PUBLICIDAD

Iberdrola

Le Maroc se positionne comme un "centre d'affaires" pour l'Afrique

Selon le groupe de réflexion américain Global Policy Institute, grâce à ses infrastructures modernes et à son évolution constante, le Royaume se positionne comme un "centre d'affaires" pour l'Afrique
puerto-tanger-med-marruecos-ferry

PHOTO/AFP  -   Cette photographie, prise le 28 juin 2019, montre une vue des grues à conteneurs du terminal I du port de Tanger Med, dans la ville de Tanger (nord)

Dans son article " La voie du développement du Maroc ", le think tank américain Global Policy Institute, par la voix de son président Paolo von Schirach, souligne la dynamique que le Maroc est en train de mener dans son intention de se positionner comme un centre d'affaires sur le continent africain, ce qu'il commence à réaliser. 

En effet, le Maroc a amélioré sa position dans le classement "Doing Business" de la Banque mondiale, dans lequel il est classé 53e, et ce grâce à l'attention particulière que le Royaume accorde à l'attraction des investissements étrangers. 

Sa position prestigieuse actuelle peut s'expliquer par des efforts "réels" visant à identifier et à supprimer progressivement les obstacles juridiques et administratifs dans le but d'améliorer davantage le climat des affaires au Maroc. 

Von Schirach a également tenu à mettre l'accent sur les infrastructures marocaines, affirmant que le port de Tanger Med (23e au monde et premier dans la région méditerranéenne), représente le "nœud logistique" d'une industrie de plus en plus forte, celle du Royaume.  

economia-marruecos
REUTERS/YOUSSEF BOUDLAL - Mine de phosphate de l'usine de Boucraa de la Compagnie nationale des phosphates du Maroc (OCP) située dans les provinces du sud, à 100 km au sud-ouest de la ville de Laayoune

Par ailleurs, l'article a voulu mettre en avant la ligne à grande vitesse marocaine qui relie Tanger à Casablanca depuis 2018 et qui prévoit de s'étendre et d'augmenter son offre dans d'autres villes du pays, ce qui serait une avancée très importante dans les communications du Royaume.  

Ces infrastructures placent le Maroc dans une "catégorie supérieure" parmi les pays en développement et renforcent l'image de l'économie marocaine, qui se distingue par sa capacité à établir des partenariats fructueux avec des industries de haute technologie au niveau international. 

"Son offre diversifiée peut aider de nombreux pays africains qui dépendent encore de vieilles technologies agricoles à transformer et à moderniser leur secteur agricole", explique Paolo von Schirach, auteur de l'article.  

Le Maroc est également un exportateur majeur d'engrais et de services agro-industriels, ce qui a un impact positif sur les économies agricoles des autres pays africains impliqués dans ce secteur. 

En plus de toutes ces réformes, le Royaume fait des efforts importants pour promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes, ce qui n'est pas passé inaperçu aux yeux du groupe d'experts et de chercheurs américains