Le Maroc sera à nouveau approvisionné en gaz par le GME

Cette fourniture sera rendue possible grâce à la signature d'un accord avec la société britannique Sound System
gasoducto-argelia-marruecos

 -  

Un nouveau revers dans le conflit du gaz. La fermeture du gazoduc GME par l'Algérie, qui approvisionnait le Portugal et l'Espagne via le Maroc, a obligé le royaume à chercher de nouvelles alternatives pour pouvoir continuer à compter sur un approvisionnement en carburant. Alors que Rabat affirmait que la fermeture aurait "un impact significatif", le Maroc a commencé à construire des installations pour compenser le manque à gagner et a cherché de nouvelles alternatives de coopération.

Dans le cadre de cette nouvelle diplomatie, le Maroc a réussi à négocier avec la société britannique Sound Energy, une filiale qui détient actuellement la concession gazière de Tendrara dans l'est du Maroc. Le royaume a annoncé la signature d'un contrat gazier par lequel la société britannique s'engage à fournir au gazoduc GME un volume annuel allant jusqu'à 350 millions de mètres cubes pour une période de 10 ans, rapporte Le360. Ainsi, il est prévu que la production soit utilisée exclusivement sur le territoire du Maghreb, ce qui signifie que le gaz ne sera utilisé qu'au Maroc. 

mapa-gasoducto-marruecos

Sound Energy a informé par un communiqué la conclusion de cet accord d'achat et de vente contraignant avec l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE). Cet accord entre l'ONEE et Sound Energy implique un engagement dans la production, le traitement et la livraison de la concession de Tendrara, comme spécifié dans les clauses stipulées par l'ONEE à GME.

Selon le communiqué de presse, l'accord est présenté comme "une étape importante et attendue depuis longtemps qui permettra à la société d'avancer dans la planification de son développement". L'accord est également subordonné à l'octroi de "toutes les autorisations et tous les permis nécessaires à la construction des installations gazières de la phase 2". Parallèlement, une décision finale d'investissement doit être approuvée par le ministère de l'énergie, de la transition et du développement durable et le ministère de l'économie et des finances. 

gasoducto-instalacion-megdaz

En outre, ces exigences comprennent la conclusion d'un "accord d'interconnexion" entre les deux sociétés et le début de la construction entre la zone où se trouve le champ de Tendrara et GME. Le communiqué précise également que ces conditions doivent être remplies dans un délai de 90 jours à compter de la signature de l'accord, bien qu'une prolongation soit autorisée si les deux parties en conviennent.

Ce nouveau pacte est suivi de près par un certain nombre d'entreprises. Plusieurs partenaires financiers ont déjà annoncé leur "grand intérêt" à pouvoir contribuer à la construction de l'infrastructure gazière du royaume, qui pourrait représenter une alternative d'approvisionnement importante pour le Maroc.