PUBLICIDAD

Iberdrola

Les Émirats célèbrent la 51e Journée de l'Union en tant qu'acteur majeur du Golfe

C'est le premier anniversaire avec Mohammed bin Zayed al-Nahyan comme président du pays émirati
dia-nacion-emiratos-arabes-unidos-mohamed-bin-zayed

 -  

Les Émirats arabes unis (EAU) célèbrent leur 51e Journée de l'Union. En 1971, le pays a été fondé sous la direction de Zayed bin Sultan al-Nahyan et une nouvelle année est venue rendre hommage à sa figure et à celles des pères fondateurs qui ont établi une Constitution et scellé l'acte fondateur marquant le début d'une voie qui a placé le pays émirien à l'avant-garde du Moyen-Orient.  

Les Émirats arabes unis se sont imposés comme une référence dans la région grâce à des années de travail pour développer la nation dans divers domaines tels que la politique, les affaires sociales, l'économie, la technologie et la culture.  

L'une des missions qui concentre aujourd'hui les efforts de la nation est d'unir les efforts des membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) afin d'avoir une voix commune qui favorise le progrès régional et de renforcer la solidarité entre les membres d'une organisation qui a été créée il y a 41 ans.  

dia-nacion-emiratos-arabes-unidos-mohamed-bin-zayed

La 51e Journée de l'Union est le premier jour férié de la nouvelle ère du cheikh Mohammed bin Zayed al-Nahyan, qui est devenu président des EAU le 14 mai à la suite du décès de Khalifa bin Zayed al-Nahyan à l'âge de 73 ans. L'ancien dirigeant national était une personnalité très respectée et appréciée dans le pays pour sa contribution au processus de modernisation des Émirats arabes unis et au rayonnement international de la nation. 

Après être devenu président des Émirats arabes unis, Mohammed bin Zayed al-Nahyan a poursuivi la voie tracée par son défunt père fondateur, Sheikh Zayed bin Sultan al-Nahyan, et suivie par son défunt frère, Sheikh Khalifa bin Zayed al-Nahyan, dans le processus de développement national à tous les niveaux et en tant que leader dans le Golfe et pays œuvrant pour l'unité et la coopération régionales.  

Dans son discours à l'occasion de la 51e Journée nationale du pays, Mohammed bin Zayed al-Nahyan a mis l'accent sur la lutte pour le renforcement de la solidarité arabe et du Golfe, soulignant que ces pays possèdent des potentiels de rapprochement et d'intégration qui ne sont peut-être pas accessibles à d'autres dans d'autres parties du monde.  

dia-nacion-emiratos-arabes-unidos-mohamed-bin-zayed
Mohammed bin Zayed al-Nahyan

"À la lumière des changements régionaux et internationaux rapides, les EAU réalisent l'importance de renforcer les partenariats arabes au profit des peuples arabes et contribuent à l'investissement de leurs propres ressources et capacités pour un développement qui profite à tous", a déclaré le président émirati.  

"Les transformations du monde de ces dernières années ont confirmé l'importance de renforcer tous les aspects de la coopération régionale entre les pays appartenant à une région ou à une zone géographique, comme les pays arabes en général ou les pays du Conseil de coopération des États arabes du Golfe en particulier, car ces pays disposent d'un potentiel de convergence et d'intégration qui n'est peut-être pas accessible à d'autres dans d'autres régions du monde. Les Émirats arabes unis travaillent en coopération avec leurs frères pour promouvoir l'intégration arabe sur une nouvelle base, efficace et réaliste, fondée sur des intérêts communs et découlant de la coopération économique et de développement, et visant, avant tout, la prospérité et le développement des peuples", a souligné Mohamed bin Zayed, comme le rapportent des médias tels que l'agence de presse émiratie WAM et Al-Ain News.  

Dans cette optique, le président émirati a récemment tenu des réunions et des conversations au plus haut niveau avec les principaux dirigeants des États du Golfe concernés, tels que Tamim bin Hamed al-Thani, émir du Qatar, et Mohammed bin Salman bin Abdulaziz al-Saud, prince héritier et récemment nommé Premier ministre d'Arabie saoudite, à l'occasion d'événements importants tels que l'actuelle Coupe du monde qui se déroule au Qatar et le dernier sommet du G20 en Indonésie, où ont été abordées les questions relatives au progrès et à la sécurité commune des 20 pays les plus importants du monde, à une époque d'incertitude et d'instabilité politique mondiale marquée par la crise économique actuelle, les problèmes d'approvisionnement en énergie et tous les désagréments découlant de l'invasion russe en Ukraine. 

dia-nacion-emiratos-arabes-unidos-mohamed-bin-zayed

Depuis quelque temps, les Émirats arabes unis jouent un rôle de médiateur pour tenter de remettre les choses sur les rails et éviter une escalade des tensions. Elle tente de faire converger les intérêts du bloc occidental d'une part, mené par les États-Unis et les principaux pays européens, et ceux d'autres pôles de puissance de la planète qui ont également leurs propres objectifs, comme la région du Moyen-Orient elle-même ou certaines nations comme la Chine ou la Russie elle-même, qui fait partie du groupe OPEP+ comprenant les principaux pays exportateurs de pétrole et les nations associées, qui ont dû faire des compromis politiques et économiques pour s'adapter aux niveaux de prix du pétrole brut (si importants aujourd'hui en raison de la récente crise énergétique mondiale) et aux luttes politiques qui tournent principalement autour des sanctions politiques et économiques imposées à la Russie par l'Occident en raison de la guerre en Ukraine.  

C'est dans ce contexte d'instabilité et d'incertitude qu'ont eu lieu les dernières initiatives politiques majeures au sein du CCG visant à unir les forces et à promouvoir la coopération, telles que celles mentionnées ci-dessus entre les hauts dirigeants des Émirats, de l'Arabie saoudite et du Qatar. 

Mohammed bin Zayed al-Nahyan s'est également rendu à Bahreïn pour rencontrer le roi Hamad bin Isa al-Khalifa et au Sultanat d'Oman pour des entretiens avec le sultan omanais Haitham bin Tariq. Il a également eu des contacts avec le cheikh Mishaal al-Ahmad al-Jaber al-Sabah, prince héritier du Koweït, en marge du dernier sommet de Djeddah en Arabie saoudite, pour discuter des questions de sécurité et de développement. L'objectif était également de travailler sur les mêmes axes de coopération économique et politique et de lutte pour renforcer la sécurité et combattre le terrorisme fondamentaliste.  

Tout ceci démontre les relations fraternelles et les efforts conjoints qui marquent l'engagement des Émirats envers le reste des nations arabes du Golfe. Le Conseil de coopération du Golfe a été créé dans la capitale des EAU, Abu Dhabi, le 25 mai 1981. Le premier sommet du Golfe s'est tenu à l'invitation du cheikh Zayed bin Sultan al-Nahyan, fondateur des Émirats arabes unis, à Abu Dhabi en mai 1981, au cours duquel il a été officiellement convenu de créer le Conseil de coopération des États arabes du Golfe. 

dia-nacion-emiratos-arabes-unidos-mohamed-bin-zayed

Progrès dans divers domaines

Outre leur importante position politique internationale et régionale, les EAU continuent de progresser dans divers domaines tels que l'économie et la technologie. Le pays continue de se tourner vers l'avenir et s'engage pleinement dans le développement de nouvelles technologies et même dans l'avancement de son programme spatial, avec des missions récentes aussi importantes que la mission sur Mars avec la sonde Hope et la mission sur la lune avec le rover Rashid. Cela met également en évidence l'expérience pionnière dans le domaine des sciences spatiales concernant les pays arabes et du Golfe, à travers l'initiative "Groupe arabe pour la coopération spatiale" lancée par les Émirats en 2019 et basée à Abu Dhabi, et visant à encourager et activer la coopération arabe dans les activités spatiales. Le groupe comprend 14 pays arabes, dont cinq pays du Golfe : les Émirats arabes unis, l'Arabie saoudite, Bahreïn, le Koweït et Oman. 

En matière économique, les EAU continuent de travailler à la diversification de l'économie nationale afin de ne pas dépendre exclusivement des hydrocarbures et de promouvoir d'autres secteurs susceptibles de permettre le développement national, comme le tourisme, la technologie, la culture, les énergies renouvelables ou encore le sport. Les Émirats se sont engagés depuis longtemps dans le secteur de l'énergie et dans la transition vers d'autres sources d'énergie plus respectueuses de l'environnement, avec des exemples tels que les lourds investissements dans ses propres projets d'énergies renouvelables ou la centrale nucléaire de Barakah à Abu Dhabi ; et, au niveau international, avec le projet "Etihad 7", qui consiste à financer des projets d'énergies renouvelables en Afrique. L'émirat promeut également d'importantes foires et manifestations culturelles telles que la Foire du livre de Sharjah et l'Exposition internationale de chasse et d'équitation d'Abu Dhabi (ADIHEX) et s'engage à favoriser les connexions entre les différents émirats du pays et le reste du monde afin de promouvoir l'industrie du tourisme, avec le grand exemple de la dernière Exposition universelle de Dubaï. 

dia-nacion-emiratos-arabes-unidos-mohamed-bin-zayed
Mohammed bin Zayed al-Nahyan

Mohammed bin Zayed al-Nahyan a pris le relais de l'héritage offert par ses prédécesseurs et continue sans aucun doute à appliquer la même recette de développement national et de progrès dans tous les domaines afin de s'assurer que les Émirats continuent à progresser au même niveau dans les 50 prochaines années, comme l'a clairement indiqué le président émirati dans son dernier discours à l'occasion de la 51e Journée de l'Union.