PUBLICIDAD

Iberdrola

Le Mouvement Sahraoui pour la Paix répond aux menaces de Brahim Ghali dans les médias espagnols

Brahim Ghali a menacé les Espagnols lors de son interview dans un programme de télévision espagnol
ghali

PHOTO/ARCHIVO  -  

Le Mouvement Sahraoui pour la Paix, en réponse aux dernières déclarations du leader du Polisario dans les médias espagnols, publie la déclaration reproduite ici. 

Les menaces du Polisario ne feront que précipiter son inscription sur la liste noire.

En ce qui concerne les déclarations du leader du Polisario, Brahim Ghali, aux médias espagnols, menaçant l'Espagne de payer la facture de sa nouvelle position, et celles de son chef militaire appelant à des actions et des attaques dans les villes du Sahara Occidental, le MSP exprime son plus fort rejet de ce langage malheureux qui ne fera que prolonger le conflit et les souffrances du peuple sahraoui. 

Tout en réitérant son soutien à la volonté de l'actuel gouvernement espagnol de contribuer à la solution pacifique du problème du Sahara conformément à ses responsabilités historiques, le Mouvement Sahraoui pour la Paix (MSP) considère que le recours aux menaces et aux actions violentes dans les centres urbains est une preuve de l'échec de la voie militaire et de la mauvaise décision prise par la direction du Polisario fin 2020 lorsqu'elle a décidé de rompre unilatéralement le cessez-le-feu en vigueur depuis 1991.

 D'autre part, le MSP considère que les menaces du djihadisme islamique et ses méthodes violentes ne cadrent pas avec l'idiosyncrasie et la culture de la société sahraouie et ne feront que précipiter l'inclusion du Polisario sur la liste noire des groupes terroristes et jetteront la suspicion sur tout Sahraoui dans tous les coins du monde. 

Comité de presse du MSP. 

Madrid, 24 mai 2022