PUBLICIDAD

Marruecos

Le Maroc attend un boom touristique avec l'ouverture de ses frontières avec l'Espagne

La réouverture du point de passage qui relie Ceuta et Melilla au pays alaouite promet de relancer l'activité touristique, et Marrakech est appelée à devenir le principal centre du secteur
aeropuertos-marruecos

PHOTO/FILE  -  

Le Maroc et l'Espagne ont mis fin à la fermeture entre les deux pays et à partir du 17 mai, les touristes et les travailleurs transfrontaliers pourront passer dans l'autre nation. Cette ouverture représente un net retour à la normale pour le pays alaouite dont, depuis deux ans et en raison de la pandémie de coronavirus, les points de passage étaient fermés. Le pays alaouite a pris cette décision comme une mesure de protection pour les Marocains. 

Le tourisme dans la nation nord-africaine promet de se redresser, et plus encore avec la reprise de l'activité entre l'Espagne et le pays du Maghreb. Il convient de noter que l'Espagne est l'un des principaux marchés touristiques du Maroc et a toujours reçu un grand nombre de visites d'Espagnols. En outre, le royaume alaouite élabore depuis quelque temps des stratégies pour promouvoir ce secteur, comme le dernier plan du gouvernement marocain, qui vise à relancer une activité gravement touchée par le COVID-19.

reapertura-fronteras-ceuta-melilla-marruecos
AFP/FADEL SENNA  -   Photo d'archive dans l'enclave espagnole de Ceuta

Sous le slogan "Maroc. Terre de lumière", la nation tentera de promouvoir le tourisme dans la région, où, outre la relance du secteur, elle essaiera de se positionner comme l'une des principales destinations internationales. C'est ce qu'a annoncé il y a quelques semaines l'Office national marocain du tourisme (ONMT), qui y voit une nouvelle stratégie pour stimuler l'économie nationale.  

Cette même institution planifie depuis des mois comment relancer l'industrie du tourisme, et l'une de ses principales cibles est l'espagnol. L'ouverture des frontières aériennes en février oblige le pays à attirer les touristes, et l'ONMT a annoncé à ce moment-là la possibilité de s'aligner sur les compagnies espagnoles. Grâce à cet élan, le Maroc et l'Espagne continuent de tisser des liens, et Iberia, la première compagnie aérienne multinationale du pays ibérique, a déjà annoncé de nouvelles liaisons aériennes vers le Royaume. 

oficina-nacional-turismo-marruecos
PHOTO/ARCHIVO  -   L'Office National Marocain du Tourisme (ONMT) a présenté, à Rabat, sa nouvelle campagne internationale "Maroc, Terre de Lumière".

Il s'agit d'un programme d'été qui vise à générer des bénéfices économiques importants pour les deux parties. Ainsi, six nouvelles liaisons ont été établies entre les deux pays et Iberia a choisi quatre grandes villes marocaines avec lesquelles elle souhaite promouvoir l'activité. Il s'agit des villes de Nador, Casablanca, Tanger et Tétouan, où se trouvent les principaux centres économiques du pays. 

Le tourisme, semble-t-il, connaîtra l'un de ses meilleurs moments cette année, où il devrait enregistrer des niveaux pré-pandémiques. Il convient de rappeler que le secteur a connu deux années où les revenus ont été rares, l'exécutif du pays ayant même pris des mesures pour atténuer les effets de la crise sanitaire. Le gouvernement marocain a fourni une aide financière aux travailleurs de cette industrie et du secteur de l'hôtellerie et de la restauration, car ils ont été les plus durement touchés et leur situation était préoccupante.  

turismo-marruecos
PHOTO/ARCHIVO  - Tourisme au Maroc

Marrakech deviendra également le centre touristique du Maroc. Grâce à la levée des restrictions, la ville accueille à nouveau des touristes, même s'il est encore trop tôt pour atteindre les niveaux pré-pandémiques. Le pays alaouite commence à voir une reprise du secteur dans ce domaine et c'est une bonne nouvelle pour la nation. En effet, au premier trimestre, plus de la moitié des magasins de la ville étaient fermés et les lieux touristiques les plus importants de la ville étaient presque vides.  

Selon les experts, le boom des visites dans la ville est dû à la réouverture des transports aériens et maritimes. Depuis la première semaine, le nombre de vols vers la ville a augmenté de 270%, selon l'expert en tourisme Zoubir Bouhout.  

"Nous sortons progressivement de la crise et il est prévu que le pic soit atteint avec le lancement de l'opération Marhaba ( Traversée du détroit), qui reprend après deux ans d'interruption avec le transit par voie maritime de plus de trois millions de personnes sur une période de trois mois (entre juin et août)", assure Bouhout dans une interview à EFE.  

Néanmoins, le tourisme dans la région connaît une croissance remarquable. Le Bureau marocain des changes indique qu'entre janvier et mars, le pays a gagné plus de 9,7 milliards de dirhams grâce à ce secteur, soit une augmentation de 79,6 % par rapport à l'année précédente.