PUBLICIDAD

Iberdrola

Le Maroc et l'Espagne signent un partenariat pour le soutien du tissu industriel

Le lancement du projet "Appui à la consolidation des Centres Techniques Industriels (CTI)" vise à fournir aux CTI marocains une assistance technique et une expertise reconnue en provenance d'Espagne
Atalayar_Bourita

PHOTO/REUTERS  -   Le ministre marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Expatriés marocains, Nasser Bourita

Signé par le ministre marocain de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, l'ambassadeur d'Espagne au Maroc, Ricardo Díez-Hochleitner, le coordinateur général de l'Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID) au Maroc, Ignacio Martínez Boluda, et le directeur général de Maroc PME, Brahim Arjdal, cet accord vise à fournir aux CTI du pays d'Afrique du Nord un soutien technique et une expertise reconnue de l'Espagne. Il s'agit d'un projet qui s'inscrit dans le cadre de la collaboration avec l'AECID et qui bénéficie d'un soutien financier espagnol. Ryad Mezzour a souligné que ce projet de coopération "s'inscrit parfaitement dans nos ambitions de développer nos CTI et leurs services aux industriels, notamment dans les domaines de l'innovation et de la R&D". 

Pour sa part, Díez-Hochleitner a souligné le caractère exemplaire de ce programme en termes de coopération hispano-marocaine moderne, fondée sur la collaboration dans des domaines clés tels que l'innovation, la recherche et le développement et l'amélioration de la compétitivité des petites et moyennes entreprises (PME), qui sont au cœur du développement économique et social, afin de promouvoir la création d'emplois. L'ambassadeur, à son tour, a insisté sur le fait que l'Espagne est particulièrement heureuse de la signature de cet accord "à un moment où nous avons entamé une nouvelle étape dans la revitalisation des relations entre nos deux royaumes". 

 españa-marruecos-bandera
PHOTO/ARCHIVO - Drapeaux marocain et espagnol comme symbole des bonnes relations entre les deux pays.

Selon l'accord de collaboration, les parties s'engagent à renforcer les relations institutionnelles entre l'Espagne et le Maroc par le biais du Consortium des centres technologiques marocains (RECTIM), ainsi qu'à établir des mécanismes de transfert de technologie dans les domaines de l'innovation, de la certification et de l'étiquetage des produits. La collaboration prévoit également d'augmenter la capacité des laboratoires de la CTI en leur fournissant des équipements spécifiques supplémentaires et en assurant le transfert de connaissances entre les centres espagnols et marocains. Le projet leur permettra également d'accroître leur visibilité au niveau national.

L'innovation technologique est un véritable levier pour la compétitivité des entreprises industrielles, la création de valeur et d'emplois qualifiés, et l'amélioration du niveau technologique de l'État. Ce sont des facteurs importants pour renforcer la souveraineté de l'industrie, de l'alimentation et de la santé marocaines. L'innovation technologique est très importante pour l'économie de la nation alaouite, car elle soutient largement la recherche et le développement (R&D) au niveau industriel dans le pays d'Afrique du Nord, qui connaît actuellement une forte croissance et est au cœur du développement stratégique de Rabat. La croissance continue de ces centres générera environ 400 000 emplois, dont près de 100 000 sont directement liés à la recherche et au développement.

 atalayar-ministro-nasser-bourita
PHOTO/ARCHIVO - Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Expatriés marocains du Maroc

David Toledano, président du RECTIM, a également souligné l'action des CTI en faveur de la souveraineté industrielle du Maroc, devenue le leitmotiv de nombreux pays depuis le déclenchement de la crise sanitaire, exprimant la prédisposition des industriels à défendre fermement cette indépendance nationale en reconstruisant les écosystèmes locaux et en consolidant la stratégie nationale. Ce nouveau plan de développement, doté d'un budget de 250 millions de dirhams, inaugure un nouveau cadre de partenariat entre l'Etat et les CTI à travers lequel le ministère continuera à soutenir le rôle de ces centres dans l'accompagnement technique et technologique des entreprises. 

L'objectif est de les positionner comme un accélérateur d'innovation et de R&D industrielle, notamment par le développement de services à haute valeur ajoutée au profit des différents secteurs industriels visant à renforcer leur compétitivité et la souveraineté industrielle du Royaume. Les relations entre le Maroc et l'Espagne, deux pays unis par des liens humains et des accords au service de leurs intérêts communs, ont toujours privilégié le dialogue et la discussion comme moyen de résoudre aussi bien les crises que la signature d'accords comme celui-ci.