Antonio Guterres
AFP/ SALVATORE DI NOLFI  -  Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres

Il a également effectué de nombreuses missions pour l'OTAN : dans le corps de déploiement rapide de l'OTAN en Espagne (Valence), dans la brigade espagnole " Guzmán el Bueno " (Cordoue) à trois postes de commandant de brigade, de commandant de régiment et de chef d'état-major.

Selon le communiqué, M. Lázaro possède une "vaste expérience internationale", ayant participé "à des opérations de maintien de la paix : trois tours en Bosnie-Herzégovine sous le commandement des Nations unies (FORPRONU), de l'OTAN (SFOR) et de l'Union européenne (EUFOR) respectivement ; et trois tours supplémentaires dans la FINUL en tant qu'officier de liaison à Naqoura, chef d'état-major et commandant du secteur Est".

Le ministère espagnol de la Défense a été parmi les premiers à féliciter le général sur les médias sociaux, soulignant qu'il "sera chargé de commander le contingent de plus de 10 000 casques bleus et 800 civils de 46 pays".

Avec la nomination de M. Lázaro, l'Espagne assumera pour la deuxième fois le commandement de la FINUL à un moment particulièrement difficile pour le pays. Cette opération de paix vise à garantir la paix entre les frontières d'Israël et du Liban, à déployer une aide humanitaire suffisante et à assurer le retour en toute sécurité des personnes déplacées.

Les forces armées espagnoles sont pleinement impliquées dans cette mission. Sa présence dans la zone remonte à septembre 2006, lorsque les Nations unies ont demandé à l'Espagne, à la France et à l'Italie d'apporter une contribution militaire dans la zone pour permettre la mise en œuvre et la modernisation des nouveaux objectifs de la FINUL.

La situation du Liban

Avec une dévaluation de 90% de la livre libanaise, le pays a été plongé dans l'une de ses plus grandes crises sociales, institutionnelles et sécuritaires. Tout cela, ajouté à une profonde instabilité politique, à la gueule de bois de la pandémie et au manque d'approvisionnement en énergie, rend la situation des personnes vivant au Liban de plus en plus difficile, rendant la population libanaise totalement dépendante de l'aide humanitaire des autres pays.